Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 22/08/2007 10:24:02

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 214
Site web

Au revoir Roger

La Rouille a écrit:

Je vous transmet, avec tristesse, le message que je vient de recevoir.

Je ne peut rien y rajouter,  sauf que le monde
speleo perd un tres grand personnage.

LR

À (At) 14:43 +0200 20/08/07, Sebastien JOLY écrivait (wrote) :
>Je dois vous apprendre aujourd'hui une bien triste nouvelle. Mon père, Roger
>Laurent est décédé hier en milieu de journée.
>Ses funérailles auront lieu jeudi 23 août à 15H00 en l'église de Chêne en
>Semine.
>......
>
>
>Merci pour tout
>
>Annick

Michel Bouthors a écrit:

Né en 1941, membre d'honneur FFS depuis 2001 (issu du Memento du
dirigeant chapitre G).

Laurent Mangel a écrit:

Roger (1941-2007) était l'homme des fichiers et de la mémoire de la spéléologie.
Il pratique la spéléologie depuis 1958. Créateur de la Commission
fichier en 1973, devenue bibliothèque en 1979 puis Commission
documentation en 1981, il reste à sa tête jusqu'en 1989. Il
contribuait encore aux actions de cette commission notamment par le
biais des analyses BBS.

Spéléologue scientifique autoditacte, il pratique l'hydrogéologie avec
Jean Corbel et l'étude de la faune cavernicole avec rené Ginet et
l'université Lyon 1
.
Instructeur fédéral en 1972, il a animé de nombreux stages, notamment
scientifiques.
Il était effectivement membre d'honneur de la fédération depuis 2001
et membre du clan des Tritons (69).
Ci dessous, sa pomme au congrès FFS de poligny :

http://codoc.ffspeleo.fr/wwwrogermai2007.jpg

Les mots me manque pour en écrire plus...
Arvi Roger !


A+
Lorenzo
PS : La quasi totalité de ce texte est issue de Spelunca N°82 p. 57.
Les ajouts en italiquessont les miens.

Jean Bottazzi a écrit:

Arvi Roger.

Baudouin Lismonde a écrit:

Bonjour,

Je connaissais Roger depuis 1973, bon vivant et aimant les chahuts : le
prototype du spéléo d'après 68. J'ai eu beaucoup de réunions avec lui au
sujet des fichiers spéléos, financés à l'origine par le BRGM (qui s'y
intéresse de nouveau depuis sa privatisation). Ces projets avaient débouché
sur la réalisation d'inventaires par massif ou départementaux.

Roger était un pilier de la fédé. Je me souviens encore de son antre à
l'université, près du Rhône, tout un poême. J'aimais ses interventions aux
anciennes AG de la fédé Š

Je l'avais trouvé très fatigué au congrès de Poligny (le c¦ur ?).

Sincères pensées à sa famille, et bien à vous,

Baudouin

Françoise Magnan a écrit:

toutes les façons d'aller sous terre, Roger, tu as choisi la plus terrible ;
A Sébastien et ses proches, j'adresse mes pensées émues ;
Ma soeur et moi aimions bien rencontrer Laurent aux Congrè FFS,
ou aux fameuses journées Trombe en 1987, à Labouiche et au Labo de
Moulis ; malgré ses activités et multiples responsabilités, il savait être attentif
envers les "petits Fédérés" et leur offrir de l'amitié ; je me souviens de toi,
Laurent, si gentil avec la FGM ! mes remerciements et regrets t'accompagnent ...

J-la Rouille, peux-tu transmettre les témoignages accueillis sur la Liste à sa
famille ? Merci beaucoup;
Françoise Magnan

Jean Marc Mattlet a écrit:

Tristement à tous,
Roger est donc allé rejoindre la Frach'... et ce n'est pas drôle pour
nous.
Après les témoignages de Lorenzo, Michel, Baudouin,... j'ai relu le texte qu'il   nous avait envoyé pour ce fameux concours de textes, et me suis dit qu'il
méritait d'être partagé ce soir: Roger apparaît en filigrane très
clair dans ces (ses) lignes ....
Histoire de passer un petit moment en sa compagnie.

Jean Marc



RESPONSABLEFEDERAL


Oui, la Commission documentation de la Fédération française de spéléologie (FFS), celle de l'Union internationale de spéléologie (UIS) ont œuvré pour l'avenir du monde en stockant les données bibliographiques.
Oui, la FFS archive tous azimuts, ce qui aurait pu affirmer notre suprématie nationale, notamment à l'occasion du dernier G8 (Evian, France, 2003), en proposant des données spéléologiques sur l'Afghanistan. Par contre, avouons-le, nous sommes actuellement en basse tension. La concurrence aurait été rude avec l'ex-empire de la clef anglaise et son influence politique5, les mangeurs de plum-cake ont eu certainement l'occasion d'explorer ce pays.
Oui, nous avons, parfois, mangé avec des baguettes lors de certains conseils fédéraux particulièrement houleux, sans pour autant attraper la peste bubonique. Dieu merci, nous sommes toujours vivants! Aussi, même si nous sommes apparentés à des « rats» (mammifères rongeurs, très nuisibles! Surtout pour les souris femelles, avec la drague), en principe, l'Homo sapiens sapiens moderne n'a pas de puces! Quoique... Il faut souligner cependant que les rats de bibliothèque côtoient la famille des arachnides, un désastre pour les livres, mais c'est indépendant de leur bonne volonté. Ceci est un autre sujet.
Il faut constater que d'être responsable fédéral n'est pas chose simple si nous voulons respecter l'éthique. La fédération n'est-elle pas une « grande» maman où les revendications sociales ne sont pas admises, ne sont plus permises? Aussi sommes-nous un peu saucissonnés dans cette nouvelle structure. Nous devons obtempérer en regard des lois, des directives récentes. Intrinsèquement parlant, un directeur de commission ne représente plus grand chose dans le cadre des statuts actuels, si ce n'est d'être un technicien « aux ordres ». Mais, restons philosophe. A ce sujet, il est bon de rappeler que si la philosophie, dans l'Antiquité, a été une « réflexion scientifique sur la nature et

les causes qui font qu'il existe l'univers, l'homme, la société, ... », actuellement, c'est une «réflexion sur les êtres, les causes et leurs valeurs ». Ce n'est pas reproductible, c'est donc à l'opposé des expériences scientifiques qui, elles, le sont. Actuellement cette « pseudo-science » peut fantasmer. Elle développe, impose ses idées. Le philosophe est devenu un être parmi les autres: « Être ou ne pas être... » disait Shakespeare. « Dites-le avec des mots» permet donc de se remémorer le passé et de réfléchir sur notre devenir avec notre propre philosophie, nos concepts.
Aussi, dans ce contexte, n'est-il pas étonnant que nous nous réfugiions dans un bistrot, devant quelques bières à consommer avec modération (la mesure étalon étant le mètre !) ou autour d'une bouffe, en toute amitié ou par adversité. Lors de ces agapes la soupe est exclue, sauf sous terre à condition qu'elle soit offerte par la Sopad, empire du groupe Nestlé. Encore un coup des Helvètes, c'est encore hors sujet. Au cours de ces techniques alpines, fort anciennes, rares sont les orgies. L'égalité des sexes est respectée avec ou sans préservatif. Le rouge peut couler à flot. Après avoir refait le monde, les discussions s'orientent inévitablement autour du sexe, encore un coup de l'oncle Freud! Un tango peut conclure. Mieux, l'écholocation, méthode plus perverse, plus insidieuse, peu importe, est imparable. Seul l'objectif compte! Alors, à ce stade, nous ne parlons pas d'estampes japonaises, mais d'un karst à pinacles inconnu. Il faut absolument qu'elle découvre cette formation!
spécifique des milieux tropicaux humides. A noter que l'élue6 convoitée peut séduire en jouant de ses fesses, provocation « purement animale» ! Pas de lutte tribale, aussi les moins entreprenants, les « vieux », n'osent pas s'interposer, n'osent pas interférer par peur que leur virilité se métamorphose en mondmilch. La honte! Où est le spéléologue viril qui assume? Qu'adviendra-t-il de sa libido? Il a l'impression de glisser, d'être entraîné par un toboggan à vis sans fin, fort argileux. Que de complexes mal placés! Aussi, se réfugie-t-il dans une forme, dans une transmigration métempsycosiste ou métempsychosiste selon le caractère de l'individu. Son pH s'abaisse, il est en hypothermie et par principe de précaution, d'un état vadose7. Il se métamorphose inconsciemment, la bière et le rouge aidant, en réseaux syngénétiques tout en souhaitant, dans son subconscient, qu'il n'y ait pas de dégâts collatéraux et/ou de lévitation. Tout cela pour vous confirmer que d'avoir des res!
ponsabilités, quels que soient les niveaux, ce n'est pas chose facile
à gérer, à assumer: beaucoup de prises de risques et surtout de l'humilité, de la patience, de l'investissement, du travail, et à terme, ce que personne ne souhaite, l'abdication.
En conclusion, je souhaite que ces réflexions, toutes personnelles et dictées avec l'expérience, soient utiles à (pour) nos successeurs. Il faut cependant soutenir la FFS, cette grande famille adverse! N'oublions pas que notre plaisir essentiel reste la caverne au sens large du terme. En fonction de l'opportunité, nous avons œuvré en bien ou en mal, allez savoir? Et, si nous avons franchi toutes les étapes, les difficultés énoncées, parfois nous pouvons être nommé « Membre honorifique»! Certains penseront que c'est notre dernière jouissance? D'autres que c'est bien mérité! Mais, n'oublions pas que le naturel reprend toujours le dessus. Aussi, restons lucide. Nous sommes toujours vivants et pour preuve après les « Paris stupides» (sous presse) une autre équipe propose une réflexion à l'aide de mots pour développer ou nous libérer de nos « fantasmes freudiens ». Mais que fait le Commission médicale pour nous « détacher» de nos pseudo-complexes, de la cavité, de... ?
Épilogue: pour conclure cet exercice spéléologique « de style », une première! Auparavant on réfléchissait sur des définitions, on inventait des nouveaux concepts utopiques, humoristiques mais, dans le cas présent il faut disserter! Autodidacte, il m'a fallu me remémorer, me recycler. Aussi mes neurones se réactivent. Je remercie: Bernard Gèze, René Ginet, Philippe Renault,... ; les dictionnaires: Le Larousse, Le Robert avec mes interprétations toutes personnelles des définitions; les ouvrages plus spécifiques, notamment ceux de Jean-Noël Salomon, de Claude Viala. Et si nous remontons aux sources de l'humanité nous retrouverons: la femme, les cavités où le spéléologue n'est qu'un karst à pinacles pourtant fort utile, quoique...


                       Roger Laurent

5 Rivalité politique anglo-russe au début du XIX.
6 L'élue avec un (e). Dans la grande majorité, pour l'instant, les spéléologues sont plutôt hétérosexuels.
7 L'état normal de l'Homo sapiens "erectus " est constitué d'environ 80% de liquide.

Rémy Limagne a écrit:

Sur le forum EFS

Marcel Meyssonnier a écrit:

Roger Laurent nous a quitté brutalement, dimanche dernier.
[...]
Quelques informations sur ses nombreuses activités et responsabilités
passées / en cours ont déjà été données ...

Roger Laurent a passé une grande partie de son temps, et de sa vie, à
oeuvrer bénévolement, pour faire fonctionner les structures spéléologiques,
locales et nationales, en particulier dans le domaine de la documentation.
Il était aussi une cadre fédéral, moniteur depuis 1960 (EFS-VA-3- n°23), et
instructeur fédéral depuis 1972; nommé membre d'honneur de la FFS en 2001.
Depuis quelques années à la retraite, il était technicien du CNRS, détaché
auprès de l'équipe Corbel, puis celle de René Ginet - Janine Gibert/ équipe
HBES, Hydrobiologie et écologie souterraines/ Université Claude Bernard Lyon
1.

Il était depuis "toujours" responsable de la commission
fichier-documentation du CSR Rhône-Alpes, particulièrement attaché à la
structuration des fichiers, et la rédaction de publications spéléos, ainsi
que des traçages (et depuis longtemps aussi de la commission documentation
du CDS Rhône). Il représentait depuis plus de 20 ans le milieu spéléologique
auprès de l'Agence de Bassin RMC/ Rhône-Méditerrannée-Corse, et venait de
céder cette responsabilité à Fabien Hobléa.
Longtemps gestionnaire de la bibliothèque fédérale déposée dans des locaux
de l'Université Lyon I, puis dans les locaux fédéraux de Lyon, il en était
"le conservateur" en titre.
Nous avions encore pas mal de travail en cours avec Roger ... car il
collaborait toujours aux analyses du BBS-SA.
Il ne venait plus aux réunions du CSR, car il résidait à 100 km de Lyon,
mais continuait à lire les CR, quand je lui expédiai la version papier ...
car réticent à disposer d'une adresse de messagerie.
On le voyait dans tous les congrès régionaux et nationaux.
Roger, c'était un sacré type, un ami. Nous évoquerons sa mémoire dans
Spelunca.

Je serai à Chêne-en-Semine, jeudi.
marcel

Dernière modification par Lorenzo (22/08/2007 20:57:11)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr