Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#21 01/11/2017 21:12:34

Eric P88
Membre
Date d'inscription: 03/01/2013
Messages: 588

Re: BERGER 2017

Il y a quelques années fait la traversée SC3-Verna sur la PSM. Heureusement qu'il y a avait quelques rubalises (on était encore au carbure). On avait la topo +descriptif + quelques agrandissements des passages clés : vaut mieux assurer et ne pas compter que sur ce qui est en place !!! Malgré tout, on s'est planté à un endroit...mais pas longtemps heureusement.

Ce qui est compliqué dans certains trous, c'est le passage entre blocs dans les grandes salles ou de petits soupiraux peu visibles...

Hors ligne

 

#22 02/11/2017 14:20:09

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 2260

Re: BERGER 2017

Salut Jef ,

Bien sur qu'il est absolument impératif de respecter les concrétions .. le clouage éventuel dont je parles est seulement   en cas de besoin  impératif, comme la réalisation d'un point chaud lors d'un secours , par exemple ...
Mais les  pancartes souterraines de la PSM sont fixées comment aux parois ?? Des spits ? Résine ? Maçonnerie ?

À plus

Titou des Garrigues 😎

Hors ligne

 

#23 02/11/2017 15:01:02

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 2260

Re: BERGER 2017

Eric P88 a écrit:

Il y a quelques années fait la traversée SC3-Verna sur la PSM. Heureusement qu'il y a avait quelques rubalises (on était encore au carbure). On avait la topo +descriptif + quelques agrandissements des passages clés : vaut mieux assurer et ne pas compter que sur ce qui est en place !!! Malgré tout, on s'est planté à un endroit...mais pas longtemps heureusement.

Ce qui est compliqué dans certains trous, c'est le passage entre blocs dans les grandes salles ou de petits soupiraux peu visibles...

Salut les gars,

Je constate ,à vous lire, que le rubalise est en définitive fort employé comme accessoire de signalisation , dans les grands réseaux paumatoires ...

Il n'y a pas que sous terre où l'on peut  rebrousser son chemin sans s'en rendre compte ...

Cela m'est arrivé  en surface sur des lapiaz particulièrement tortueux et complexes   balisés de points de peinture de loin en loin ... On s'arrête, on s'assoit sur un rocher pour farfouiller au fond du sac en quête d'un truc,et  quand on se relève pour se mettre en route , on repart machinalement sur ses pas , dans la mauvaise direction  ... Pour peu que le soleil soit masqué par des brumes ou de la végétation , et on fait fausse route ...
Avez vous remarqué que l'on se dirige instinctivement par rapport au soleil, quand l'on est  en milieu forestier dense ou quand  la vue ne porte pas bien loin et que l'horizon est bouché ...

C'est pour cela que l'on se paume facilement sous terre , dans les grandes salles cahotiques  que l'on connait mal  ... Faut pas compter se diriger au soleil , évidemment !. C'est éventuellement une boussole qui  vous sortira d'affaires...

J'ai  remarqué , me semble t'il , que les rubalises  , ces sortes de rubans colorés en plastique sont  désagrégées par les UV solaires au bout de deux ou trois ans , environ, , ce qui est bien , d'un point de vue écologique ...  C'est bien que cela soit dégradable  assez rapidement, ce plastique là ...
Par contre , un rubalise employé et abandonné sous terre mettra combien de temps à disparaître ??

Quelqu'un  en aurait il fait  l'observation ??

Un réseau souterrain dont j'avais voulu  positionner les points caractéristiques​ en surface , est dorénavant vierge de toute  trace ... Ou du moins , il faut chercher soigneusement pour trouver des restes ...

Perso, pour marquer un point caractéristique d'un parcours, j'aime bien employer un petit cairn  constitué de trois cailloux ...

C'est discret , et trois cailloux empilés soigneusement ne peuvent l'être que de main humaine, et non pas l'oeuvre de la nature ...et puis un coup de pieds rapide dans le cairn  suffit à le faire disparaître ...

Ok,

À plus ..
.

Titou des Garrigues 😎

À

Dernière modification par bisounours83 (02/11/2017 17:03:51)

Hors ligne

 

#24 02/11/2017 16:01:49

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 2260

Re: BERGER 2017

C'est encore moi ...

Puisque l'on parles de pastilles réfléchissantes sur ce topic, cela me rappelle la foi ou les copains avaient descendu sous terre plusieurs " quilles de chantier "  , ces sortes de cône rouges et blancs en plastique,  employés   sur les routes  ...
Il me semble que l'on souhaitait réaliser des essais  de performance sur des éclairages de casque ...

Le  fait est que ces cones sont visibles de fort loin , grâce à la bande blanche rétro-réfléchissante qui les ornent ...  De fort loin et sous tout les angles ...
De plus leur plastique difficilement dégradable, garanti une bonne longévité en  milieu humide et souterrain ...  On doit pouvoir les  spiter aux parois , au sol , ou sur un bloc de rocher ...
Il en existe de  petite taille , plus discrètes que les bonnes grosses quilles d'autoroute ...

Notez bien que ces  cones s'achètent  pour pas très cher  dans les  magasins qui louent ou vendent du matériel de chantier ... inutile de piller  ceux des compagnies d'autoroute ...lol !!

J'attends votre avis sur la pertinence  d'employer ces " lumineuses" balises pour signaler efficacement un point clefs dans une grande salle particulièrement paumatoires d'un grand réseau comme  le Berger ou  la Pierre Saint Martin ...

"Tout comme les phares côtiers guident les marins  vers  des havres surs,
Ces balises de plastique guideront les spéléos vers des chemins pas trop durs ..."

( Bon, c'est pas du Victor Hugo, mes vers , mais on feras avec ...)

À plus

Titou des Garrigues 😎

Dernière modification par bisounours83 (02/11/2017 16:23:14)

Hors ligne

 

#25 02/11/2017 20:39:36

Eric P88
Membre
Date d'inscription: 03/01/2013
Messages: 588

Re: BERGER 2017

Salut à tous, salut Bisounours smile

Je pense qu'il faut le faire avec parcimonie ! Je parle du balisage.

Dans ma première vie pro, j'étais électrotechnicien et j'étais dépanneur dans des grandes entreprises très automatisées. Dans les armoires électriques, tous les éléments sont (tout du moins devaient) être repérés par des chiffrages courts du style C1, C2, C3 etc. Pour comprendre il fallait ouvrir le schéma ou/et le listing programme. Or, il est apparu une mode qui était de mettre de la dymo partout en français sur les goulottes électriques du style (élévateur, poussoir, butées, etc.), ce qui permettait pour certains d'aller plus vite et pour d'autres (non habilités yikes) d'intervenir dans les armoires.
Perso, j'étais contre pour plusieurs raisons :
Chacun son métier
Permet d'avoir toujours le schéma présent et à jour
etc.

Pour revenir sous terre, pour moi c'est idem : je suis preneur d'un petit balisage aux endroits compliqués ou qui seraient difficile à décrire, mais le mieux est d'avoir de bonnes topos et de bons descriptifs...
C'est un peu le souci des broches, tu ne cherches plus les spits : d'un côté c'est mieux, d'un autre, ça ôte du piment à l'explo quand tu équipes sad

Hors ligne

 

#26 03/11/2017 07:18:06

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 2260

Re: BERGER 2017

Ce n'est pas faux !, Éric

À plus

T des G

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr