Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 18/12/2018 09:25:42

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3318

Astuces de Bivouac ...

Bonjour ,

Le bivouac  , ou le camping provisoire , fait partie des plaisirs de la vie sauvage des speleos et des canyonistes  ...

C'est pour cela que  j' initie  ce topic , ou chacun apportera ses réflexions  , ses astuces , ses pratiques  sur l'art et la manière de passer la nuit dehors ...

Bon, je commence  :   

J'ai constate que certains réalisent au sol, des litières  de branchages  pour s'y allonger et y passer la nuit ,  pour plus de moelleux , et aussi pour s'isoler thermiquement du sol ...

Le copain speleo et forestier avec qui j'étais , voyant une litière réalisée par des randonneurs , m'a certifié que c' étais une mauvaise idée d'avoir réalisé celle ci avec des branches d' "If ", car cet arbre est  toxique et peu rendre malade ... Il est connu que cet arbuste  produit un médicament anti cancéreux efficace ...

Bon, seulement j'aimerais savoir avec quelle branches d'arbustes je peux réaliser sans problème une litière ...

Si vous avez une idée , je suis preneur. ... cool

Merci, a plus ... wink

t des Garrigues smile

Hors ligne

 

#2 23/03/2019 16:02:59

NicolasC
Membre
Date d'inscription: 20/01/2019
Messages: 4

Re: Astuces de Bivouac ...

Perso j'opte pour le hamac : léger,  pas de bestioles, confort si bien installé (=bien tendu). Il me reste à le tester en bivouac souterrain...
Et pour l'histoire de l'if toxique... C'est rare de dormir nu ou de consommer son lit...

Hors ligne

 

#3 23/03/2019 18:18:34

Nono25
Membre
Date d'inscription: 16/12/2017
Messages: 111

Re: Astuces de Bivouac ...

L' If est toxique si on ingère les branches ou les feuilles,  Les symptômes sont une perte de l'appétit, des tremblements des membres, une baisse de la température corporelle, une faiblesse musculaire, des convulsions, ou une baisse de la pression artérielle. La mort est généralement provoquée par un arrêt cardiaque, et a lieu rapidement après ingestion. Une décoction des feuilles dans la tisane convient à la disparition de belles mères.
Il est donc dangereux pour le bétail qui peut l'ingérer (les chevaux en sont friands).

quant à s'en faire une couche il faut aimer la dure et ne pas savoir observer la nature tant ce végétal est bien particulier ; quoique les ignares pourraient le confondre avec d'autres conifères. l'if n'est pas un résineux.
Les usages de l'if convenaient aux ébénistes, aux  luthiers et aux fabricants d'arcs.

Perso je trouve que les tentes d’aujourd’hui sont vraiment légères et faciles,  et je n'ai  pas la dextérité de l'usage des hamacs... je n'ai jamais su y dormir même qu'un peu.

nono

Dernière modification par Nono25 (23/03/2019 18:26:19)

Hors ligne

 

#4 23/03/2019 19:02:41

Jef2192
Membre
Date d'inscription: 17/06/2007
Messages: 1339

Re: Astuces de Bivouac ...

Mon expérience de bivouac souterrain est limitée aussi j'ai imité mes collègues aguerris  lors de mon dernier bivouac. Ce fut sous une tente installée sur un sol aplani préalablement. La tente est sous une grande bâche qui évite le bruit des gouttes d'eau. Il faut vider parfois la bâche qui se remplit un peu. C'est un bivouac fixe pour des explorations répétées.

Au sol, un matelas auto gonflant, compromis poids et prix. En complément, un oreiller gonflable quelconque, petit et léger.

Comme duvet, une pseudo duvet de survie que je vous déconseille. C'est une sorte de couverture de survie qui maintient à peine le corps au chaud. J'ai du changer à mi nuit à cause du froid pour un duvet léger. Voir là  :

https://www.expe.fr/fr/couverture-de-su … light.html

La qualité du bivouac dépend aussi des habits de rechange qu'on a pris pour rester au sec. Si on reste en sous combi mouillée, caillante assurée.

Et aussi de la nourriture. Les lyophilisés sont moyens. Échangeons sur les marques et contenus qui vous plaisent. Les pâtes semblent être une valeur sûre...

Jef

Hors ligne

 

#5 24/03/2019 09:26:27

Nono25
Membre
Date d'inscription: 16/12/2017
Messages: 111

Re: Astuces de Bivouac ...

+1

nono

Hors ligne

 

#6 24/03/2019 10:49:39

Dom39
Membre
Lieu: Haut-Jura
Date d'inscription: 27/12/2006
Messages: 747
Site web

Re: Astuces de Bivouac ...

En tout cas, à moins d'être chauffant, le hamac sous terre en Europe est vivement à déconseiller car trop froid sad

Hors ligne

 

#7 24/03/2019 12:16:57

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3318

Re: Astuces de Bivouac ...

salut les gars , et les filles  , bien sur...  wink

je vais dans le sens  de  Dom 39 ,  pour confirmer que l'on se caille les meules copieusement dans un hamac  sad( non chauffant , bien sur …) pour peu que l'on installe celui ci dans des courants d'air …

par contre , le coté rafraichissant  du hamac est intéressant pour faire de petites siestes  en après midi , à la belle saison , avec un bon bouquin ,  lors de la surveillance  d'un pompage de siphon , par exemple …

en farfouillant sur le web , je me suis amusé a enquêter sur la literie et le couchage de nos vaillants ancêtres , et plus particulièrement au Moyen Age … cool

certains matelas de bébé , dans le monde paysan, étaient rembourrés d'une généreuse couche de Fougères , récoltées dans les bois par les bienveillantes grands Mères  … smile

piste a suivre , probablement , pour la confection de nos paillasses de bivouac Spéléo , ou de plein Air …

a propos de l'If , il semblerait  que celui ci soit pas tres fréquentable , semble t'il  …   il parait que les gaulois  en faisaient des fléches , pour leurs arcs , naturellement empoisonnées … pas sympas pour les romains , ça !! sad

ok , a plus … wink

Titou des garrigues  cool

Dernière modification par bisounours83 (24/03/2019 12:20:04)

Hors ligne

 

#8 24/03/2019 12:27:15

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3318

Re: Astuces de Bivouac ...

Jef2192 a écrit:

Mon expérience de bivouac souterrain est limitée aussi j'ai imité mes collègues aguerris  lors de mon dernier bivouac. Ce fut sous une tente installée sur un sol aplani préalablement. La tente est sous une grande bâche qui évite le bruit des gouttes d'eau. Il faut vider parfois la bâche qui se remplit un peu. C'est un bivouac fixe pour des explorations répétées.

Au sol, un matelas auto gonflant, compromis poids et prix. En complément, un oreiller gonflable quelconque, petit et léger.

Comme duvet, une pseudo duvet de survie que je vous déconseille. C'est une sorte de couverture de survie qui maintient à peine le corps au chaud. J'ai du changer à mi nuit à cause du froid pour un duvet léger. Voir là  :

https://www.expe.fr/fr/couverture-de-su … light.html

La qualité du bivouac dépend aussi des habits de rechange qu'on a pris pour rester au sec. Si on reste en sous combi mouillée, caillante assurée.

Et aussi de la nourriture. Les lyophilisés sont moyens. Échangeons sur les marques et contenus qui vous plaisent. Les pâtes semblent être une valeur sûre...

Jef

salut jef  ,

tu suggères d'échanger sur les marques et contenus  des lyophilisés …   j'avais initié un topic là dessus  , il y a déjà quelques temps :    https://forum.ffspeleo.fr/viewtopic.php?id=4235

à + wink

Titou des Garrigues

Hors ligne

 

#9 25/03/2019 10:09:26

Jef2192
Membre
Date d'inscription: 17/06/2007
Messages: 1339

Re: Astuces de Bivouac ...

Hello Titou,

Rien sur les lyophilisés ici ou sur ton autre topic. Pas bons, trop chers ?

A+

Hors ligne

 

#10 25/03/2019 12:14:51

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 132
Site web

Re: Astuces de Bivouac ...

Là, y'a bon... ? je suis fainéant en ce moment, j'écris peu ! µ?
   quand on est en forme, le bivouac et la nuit en confort ne sont que les freins des peu motivés, mais au pire de son en-soi malmené ! AlainFronzzzz
à développer au plaisir

bisounours83 a écrit:

Jef2192 a écrit:

sous une tente installée sur un sol aplani préalablement. La tente est sous une grande bâche qui évite le bruit des gouttes d'eau. Il faut vider parfois la bâche qui se remplit un peu. C'est un bivouac fixe pour des explorations répétées.
Au sol, un matelas auto gonflant, compromis poids et prix. En complément, un oreiller gonflable quelconque, petit et léger.
Comme duvet, une pseudo duvet de survie que je vous déconseille. C'est une sorte de couverture de survie qui maintient à peine le corps au chaud. J'ai du changer à mi nuit à cause du froid pour un duvet léger. Voir là  :
https://www.expe.fr/fr/couverture-de-su … light.html
La qualité du bivouac dépend aussi des habits de rechange qu'on a pris pour rester au sec. Si on reste en sous combi mouillée, caillante assurée.
Jef

Au sec :
Titou des arides

En vrac, mélanger et mettre en boite, qq témoignages et clés :
d'abord, citons le N°1 de la revue SURVIVRE, en kiosque : "Le magazine des professionnels de la survie"
Comme Jef, y'a 30 ans :
      tente (galerie sèche, le Bernochoi à Pène Blanque ; peu de courant d'air, peu de gouttes d'eau, mais pas plus de 2 nuits et débutant çà) ;
      tente aussi en réseau humide (Rivière Jonquilles, mais pas plus d'une nuit) ; là, avec la boue et tempés (pas de néoprène), toujours le Saleva Holophile 3D cadeau d'expé, et la, les sacs, cordes etc comme matelas de sol ; juste un sous-vêtement de peau en rabe (généralement un damard épais manche longues pour démarrer la nuit au sec, et avec la couche épaisse essorée (souvent polaire Helly Hansen eh haut, sur-vètement polyester bouclé ou combi armée) ET remise au corps après début de séchage durant la collation du soir / un partenaire n'ayant pas voulu faire ainsi en a bien bavé à remettre le tout le lendemain, car, çà ne sèche qu'en mouillant le duvet et par évaporation (bougie faible à l'entrée de la tente et sous l'ouverture de plafond /
DidierB a vécu un bivouac, narré déjà : dans les tréfonds de Pène Blanque avec Marc GALI, ils décident bivouac, MarcG qui souvent portait juste un lifa sous la combi nylon sort une veste de pyjama en coton à rayures, l'enfile, s'allonge en PLS et ronfle... un alpiniste !

ayant expérimenté le bivouac léger (ni duvet, ni tente), en usage du disponible (vètements, bois, déchets ou autres cartons...
par défi au début et rigolade ou expérience d'après avoir été qualifié de minimaliste lors d'un camp d'une semaine à la PSM en août sans duvet, ni tente (et qq nuits à gelée difficiles) ; on est bien sous terre pour se réchauffer !!!
puis, sur des sorties à Sixt, entre 35 et 45h, avec un cycle nuit (cad départ d'en bas après 22h. montée jusqu'à cuit), et une sieste de coupure en journée là on l'on tombe de sommeil, mais encore à la verticale des appuis.

Nombre d'autres essais, pour avoir vécu des mois autour de ma voiture, ou dedans : importance de l'endormir vite, des isolations zones froides, ventées, arrosées, et de l'acceptation de ne faire qu'un cycle et repartir de suite (sans manger, ni rien pour reprendre le froid installé dans les extrémités, MAIS peu compatibles avec les autres...
Je peine à dormi dans les combinaisons néoprène, fait que dehors en saisons tièdes.
Pas dormi vraiment bien dans la neige, ni igloo, sauf pieds dans le sacs, Meindl Antarktis aux pieds (plus chaud encore Sorel ou certaines boot de surf des neige /de là à troquer les ATS - Baudou - Etché pour des MoonBoot Tesla...),
                posé sur une bâche plastique (la fonte du dessous, était rentrée par une déchirure, chance d'avoir eu du soleil le lendemain).
Le soir, mais pas sous terre, profit des zones roches sombres qui gardent qq dizaines de minutes la chaleur d'un soleil couchant, mais, re-départ vers minuit parfois difficile.

le hamac (jamais essayé le chauffant, et j'ai peur des saltos costaux) / me pose le problème de mes agitations nocturnes et d'une préférence à dormir sur le ventre (en confort, car incompatible avec la survie) ; il y a 2 suspendus dans mon jardin, pour rire des gens qui me disent qu'ils ne pourraient vivre comme moi (dont le commissaire de Montluçon et la Sous-préfète de l'Allier la semaine dernière, avant SAISINE... il faut vite que je monte d'autres objets dans les arbres, ils ne pourront pas les prendre sans de gros risque (le maire de Prémilhat qui a demandé la visite jardin y'a 3 semaines n'a pas rit quand je lui ai montré, après, qu'il est passé sous des palettes Europe juste tenues par des palans et coincement entre branches ::: mais, juré, je ne dors pas avec les éléphants roses qui planent au dessus du toit

    - la position de sommeil, donc, bien cuit,
            . sur le dos, illico (et enfer, je ronfle dans les 15 secondes qui suivent !!! CE WEEK-END, FAUX BIVOUAC DANS LA SANCY, le squat : n'ayant pu passé un col glacé et accéder au Buron de Merdençon, Chastreix, 63,, avec mon fils, nous avons dormi dans une salle hors-sac au Mont-Dore
                    donc, ni bivouac là, dans la neige (-3° nuit, mais soit mouillée, soit crouto-glacée : https://drive.google.com/open?id=0B1x1q … zFqN3RpWW8
            . et donc, nuit de petits vieux = https://drive.google.com/file/d/0B1x1q5 … sp=sharing
                (en 2012, tempête sur le Sancy, Julien dors dans ses vêtements sans duvet emballé dans la tente (pas pris de piquet, çà souflait à > 100km/h : lui 2 cycle, moi un seul,...
                seul exploit la tenue dans le port du bérêt AU BIVOUAC (cf image) truffé des chasseurs alpins sans qu'il ne s'envole lors des courses : https://docs.google.com/file/d/0B1x1q5m … NWVGM/view

et dormir ASSIS ? à la Léon : https://drive.google.com/file/d/0B1x1q5 … sp=sharing (t'es cuit ou quoi ?)

à quand on y va essayer ? :

            . et risque de froid au bide, perte calories à l'entre cuisse, zone de grande déperditions (ne pas se refaire trop souvent le maillot ; au printemps, certains sujets ont un fort chauffage dans le slip à poils) ;
            . sinon, c'est la PLS le mieux (alignement CV, et minimiser les douleurs hanches et épaules par calles et troubles au cou (la poche du cubi à pinard est énervante, car le beignet glisse dessus et y'a toujours un con pour la percer, moi, ou lui faire de la musique par le robinet avec un sifflet le matin (mais... çà fait rire les choucas) ;
l'humidité
le bruit des gouttes au début marque la pensée, on s'éveille en pensant n'avoir qu'entendu cela : c'est faux (de nombreuses recerhches sur le sommeil montrent que les dires et souvenirs du sommeil sont pleins de fausses représentations, et le bruits des grottes données...

Relire La Révolution du Sommeil, Pierrre FLUCHAIRE, ma bible des essais des années 80 (pensée émus pour JoelleF qui a voulu toujours bon que nous dormions dans la même pièce...)

ENFIN, ouverture sur des techniques en groupe, plus difficiles qu'en couple, et encore plus que seul : l'AUTOPERSUASION, la libération des peurs ou différents discours de beaufs ou de la cajolantes grand mère qu'a pas connu la guerre, ni la vérité du slip.

XXXX :::

dans Survivre N°1, on lit un pote PHOTOGRAPHE barroudeur, pluis ou moins, et auteur, Philippe POULET, et en 3è de couverture, : VOIR les publications de l'extrème
https://www.actionmen.biz/
sacré TIRO (le poulet roti) : https://www.actionmen.biz/product-page/ … es-terre-1
On ne vante ni vente les forces armées, mais ils ont quelques savoirs :
"
Le "système des forces spéciales Terre" intègre des unités complémentaires travaillant en parfaite synergie : un état-major et sa compagnie de commandement et de transmissions, le 1er RPIMa (Régiment de Parachutistes d' Infanterie de Marine / action spéciale), le 13e RDP (Régiment de Dragons Parachutistes / recherche humaine et renseignement stratégique) et le 4e RHFS (Régiment d'Hélicoptères des Forces Spéciales / aérocombat des forces spéciales).
"

et plusieurs articles intéressants, dont
références à The Iceman, Wim Hof : l'article en 4-5 pages développe quelques illustrations neuro-inspirées et des techniques ;

Hors ligne

 

#11 25/03/2019 13:31:11

Rton
Membre
Date d'inscription: 05/08/2008
Messages: 242

Re: Astuces de Bivouac ...

Dom39 a écrit:

En tout cas, à moins d'être chauffant, le hamac sous terre en Europe est vivement à déconseiller car trop froid sad

Pas besoin qu'il soit chauffant pour avoir chaud dans un hamac.
il existe des duvets prévus pour.

De même que le meilleur duvet du monde se révélera être une bouse sans un tapis de sol adapté à la température.

A+

Dernière modification par Rton (25/03/2019 13:34:34)

Hors ligne

 

#12 25/03/2019 20:48:36

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 132
Site web

Re: Astuces de Bivouac ...

Rton a écrit:

Dom39 a écrit:

En tout cas, à moins d'être chauffant, le hamac sous terre en Europe est vivement à déconseiller car trop froid sad

Pas besoin qu'il soit chauffant pour avoir chaud dans un hamac.
il existe des duvets prévus pour
De même que le meilleur duvet du monde se révélera être une bouse sans un tapis de sol adapté à la température.
A+

Dom, la Dent de Crolles est en Europe, entre autres, à où Georges MARBACH et autres, et dans d'autres réseaux plus froid, là je ne sais où, ce hamac chauffant a été testé (cela ne semble pas facile à maitriser) /
N'ayant pas, sous terre du moins d'expérience de bivouacs en grottes en dessous de 5°, et sans sol où poser un corps en confort, je me suis demandé, et ne l'ai pas fait comment dormir en réseaux glacés (ce qui a été fait au Mirolda, je suppose, par exemple) :
Les expéditeuriens en Patagonie dorment hors cavités apparemment...

Le HAMAC (deviser à son sujet) : si le bi-points d'ancrage me fait peur, est que l'on a des expériences de hamac à 4 POINTS, et donc par dérivation d'idée :
- est-ce que quelqu'un pourrait façonner un duvet (forme 2mx1) solidaire d'une bâche (je pense à du PolyProp, cf. bâche de sac engrais 500kg; c'est gratuit) et monté avec des ancrages aux 4 coins : un portaledge souple quoi, plus volumineux que la boite 4/4 de TSA / posé dessus il pourrait glisser, mais si le montage n'est pas très haut, on pourrait, avec un duvet non ancré s'y glisser au sol et monter dedans ; reste les nuits, où les autres dorment et que l'on se lève pisser : pas facile d'avoir envie de se re-coller ; ET ALORS :
ATTENTION, sur l'image : bivouac léger, mais, ne pas abuser du sujet car, il est possible que le photographe n'aime pas les trouples :
   https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:L … aledge.jpg

   . il peut qq fois arriver de démarrer sans les autres, et d'avoir finit une partie de la journée au moment de leur petits déjeuners, qui était alors mon repas de midi (haines au GAS, 45, garanties, mais rigolage avec Jean-Luc FRONT), QUESTION de la synchronisation en équipes de taille moyenne ;
   . vaquer à des occupations de camp...

- rien n’empêcherait d'adjoindre des moyens de réchauffement (bougies...) d'isolation (coupe anti-courants d'air, ou pour Jef de dormir bouche ouverte sur le dos, sous le point de chute des gouttes d'eau (avec une éponge dans la bouche pour éviter les fausses routes) ?

Nous le savons tous, augmenter l'isolation aux pieds et à la tête n'est certes pas un truc, mais, on y gagne de nombreux degrés (cagoules, chaussettes sèches, bottes au pied si sec, bien que, personnellement transiprant plus encore des pieds que de l'extrémité ultime (hors du printemps), je me suis déjà réveillé les pieds humides bien que n'ayant été secs au coucher, mais isolés sans évapotranspiration, par exemples avec des essais de les emballer dans des sacs plastiques ; çà va en moyenne température, si on accepte un corps vers 12°, dans ce cas, d'autres objets sont intéresants, mais risqués : le néoprène par exemple, j'en ai souffert en dessous de 0° (vers -12° une nuit à la combe du BUET à l'automne 2016).

Les sous ou sursacs, idem / si on use d'un sur / microporeux ? : à chaque fois, j'ai eu de l'humidité à  l'intérieur, comme à travers la veste montagne si l'on dort dedans sans ventilation suffisante
+ appuyer sur un sac confort de gros volume diminue la couche d'air isolante ;
- les sac en soie, ou autres internes, peuvent être un plus, de poids et volume aussi, en spéléo plus d'usage de propreté pour le duvet, ou de pompage de l'humidité si l'on se réfugie au duvet direct après caillante et trempage...

Un gars m'a témoigné que Patrick BERHAULT dans certaines sorties n'avait dans un sac moyen qu'un énorme duvet pour bivouac (sortie hors matos alpi).a

Hors ligne

 

#13 25/03/2019 20:59:32

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 132
Site web

Re: Astuces de Bivouac ...

NicolasC a écrit:

Perso j'opte pour le hamac : léger,  pas de bestioles, confort si bien installé (=bien tendu). Il me reste à le tester en bivouac souterrain...
Et pour l'histoire de l'if toxique... C'est rare de dormir nu ou de consommer son lit...

Mais Bisounours est peut-être un pur minimaliste déambule en forêt avec un pagne minimal, qui s'endort, s'éveille et se réchauffe en fumant la moquette d'IF quand il est dans son château ?
Litière de branchages, bon, mousses, et autres, ce n'est pas zéro impact ; peut-être qu'avant de laisser la spéléologie à nos petits enfants les dernières forêts sur terre seront dessous ?

Hors ligne

 

#14 25/03/2019 21:17:44

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 132
Site web

Re: Astuces de Bivouac ...

la chaleur du vivant (ayant connu qq affaires dans le genre) :
- diviser par 2 les matos de couchage 1 pour deux ? ou par trois en chien de fusil... alterner homme et femmes, et avaler du bromure messieurs ;
- ou utiliser l'animal, pas facile avec les Prométéens /
   http://www.cnrtl.fr/definition/prom%C3%A9th%C3%A9en /
- à moins d'avoir des qualités haremiques : http://www.cnrtl.fr/definition/prom%C3%A9th%C3%A9en ;

la remise ne cause du rythme nuit-jour est peut-être plus facile sous terre que dehors, mais ne l'ayant pas vécu en APS randonnée ou spéléologie (faudrait de longs séjours et une logistique externe), je la pense risquée pour l'avoir poussé  en extrémité nocives sur mon lieu de travail, hors expérience instituée de recherche (avec qq fois comme seule issue : l'HP en isolement même une fois), pas agréable pour les proches...

expériences :
- mon père  m'a dit que le seul endroit où il a pu dormir certaines nuits en hivers 1941 ou 42 était l'étable entre les vaches (Crouzet Migettes, sur le plateau entre Levier et résurgences du Verneau et Lison, 25) ; que l'été, il ne retrait pas certaines nuit quand il manquait des vaches de peur de la dérouillée et qu'il dormait entre elles ; mon ex-épouse a refusé l'expérience : 2 enfants et qq insomnies ;
- en septembre 2018, lors d'un séjour de 4 jours 3 nuits, avec bu que de l'eau le 3è jour, et comme les chamois le 4è, je suis redescendu de 2600 à 750m en plusieurs étapes avec plusieurs endomissements quasi debout : 2 cycles longs, dans les bouchures, après un premier court sur le plancher extérieur du refuge du Grenairon : on est au sec dessus, et bien venté ; ... ET DONC près de 10h au lieu de 4 à 6 pour cette descente, et arrivée presque le matin du 5è jour ;

Hors ligne

 

#15 11/04/2019 16:18:56

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3318

Re: Astuces de Bivouac ...

Rton a écrit:

Dom39 a écrit:

En tout cas, à moins d'être chauffant, le hamac sous terre en Europe est vivement à déconseiller car trop froid sad

Pas besoin qu'il soit chauffant pour avoir chaud dans un hamac.
il existe des duvets prévus pour.

De même que le meilleur duvet du monde se révélera être une bouse sans un tapis de sol adapté à la température.

A+

salut Rton ,  wink

bien d'accord avec toi , sur  la nécessité de disposer d'un tapis de sol adapté a la température  , pour ne pas avoir froid … cool

personnellement  je place systématiquement une couverture de survie  ( modèle renforcé  …) a même le sol , sous mon matelas  destiné au couchage  …   

c'est assez efficace , pour bien dormir … smile

à+ wink

Titou des G

Hors ligne

 

#16 12/04/2019 23:53:26

Dom39
Membre
Lieu: Haut-Jura
Date d'inscription: 27/12/2006
Messages: 747
Site web

Re: Astuces de Bivouac ...

Rton a écrit:

Dom39 a écrit:

En tout cas, à moins d'être chauffant, le hamac sous terre en Europe est vivement à déconseiller car trop froid sad

Pas besoin qu'il soit chauffant pour avoir chaud dans un hamac.
il existe des duvets prévus pour.

De même que le meilleur duvet du monde se révélera être une bouse sans un tapis de sol adapté à la température.

A+

On dirait que tu n'as jamais essayé wink

Bien sûr, il existe des duvets pour....
Seulement ils sont volumineux et lourds, très incompatibles avec la spéléo.
Les hamacs chauffants, popularisés par Marbach dans les années 80, permettaient de quasiment se passer de duvet et de plus, le gugus parvenait à sécher s'il était mouillé...

Lors de mes bivouacs en canyon, les seuls qui se les gelaient, étaient ceux qui dormait en hamac, avec les même duvet que nous qui étions sur de mini karimats à même le sol.

Après, chacun ses goûts smile

Hors ligne

 

#17 15/04/2019 11:19:11

Rton
Membre
Date d'inscription: 05/08/2008
Messages: 242

Re: Astuces de Bivouac ...

Dom39 a écrit:

Rton a écrit:

Dom39 a écrit:

En tout cas, à moins d'être chauffant, le hamac sous terre en Europe est vivement à déconseiller car trop froid sad

Pas besoin qu'il soit chauffant pour avoir chaud dans un hamac.
il existe des duvets prévus pour.

De même que le meilleur duvet du monde se révélera être une bouse sans un tapis de sol adapté à la température.

A+

On dirait que tu n'as jamais essayé wink

Bien sûr, il existe des duvets pour....
Seulement ils sont volumineux et lourds, très incompatibles avec la spéléo.
Les hamacs chauffants, popularisés par Marbach dans les années 80, permettaient de quasiment se passer de duvet et de plus, le gugus parvenait à sécher s'il était mouillé...

Lors de mes bivouacs en canyon, les seuls qui se les gelaient, étaient ceux qui dormait en hamac, avec les même duvet que nous qui étions sur de mini karimats à même le sol.

Après, chacun ses goûts smile

Je donne simplement des pistes.
Après essais, je préfère dormir par terre  smile

Dernière modification par Rton (15/04/2019 11:21:19)

Hors ligne

 

#18 16/04/2019 11:06:24

Dom39
Membre
Lieu: Haut-Jura
Date d'inscription: 27/12/2006
Messages: 747
Site web

Re: Astuces de Bivouac ...

Le souci dans le cas du hamac, c'est que le sac isolant, qu'il soit en duvet plume ou en synthétique, est écrasé sous notre poids et que l'isolation devient très mauvaise (l'air froid passe dessous), ce qui n'est pas le cas du Karimat qui procure une légère isolation ....

Hors ligne

 

#19 16/04/2019 20:10:02

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 132
Site web

Re: Astuces de Bivouac ...

Dom39 a écrit:

Le souci dans le cas du hamac, c'est que le sac isolant, qu'il soit en duvet plume ou en synthétique, est écrasé sous notre poids et que l'isolation devient très mauvaise (l'air froid passe dessous), ce qui n'est pas le cas du Karimat qui procure une légère isolation ....

Oui, Dom,
j'en ai écrit précédemment / double tissus, voire alluminisé du Carématos, qui seul est bien plus simple, car mono-objetal, et qui s'installe plus rapidement - simplement qu'un ensemble hamac (pas dans les salles souterraines en fortes pentes ou caillouteuses) ;
. les chutes noctambulées du d'un tel matelas, si elles apparaissent vertigineuses, c'est du rêve, alors que d'un hamac... (références aussi à des entassements sous tentes (à 3 dans une deux places, et avec un seul duvet 1mx2 retangulaire ouvert : baston, passe le moi j'ai froid, alors qu'au coucher il couvrait les 3)), regroupement matutinaux liés à soit des glissements, soit à mon agitation permanente, même durant le sommeil, mais moins génante que les synthèses avant l'endormissement ou les résumés après 1 cycle nyctéméral de sommeil ; ...
+ Karimat, moins épais que les matelas pneumatiques, mais il se perce moins, celui-làa peut devenir un radeau ou objet de sécu, pas le hamac, qui lui à condition d'être muni de leachs élastiques peut devenir une catapulte à évacuer loin les chieurs...

Ajout / bivouac : çà n'a pas duré longtemps, mais sur l'idée des vieilles tentes IGLOO, j'avais remplacé par des chambres à air de vélo route les arceaux d'une vieille tente igloo monotoile La Hutte ; la pompe à vélo qui les gonflait servait aussi à faire des canards hors du passant de la tente : sur l'idée des frites de natation : redoutable polyvalence. Dans une tente (toit sécurisé par qq ficelles ou un pont de cordes (cf. point chaud), pas besoin de duvet, on se sèche à la bougie : mode rapide qq (bonnes) chauffe plat, ou Uco,... bon, si l'on a un réchaud gaz... ATT à l'incendie des voutes de la tente (sic, Paris), et quant se sécher avec ? Mmm.

Au final, entre dormir sans rien à la ramasse, ou équipé, avec quasimodo et esmeralda, ce n'est qu'une question de confort de toit qui risque de nous tomber sur la tête. Fa.

Hors ligne

 

#20 17/04/2019 10:47:50

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 132
Site web

Re: Astuces de Bivouac ...

Dans la newsletter avril 2019 du SSF :
Démonstration portaledge/point chaud par le SSF 21
Au cours de ce Conseil technique du SSF, le SSF 21 est venu présenter le développement d’un point chaud à partir d’un portaledge (plateforme assemblable et accrochable destinée aux grimpeurs qui passent plusieurs jours et nuits sur des grandes voies) déjà commercialisé.
Sa mise en œuvre actuelle est rapide, et sa conception lui permet soit d’être suspendue, soit d’être posée tout en maintenant le fond hors de contact avec le sol. Ce concept est encore actuellement en cours d’amélioration technique.

pas du bivouac léger, mais toujours de l'expérience à cumuler

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr