Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 30/06/2022 16:06:02

ZORROBIS
Membre
Date d'inscription: 20/03/2020
Messages: 34

La cinétose sur corde

Bonjour à toutes et tous !

Voilà un petit sujet peu banal, si j'en juge par son inexistence (à ma connaissance) un peu partout dans quelque publication ou forum que ce soit...

La cinétose...
Je souris d'avance...
C'est un mal, le plus souvent bénin, aussi répandu que son appellation médicale ne l'est pas, alias : "le mal des transports"
Mais si le mot "cinétose" lui est bien préférable, c'est que les vilains symptômes et très vilaines conséquences ne surviennent pas qu'à l'occasion d'un transport, que ce soit en voiture, en train ou en avion, comme c'est le plus souvent le cas.
C'est qu'en effet une gêne, puis un mal-être, puis des nausées, puis des vomissements, éventuellement suivis ou accompagnés de petits vertiges, de céphalées, d'une hypersudation, d'une atonie générale et d'une hébétude plus ou moins durables...peuvent survenir dans d'autres situations, lors de remontées sur corde par exemple.

Pour résumer, cette cinétose tend à se manifester lorsque les informations visuelles d'une part, et celle issues de l'oreille interne d'autre part, sont analysées comme discordantes par notre petit cerveau...
Lors d'une remontée aux bloqueurs, pour peu que la longueur de cette corde dépasse deux ou trois dizaines de mètres, qu'elle soit "fine" (9 mm par exemple) et que la personne en action se montre bien dynamique (au début tout au moins) le corps connaît un important effet de "yoyo"...en gros 2 à 3 fois par mètre et doublé le temps d'un cycle de repositionnement...soit la bagatelle de 40 à 60 oscillations au décamètre !
Entre ce que l'oreille détecte avec ses petits otolithes baladeurs, et ce que le regard fixe dans le décor plus ou moins proche, ajouté à l'agitation sautillante du contenu gastrique qui pousse rythmiquement le fundus à heurter le diaphragme (qui n'aime pas beaucoup ça...), voilà que la cinétose n'est pas loin chez celles et ceux qui en ont une prédisposition.

Au-delà de ce petit laïus, je pose une question aux membres de ce forum (dont certains connaissent beaucoup de monde et depuis longtemps) :
Avez-vous connaissance (ou eu connaissance, ou connaissez des gens qui ont connaissance...etc) de personnes ayant subi les affres du "mal de corde" lors de sorties spéléologiques  ? (Avec divers degrés de l'atteinte physiologique, bien sûr !)
Si oui, merci pour vos....renvois ! (je ris) car le niveau d'occurrence de ce désagrément est intéressant à connaître.
Il est tout à fait possible qu'il soit très méconnu, donc sous-estimé, et que, dans ses formes les moins marquées, il puisse être à l'origine de la méforme de certaines et certains, de leur moindre dynamisme, de leur humeur, d'une sous-efficience, etc.
Et mieux le savoir pourrait permettre de mieux s'en préserver, et/ou mieux "soigner" le mal, plutôt que le mettre sur le dos d'un manque de sommeil ou d'un "truc de bouffe qui ne passe pas"...
Voilà...merci pour vos ...renvois (en retour), donc !
Zorrobis

Hors ligne

 

#2 30/06/2022 17:05:46

Eric P88
Membre
Date d'inscription: 03/01/2013
Messages: 932

Re: La cinétose sur corde

Je ne risque pas cette cinétose dans mes remontées sur corde actuelles ! C'est plutôt le risque de syncope pendu en arrière. Après plus de trente ans avec une chambre à air en baudrier de torse, je viens de réinvestir dans un excellent torse pour rester le plus vertical possible...

Toutefois, plus jeune, plus rapide et ayant fait des très très grands puits, je n'ai pas souvenir de ce désagrément.

Hors ligne

 

#3 30/06/2022 17:23:58

Nono25
Membre
Date d'inscription: 16/12/2017
Messages: 378

Re: La cinétose sur corde

De mon expérience

je n'ai connaissance aussi loin que je puisse me souvenir d'un adolescent lors d'une  descente dans une grande verticale (90 mètres) porche de la sarrasine dans le Doubs en extérieur qui s'est plaint  de " mal de mer".

Une descente sur corde qui peut pas mal yoyoter avec un paysage qui peut être impressionnant.

C'est tout
Nono

Nono


Ce n'est pas parce que l'erreur se propage qu'elle devient vérité. Gandhi

Hors ligne

 

#4 30/06/2022 21:07:18

felixN
Membre
Date d'inscription: 05/03/2020
Messages: 77

Re: La cinétose sur corde

Pour ma part, je suis un peu malade en voiture (beaucoup moins qu'enfant) : tant que je regarde la route, ça se passe plutôt bien (il faut en général une bonne heure de route riche en virages avant que je commence à avoir envie de vomir), mais si je regarde pas la route et qu'elle est sinueuse, alors je ne tiens qu'une dizaine de minutes, et encore.

En spéléo, j'ai eut 3 fois envie de vomir (sans jamais arriver jusque là), mais je n'ai pas l'impression que ce soit lié à l'effet yoyo (la dernière fois, c'était à l'aller, en bas des puits (beaucoup de dénivelle mais que de petits ressauts et de la marche), donc aucune remontée avant l'apparition des maux de ventre). Les deux autres fois c'était à la remontée, mais il ne me semble pas qu'il s'agissait de remontées avec un effet yoyo particulièrement important. En revanche, le point commun de ses 3 sorties était la combinaison d'une cavité froide (sauf la dernière, plutôt chaude mais en ayant rampé dans l'eau) et d'une sortie assez fatigante.
Donc j'aurais plutôt à dire que c'est la combinaison froid + fatigue. Même s'il manque sûrement au moins un élément, vu que la grande majorité des sorties en cavités froides et profondes, je n'ai pas eut ce problème.

Hors ligne

 

#5 25/07/2022 22:38:48

Dom39
Membre
Lieu: Haut-Jura
Date d'inscription: 27/12/2006
Messages: 959
Site web

Re: La cinétose sur corde

Et bien pour ma part, je viens "d'expérimenter" un début de cinétose sur corde, une grande première pour moi !

Remontée de 107 m plein pot, dans les plafonds d'une salle de 3 600 000 m3 (oui, oui, trois millions six cent milles !). Donc autant dire dans le noir à l'exception de mes jambes et de mes mains.

Sensations très désagréable, très troublante, avec aucune référence pour connaitre ma progression vers le haut.

Hors ligne

 

#6 26/07/2022 08:05:57

Nono25
Membre
Date d'inscription: 16/12/2017
Messages: 378

Re: La cinétose sur corde

Salle de la Verna ?

Nono


Ce n'est pas parce que l'erreur se propage qu'elle devient vérité. Gandhi

Hors ligne

 

#7 26/07/2022 11:02:18

Grelots
Membre
Lieu: Périgord
Date d'inscription: 06/09/2021
Messages: 507

Re: La cinétose sur corde

Dom39 a écrit:

Et bien pour ma part, je viens "d'expérimenter" un début de cinétose sur corde, une grande première pour moi !

Remontée de 107 m plein pot, dans les plafonds d'une salle de 3 600 000 m3 (oui, oui, trois millions six cent milles !). Donc autant dire dans le noir à l'exception de mes jambes et de mes mains.

Sensations très désagréable, très troublante, avec aucune référence pour connaitre ma progression vers le haut.

Houlla!!... Ça je crois que j'aimerai pas trop  sad


"Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet." Pierre Desproges

Hors ligne

 

#8 26/07/2022 13:27:34

Dom39
Membre
Lieu: Haut-Jura
Date d'inscription: 27/12/2006
Messages: 959
Site web

Re: La cinétose sur corde

Nono25 a écrit:

Salle de la Verna ?

Nono

Exactement ! Et cerise sur le gâteau, la salle s'est illuminée quand j'arrivais non loin de mon objectif dans le plafond : C'est juste démentiel, un truc de dingue que je ne suis pas prêt d'oublier !

Pour les nouveaux (ou les incultes wink) :

"La salle de La Verna a un diamètre de 245 mètres, une hauteur de 194 mètres, une surface de quatre hectares et demie et un volume de 3,6 millions de mètres cubes. Elle est aménagée pour visite touristique depuis une dizaine d'année"

Même le départ est hallucinant, dans la mesure où, salle éteinte, trouver la corde (9 mm) est compliqué (c'est grand et il y a des blocs gros comme des maisons, même les Scurions à fond sont dérisoires !) et ensuite on s'aperçoit qu'elle est encrée nul part, comme une corde accrochée à un nuage, de nuit sans lune et en plein champs.

C'était le final après une chouette traversée...

Hors ligne

 

#9 26/07/2022 13:53:40

Grelots
Membre
Lieu: Périgord
Date d'inscription: 06/09/2021
Messages: 507

Re: La cinétose sur corde

wink Bien vendu...

https://www.laverna.fr/image/uploader/uploadify/article/photo/259-la-grotte-de-La-Verna-Aquitaine-France.jpg


"Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet." Pierre Desproges

Hors ligne

 

#10 27/07/2022 13:13:20

Dom39
Membre
Lieu: Haut-Jura
Date d'inscription: 27/12/2006
Messages: 959
Site web

Re: La cinétose sur corde

Belle photo, mais bien entendu, la réalité dépasse ce que j'avais imaginé...

Un peu partout dans la salle, des mannequins à l'échelle humaine et habillés en spéléos, donnent une idée de la taille de ce vide monstrueux.

Sur la photo, le projecteur illumine le départ de la galerie Aranzadi. Notre galerie en question doit être le point sombre, situé à gauche et plus haut, baptisée galerie des Zobstinés, atteinte après une artif d'anthologie...

On dirait pas vu sous cet angle, mais à aucun moment la corde n'approche la paroi, qui en est à plusieurs dizaine de mètres au plus fort !

Hors ligne

 

#11 27/07/2022 16:27:39

Grelots
Membre
Lieu: Périgord
Date d'inscription: 06/09/2021
Messages: 507

Re: La cinétose sur corde

J'imagine, j'imagine... Vraiment pas des sensations que je recherche... Les cordes un peu longue qui font l'élastique et des trous très large me stress un peu... Je le fais quand il faut le faire... Mais c'est pas vraiment le pieds pour moi... Je laisse ça aux autres wink


"Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet." Pierre Desproges

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr