Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#41 30/10/2020 18:42:22

Judi
Membre
Lieu: Ardèche
Date d'inscription: 24/12/2006
Messages: 466
Site web

Re: La Fin Du Spit ?

Kong si est mis aussi au SPIT;
C'est peut être le même fabricant ???
https://www.kong.it/fr/2-produits/items … anchor-fix


Salutations grottesques

Hors ligne

 

#42 15/02/2022 16:12:34

JP CASSOU
Membre
Date d'inscription: 20/03/2011
Messages: 213

Re: La Fin Du Spit ?

Judi a écrit:

Kong si est mis aussi au SPIT;
C'est peut être le même fabricant ???
https://www.kong.it/fr/2-produits/items … anchor-fix

https://www.raumerclimbing.com/fra/prod … inav=0-2-c

Il faudrait supprimer ces liens, qui sont morts.

Plus généralement, penser à lancer régulièrement un utilitaire de vérification des liens brisés.

Les gouvernements et acteurs d'internet sont en train de plancher sur de nouvelles idées. Parmi elles, en vrac:

- IPv6 généralisé
- Taxe sur les liens morts +++
- Limitation de la durée de vie des pages web, avec mise en place d'un attribut HTML de la forme '<expires>2025-01-02</expires>' (non renseigné = la page est détruite au bout d'un an). On verrait ainsi beaucoup moins de pages dont la dernière MAJ remonte au 20/02/2002


Le carré du nombre de dieu vaut -1, c'est un imaginaire pur. Simple mais complexe quand même.

Hors ligne

 

#43 15/02/2022 18:38:11

Quark
Membre
Date d'inscription: 09/09/2007
Messages: 12

Re: La Fin Du Spit ?

JP CASSOU a écrit:

https://www.raumerclimbing.com/fra/prod … inav=0-2-c

Il faudrait supprimer ces liens, qui sont morts.
2

J'esquive le débat sur la "taxe sur les liens morts" ;-) mais je pense que c'est ce lien que tu cherches :

https://www.raumerclimbing.com/fr/produ … de-10-tap/

Bonne soirée,

Quark

Hors ligne

 

#44 16/02/2022 11:04:19

Rton
Membre
Date d'inscription: 05/08/2008
Messages: 337

Re: La Fin Du Spit ?

Salut, histoire de nourrir le troll, voici un lien qui n'est pas prêt d'être caduc :
https://www.google.fr

Hors ligne

 

#45 26/05/2022 21:54:23

ismael10
Membre
Lieu: france aube
Date d'inscription: 25/01/2022
Messages: 8

Re: La Fin Du Spit ?

Je me pose une question pourquoi en spéléo on n'utilise pas les Cheville à frapper types fisher EA II
car elle sont 10X moins cher que des chevilles types raumer,kong ect ...
alors qu'elle ont des résistance de plus d'une tonne a l'arrachement
https://www.fischer.fr/fr-fr/produits/c … pper-ea-ii

Hors ligne

 

#46 26/05/2022 22:26:42

felixN
Membre
Date d'inscription: 05/03/2020
Messages: 77

Re: La Fin Du Spit ?

Bonsoir,
tu as regardé pour quel model exactement? En restant sur du M8 (pour rester compatible avec toutes les plaquettes en utilisation), le plus résistant que j'ai trouvé, c'est du 5kN (ie 500kg), ce qui est trop peu. Pour du 1T (ie 10kN), le plus petit que j'ai vu, c'est du M16 (à ce rythme là, la visserie commencera à peser autant que les cordes).

Un autre point qui joue beaucoup en faveur des spits, c'est la possibilité de les poser à la main, au tamponnoir, ce qui est particulièrement utile quand on n'est pas sur de devoir planter des spits (ça évite de se trimbaler le perfo).
Si le but est d'utiliser le perfo, alors il y a le spit non auto-forant de Raumer qui est un peu moins cher. Ou alors les goujons.

Après, le problème du prix des spits, c'est assez récent, et c'est lié au fait que la marque SPIT qui en fabriquait (à la base pour fixer des chauffe-eaux) a arrêté d'en produire, et que du coup c'est devenu un produit "pour la spéléo" (et dans une moindre mesure le canyon et l'alpinisme), avec des prix qui ont grimpés en conséquence. Pour les goujons (en soit plus complexes), vu que c'est utilisé dans le bâtiment, les volumes sont bien plus importants, donc le prix est plus faible par rapport à la complexité. Il y a encore quelques années (2018?), quand il y avait encore des spits de marque spit, je me souviens en avoir acheté pour 0.75€/pièce au vieux campeur (à l'unité, j'imagine que ça devait être encore moins cher en boite de 100)

Hors ligne

 

#47 26/05/2022 23:09:53

ismael10
Membre
Lieu: france aube
Date d'inscription: 25/01/2022
Messages: 8

Re: La Fin Du Spit ?

merci beaucoup
personnellement vue la différence de prix énorme il faudrait voir se que sa donne  car il ont une charge de rupture de 610 dan donc en rappel on est toujours en double donc sa fait une résistances théorique de 1220 kg
https://fiproductmedia.azureedge.net/me … AIP_V2.pdf

surtout on grimpe sur des corde de types B qui ont des résistance de 1250kg avec un noeud de huit (BEAL SPELENIUM 8.5MM)
et qui ne pose aucun problème niveaux résistance

donc je me dit que vus l'écart de prix énorme pourquoi pas en utiliser car car il coute seulement 30-50 euro pour une boite de 100 il en a même a 8 euro sur lbc les 100
et quand on pose des spits ses très très rare que une personne n'utilise pas de perfo car avec un tamponnoir sa prend 5 minutes pour juste un spit 

donc je me dit que ses une option a étudier car les spits de spéléo ne sont plus a 75 ct mais a 3-4 euro

Dernière modification par ismael10 (26/05/2022 23:12:09)

Hors ligne

 

#48 26/05/2022 23:59:35

felixN
Membre
Date d'inscription: 05/03/2020
Messages: 77

Re: La Fin Du Spit ?

Tout d'abord, sur la résistance, ceux à 610 daN sont en M10 et pas en M8 (donc ça veut dire non compatible avec les plaquettes qu'on utilise actuellement en spéléo, qui sont prévues pour du M8).

Ensuite, quelque points sur la résistance des amarrages, qui font qu'à mes yeux 610 daN sont trop peu :
1) tout d'abord, avec un nœud en Y, tu ne divises pas par 2 la force exercée sur chaque amarrage (excepté s'ils sont parfaitement l'un au dessus de l'autre et que le poids est parfaitement réparti). Plus l'angle du Y est ouvert, plus la force sur chaque amarrage est importante. Plus précisément, si tu as un angle de a°, et que tu appliques une force F sur la corde verticale, tu as une force F/(2*cos(a/2)). Donc si a=0°, tu divises la force par 2. Si a=90°, tu as 70% du poids du spéléo sur chaque amarrage. Si a=120°, tu as 100% du poids du spéléo sur chaque amarrage. Si a=150°, tu es a 190% du poids sur chaque amarrage! En pratique, les 120°, tu les atteins parfois, donc tu as potentiellement 100% du poids sur chaque amarrage (donc il faut considérer que chaque amarrage puisse tenir la charge à lui tout seul).
2) Le rocher n'est jamais considéré comme irréprochable, il peut toujours y avoir une fissure cachée, le spit peut avoir été mal mis (j'en ai déjà sorti 2 à la main qui bougeaient (même si ça m'a pris à chaque fois une dizaine de minutes, et qu'ils ne serait probablement pas sortis tout seuls), le filetage peut être usé (j'ai déjà vu des vieux spits où le filetage a presque entièrement disparu (normalement celui qui pose la corde s'en rend compte et choisi un autre spit, mais on sait jamais peut-être qu'il n'a pas fait gaffe)), ... Bref,la règle d'or en équipement en spéléo c'est qu'un amarrage artificiel n'est jamais irréprochable (et peut casser), mais que deux amarrages (spit, goujon, broche) indépendants qui ont l'air en bon état ne lâcheront jamais en même temps.
3) du 2, en en déduit qu'il existe un risque faible mais non négligeable qu'un des amarrages casse, et que du coup tu ait tout ton poids + un choc sur l'autre amarrage, qui doit être suffisent pour ne pas casser a son tour.
4) La force exercée sur la corde est bien plus que le simple poids du spéléo. Une remontée sur corde un peu "brutale" peut entraîner un effort correspondant à 2.5 fois le poids du spéléo. Sur une rupture de fractio de confort (ie fractio monopoint) avec une personne au dessus et une en dessous, l'EFS a mesuré une force de 500 daN : on est vraiment près de la charge de rupture de 610N. Il suffit que le situation soit un peu moins favorable (par exemple 2m entre les fractios au lieu de 5) et je pense qu'on atteint la charge de rupture !


Même en techniques ultra-légères, pour autant que je sache, personne n'accepte de descendre à des charges de ruptures de seulement 610 daN.


Si tu veux en apprendre plus sur les forces de différentes situations normales et exceptionnelles en spéléo, je te suggère de regarder les tests faits par l'EFS (école française de spéléo, ie la commission enseignement de la fédé), le GET (groupe d'études techniques de la fédé) et Petzl :
- les vidéos : https://techniques.speleos.fr/tests_GET_EFS_PETZL.php
- l'interprétation des résultats partie 1 (à partir de la page 20) : https://info-efs.ffspeleo.fr/2014info_efs_62.pdf
- - l'interprétation des résultats partie 2 (à partir de la page 34) : https://info-efs.ffspeleo.fr/2014info_efs_62.pdf

Hors ligne

 

#49 28/05/2022 00:05:49

ismael10
Membre
Lieu: france aube
Date d'inscription: 25/01/2022
Messages: 8

Re: La Fin Du Spit ?

je vient de regarder la vidéo et tu a totalement raison mais je me pose une autre question :
pourquoi on utilise pas des plaquettes d'escalade avec des goujon

plaquette acier + goujon acier a un cout total de 1.30 euro
plaquette inox + goujon inox coute dans les 3 euro

donc pourquoi on n'équipe pas nos grotte avec des plaquette d'escalade
car ses beaucoup plus pratique et on aura juste besoin de ramener nos mousqueton
sans avoirs a ramener de plaquette
se sera beaucoup plus économique et pratique

Dernière modification par ismael10 (28/05/2022 00:06:18)

Hors ligne

 

#50 28/05/2022 08:04:45

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 4400

Re: La Fin Du Spit ?

salut Ismaël ...

laisser des plaquettes a poste sous terre ?  même soit disant inox ?
yikes
l'oxydation , Ismaïl, l'oxydation ... hmm

comme disent les chimistes , un "couple électrolytique " risque de s'établir entre le goujon coincé dans la roche , et la plaquette , pour peu que les deux accessoires soient de composition chimique différente ...

ce truc est au programme de n'importe quel lycéen de filière scientifique ... smile hmm

d'ou dégradation rapide , fragilisation et  casse sous faible charge , impliquant mobilisation  du  SSF  quasi assurée  wink big_smile lol

donc , "Pas Glop " aurais dit Pifou ... lol big_smile

sans parler de possibles "vols" des plaquettes en question ...  winkhmm   

ok , à+wink

Titou des garrigues


" Les Cons ,ça ose tout ! c'est même à ça qu'on les reconnait ...  Michel Audiart ..."

Hors ligne

 

#51 28/05/2022 11:56:26

felixN
Membre
Date d'inscription: 05/03/2020
Messages: 77

Re: La Fin Du Spit ?

Bonjour,
pour nuancer un peu la réponse de Bisounours :

1) Pour les escalades en artif sous terre, ça fait déjà un bout de temps qu'on n'utilise quasiment que des goujons (en M8, donc compatible avec les plaquettes de spéléo), car c'est le plus pratique à poser (nb : récemment, Petzl a sorti les Pulses, une sorte de goujon réutilisable qui nécessite pas de marteau, c'est encore plus pratique, mais cher à l'achat initial (pas loin de 50€)). Pour le coup, on ne se sert des goujons qu'une fois (après on laisse la corde en fixe, ou on la rappelle s'il n'y a pas de suite), donc ça sert à rien d'utiliser de l'inox

2) Les goujons (en inox) sont de plus en plus utilisés ces dernières années (entre autre à cause de l'augmentation de prix des spits), en particulier en explo. Dans mon club, sur la grosse cavité en cours d'explo, c'est surtout équipé en goujons inox (plus rapide à poser au perfo qu'un spit, et moins cher). Vu qu'on y retourne quasiment tous les weekends, on y laisse aussi les cordes et les maillons rapides (moins cher et plus fiable pour un équipement en fixe).
Après, au moment où on aura fini l'exploration, il est bien possible que le/les itinéraires classiques soient re-équipés en spits ou en broches pour plus de durabilité. Mais il y a plein de branches "annexes" qui bien que semblant prometteuses lors de la première n'ont a priori aucun intérêt pour de la classique.

3) globalement, un goujon inox + plaquette inox (de préférence du même inox) peuvent servir sous terre, mais les goujons ont la réputation d'avoir une durée de vie moindre (entre autre à cause de la complexité de leur structure (avec des parties très fines) et des efforts exercés sur certaines de ces pièces). Et surtout, il est beaucoup plus dur d'évaluer visuellement l'état d'un goujon que d'un spit.

4) Pour ce qui est de laisser les plaquettes sur des goujons, ça se fait parfois, mais ça a un coût non négligeable pour le club (prévoir 200 plaquettes pour les cavités en cours d'explo + 200 plaquettes pour des classiques, vs abandonner 100/200 plaquettes par an dans chaque cavité explorée par le club). Sans compter les vols (volontaires ou pas d'ailleurs, si c'est pas la même personne qui déséquipe, avec les goujons, elle a une chance sur 2 de se tromper si l'équipeur ne l'a pas prévenu)

Hors ligne

 

#52 28/05/2022 21:11:47

FBE
Membre
Date d'inscription: 22/02/2014
Messages: 274

Re: La Fin Du Spit ?

Le goujon en équipement spéléo dans les cavités classiques est à proscrire :
"Les innombrables cycles d’ébranlement de l’amarrage, dus à la progression du spéléologue sur la corde (de 0 à 300 daN), provoquent le desserrage de la vis et l'ovalisation du trou. A court terme, ce phénomène impose un resserrage fréquent des écrous. A long terme, il provoque un recul progressif du goujon jusqu'à le rendre inutilisable, car la bague ne pourra plus être expansée, l'écrou arrivant en butée sur le filetage. L'ensemble goujon plaquette ne peut donc être considéré comme un ancrage permanent."

Voir https://efs.ffspeleo.fr/images/les_cahi … anents.pdf

@+

Dernière modification par FBE (28/05/2022 21:19:28)

Hors ligne

 

#53 28/05/2022 21:17:58

Eric P88
Membre
Date d'inscription: 03/01/2013
Messages: 932

Re: La Fin Du Spit ?

En plus, Inox ou pas, ne laissons pas trop de ferrailles dans nos cavités !
C'est pratique et utile pour des classiques fréquentées, pour certains passages quand cela évite un long portage pour peu d'équipement, dans des endroits difficiles à équiper, mais pas en mettre partout...

Dernière modification par Eric P88 (28/05/2022 21:18:25)

Hors ligne

 

#54 29/05/2022 08:16:00

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 4400

Re: La Fin Du Spit ?

FBE a écrit:

Le goujon en équipement spéléo dans les cavités classiques est à proscrire :
"Les innombrables cycles d’ébranlement de l’amarrage, dus à la progression du spéléologue sur la corde (de 0 à 300 daN), provoquent le desserrage de la vis et l'ovalisation du trou. A court terme, ce phénomène impose un resserrage fréquent des écrous. A long terme, il provoque un recul progressif du goujon jusqu'à le rendre inutilisable, car la bague ne pourra plus être expansée, l'écrou arrivant en butée sur le filetage. L'ensemble goujon plaquette ne peut donc être considéré comme un ancrage permanent."

Voir https://efs.ffspeleo.fr/images/les_cahi … anents.pdf

@+

salut FBE ,wink

c'est un réel plaisir que de te lire , car  je salue la pertinence de cette analyse technique  que tu nous soumet ...big_smile

franchement , j'ai toujours été un peu méfiant sad vis a vis  des "goujons " que les jeunes diplômés spéléos  nous collent un peu partout en tête de puits récemment découverts pour y faire une pointe de première ... hmm

en définitive , à ton avis , il nous reste quoi de vraiment fiable et sur  pour équiper nos fracs et nos têtes de puits ?

chevilles auto foreuses ( Spits Rocks et compagnie ... ) et  brochages scellés à la résine  ? 

à+wink

titou des garrigues


" Les Cons ,ça ose tout ! c'est même à ça qu'on les reconnait ...  Michel Audiart ..."

Hors ligne

 

#55 29/05/2022 15:41:47

Dom39
Membre
Lieu: Haut-Jura
Date d'inscription: 27/12/2006
Messages: 956
Site web

Re: La Fin Du Spit ?

Salut !

Je vois que dans votre catalogue à la Prévert, vous avez encore une fois oublié les vis à béton type Multi-Monti...

Quand je lis FélixN qui déclare :

"2) Les goujons (en inox) sont de plus en plus utilisés ces dernières années (entre autre à cause de l'augmentation de prix des spits), en particulier en explo. Dans mon club, sur la grosse cavité en cours d'explo, c'est surtout équipé en goujons inox (plus rapide à poser au perfo qu'un spit, et moins cher)"

Et bien ça me fout un peu les boules, car même si plus tard tu rééquipes plus propre avec spits ou broches, tes goujons seront toujours là et pour un moment ! Certes, tu peux les enfoncer si tu as pensé à faire un trou bien profond pour le dissimuler (honnêtement, qui le fait ?...), ou les disquer (idem, qui va se trimballer une disqueuse ?...).

La vis à béton est bien plus vertueuse, puisqu'elle est réutilisable. Elle permet de valider une ligne de descente, pour ensuite passer à autre chose... ou tout enlever.

Les Suisses, sont carrément passé au Multi-Monti inox en 6 mm pour le secours (voir document édité par le SSS la-dessus), et ils n'utilisent presque plus que ces amarrages lors des énormes explos profondes genre SIEBEN-HENGSTE.

FBE écrivait : " Le goujon en équipement spéléo dans les cavités classiques est à proscrire, les innombrables cycles d’ébranlement de l’amarrage, dus à la progression du spéléologue sur la corde (de 0 à 300 daN), provoquent le desserrage de la vis et l'ovalisation du trou."

Tout ça c'est à bien relativiser, dans la mesure où les tests de l'époque (enfin, surtout ceux qui aboutissaient carrément à la ruture par fatigue !), étaient réalisés sur un mono-point et avec goujons en acier ordinaire, donc plus souples. Désormais, sur un amarrages "moderne" avec répartition et goujon inox, le phénomène est nettement moins sensible.

Chez nous, on utilise énormément les goujons inox en fixe, uniquement sur les réseaux remontants et nous utilisons presque exclusivement des Raumer en 8 mm mais à double expansion, qui sont guère plus chers, mais qui on très très peu tendance à bouger... Par contre, on reste vigilant sur les serrages.

Hors ligne

 

#56 29/05/2022 22:33:08

felixN
Membre
Date d'inscription: 05/03/2020
Messages: 77

Re: La Fin Du Spit ?

Salut,

Pour les vis à bétons, je connais (j'avais participé au workshop sur les vis à béton lors du congré d'Interlaken), mais j'en ai encore jamais vu utilisé sous terre. Ce que j'en ai retenu :
- l'avantage est de percer à faible diamètre (6mm)
- l'avantage est de pouvoir les retirer ensuite
- la résistance était correcte (1000 daN +)
- il y a moins de contrainte sur la roche qu'avec un spit ou un goujon, donc moins de risque de fissurer la roche près d'une arrête
- la pose est assez laborieuse (au début il faut fortement appuyer sur la vis en même temps qu'on vis; sur le vissage en lui-même il faut beaucoup forcer (longue clef à cliquet quasi obligatoire)), surtout à bras tendu
- se dévisse facilement lors de passages répétés (adapté seulement à un faible nombre de passages)
- une vis donnée ne se réutilise que quelques fois
- un trou donné ne se réutiliser que quelques fois au mieux
- on peut ensuite repercer le trou pour mettre un goujon ou une broche
La conclusion avait été que c'est très bien pour les escalades en artifs, et que ça peut éventuellement s'utiliser par les équipes de pointes en explo avec ré-équippement rapidement derrière.

Sauf qu’entre-temps, Petzl a sorti les Pulses, qui sont certes cher, mais 10 fois plus agréables à mettre en point intermédiaires en artif, et qui peuvent aussi servir pour descendre un puits qu'on suspecte borgne (on peut toujours repercer les trous pour y mettre un goujon ou une broche). Il n'y a que pour équiper tout un tronçon de cavité lors d'une première que les pulses sont un peu trop cher pour en avoir assez.

Si tu as le document du spéléo secours suisse qui les préconise, je suis intéressé. Du coté SSF, en tout cas en 2011, l'avis était clairement défavorable à l'utilisation en spéléo secours : https://www.speleo-secours.fr/?p=713



Pour les goujons, en tout cas pour ma part, je perce toujours assez profond pour pouvoir l'enfoncer entièrement le jour où il ne sert plus. Et ça me rassures que tu disses que ce problème de dessérage a été significativement réduit depuis la publication du cahier de l'EFS en 1999 (cf lien de FBE)

Hors ligne

 

#57 30/05/2022 07:39:09

Nono25
Membre
Date d'inscription: 16/12/2017
Messages: 377

Re: La Fin Du Spit ?

Voilà un sujet éternel

Que de trous que de trous

Plus on perce des trous pour des amarrages non fiables dans le temps moins il y a de place pour de nouveaux trous, de nouveaux amarrages.
et plus on affaibli la roche.

Quelle intrigue de se trouver au sommet d'une verticale ou une forêt de trous et  d'engins multiformes ornant le seul endroit pratique ou installer le haut de notre corde de descente.
La plupart de ceux ci sont sont foireux et ils sont censés retenir notre vie.

Pourquoi si la cavité devient couramment visitée ne pas installer des goujons celés chimiquement dont on sait la résistance et la dureté dans le temps ?

Sinon j’ai encore une boitte de spits toute neuve...

Nono


Ce n'est pas parce que l'erreur se propage qu'elle devient vérité. Gandhi

Hors ligne

 

#58 30/05/2022 09:37:17

Dom39
Membre
Lieu: Haut-Jura
Date d'inscription: 27/12/2006
Messages: 956
Site web

Re: La Fin Du Spit ?

On ne va pas s'éterniser sur les vis à béton, car il y a déjà de bonnes discussions sur le sujet sur ce forum.

Je voulais juste reprendre quelques points de détail, après plus de 12 années d'utilisation assez intensives, dont beaucoup d'artif :

- La clef à cliquet n'est pas quasi obligatoire, elle EST obligatoire !
- Pour faciliter la pose, il est impératif d'utiliser les vis qui on des têtes avec rondelle intégrée, afin que la clef (plate à cliquet de 10) repose sur la rondelle, afin de pouvoir appuyer. La plupart des détracteurs de ces vis, ont fait des tentatives avec une clef de 13 plate normale, et ont donc bataillé en hurlant !
- La pose n'est pas si laborieuse que ça, même à bout de bras et sur étriers, c'est juste une question de technique.
- Si effectivement une vis donnée ne s'utilise que quelques fois (entre 5 et 8 fois pour ma part, selon la dureté de la roche), elle n'a pas pour vocation d'être remise dans un trou existant. Du moins dans le cadre d'une utilisation où l'on va suspendre du monde. Par contre, c'est aussi une vis idéale pour une multitude d'applications où l'on a besoin de points temporaires destinés à fixer des accessoires/objets, genre chantier de désob (point pour tirer des seaux, fixation de fils, fixation de gaines, etc...).
- Une fois démontées, ces vis sont tellement discrètes que j'ai entendu parler qu'une équipe avait entrepris une artif déjà faite et déséquipée depuis car sans suite wink

Le document du SSS s'intitule "utilisation des vis à béton en spéléologie". C'est un PDF de 9 pages qui date de 2018 et signé de Rolf Siegenthaler du SCH Berne (patron de Scurion entre autres) et  Florian Hof du SCVJ.

Il doit sans doute être téléchargeable sur le site du SSS.

La position inverse du SSF, par le biais du document de 2011 est assez drôle du coup, notamment parce que j'en suis un peu à l'origine... En effet, un des membres de mon club est CT national, donc des discutions se sont engagées au plus haut niveau (sans moi ...) et le fameux document a été pondu, rejetant catégoriquement les vis.

Sauf que : Au SSF à l'époque, il était clair que personne n'avait eu suffisamment de recul pour en débattre, la plupart découvraient les vis. J'ai pas relu, mais à l'époque, la moitié des affirmations/conclusions étaient fausses ou du moins contestables sur certains points.
Attention, je ne dis pas que la Vis béton doit révolutionner le secours, mais je pense que elle peut avoir sa place dans plein d'applications où l'on recherche de la rapidité. Ce qui, il faut être lucide, complexifie la gestion du matos en apportant des normes différentes (tailles des plaquettes, taille de la cléf, etc...), ce qui est un bon argument quand même.
Il demeure que ce document, toujours visible sur le site du SSF, devrait être révisé, avec les 11 années de recul supplémentaire que l'on a eu...

Dernière modification par Dom39 (30/05/2022 09:41:14)

Hors ligne

 

#59 30/05/2022 11:33:41

Rton
Membre
Date d'inscription: 05/08/2008
Messages: 337

Re: La Fin Du Spit ?

Conclusion, il faut faire de la spéléo en Ardèche et utiliser des AN smile

A relativiser, quand même : toute une cavité, équipable avec de la dyneema et des AS, a été doublée avec des spits inox.
Vécu ce weekend à Peyrejal.
Et un équipement imbitable, un...

A+

Hors ligne

 

#60 30/05/2022 19:44:10

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 1040

Re: La Fin Du Spit ?

Dom39 a écrit:

Le document du SSS s'intitule "utilisation des vis à béton en spéléologie". C'est un PDF de 9 pages qui date de 2018 et signé de Rolf Siegenthaler du SCH Berne (patron de Scurion entre autres) et  Florian Hof du SCVJ.

Il doit sans doute être téléchargeable sur le site du SSS.

Je pense que c'est cela : Stalactite n°68-2018.
RL

https://docplayer.fr/118962562-Technik- … hrung.html

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr