Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 05/05/2021 20:34:18

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 224
Site web

Christian Dodelin (1948-2021)

https://forum.ffspeleo.fr/images/Christian_Dodelin.jpg
Christian s’est éteint aujourd’hui des suites d’une longue maladie.
C'était un compagnon très sympathique, compétent, pédagogue.
Il était originaire de Normandie où il pratiquait déjà la spéléologie.
Il est venu s’installer dans les Bauges, en Savoie il y a une quarantaine d’années.
Il était très investi dans le milieu associatif et plus particulièrement dans la sphère spéléologique.
Il fut notamment Président de club, de CDS, du SSF, Responsable des commissions secours européenne et internationale (UIS), Membre du Comité directeur puis du Conseil d’administration de la FFS,...

Instructeur fédéral de spéléologie en 1980, il a organisé et encadré de nombreux stage au sein de l’École française de spéléologie. Il était également titulaire du Brevet d’État dans la discipline.

Il était également passionné par la biospéologie et plus particulièrement spécialiste des chauves-souris.

La première fois que je l’ai rencontré ce fut lors de mon stage initiateur où il avait présenté le massif des Bauges et la bio.
Puis nous nous sommes croisés lors de diverses manifestations spéléo et avons encadré ensemble en grotte ou pour des ateliers tyrolienne lors de plusieurs raids sportifs pour les jeunes de « notre » massif des Bauges.

Le vide immense qu’il laisse est à l'image des creux et tannes qu’il a explorés.
Je suis de tout cœur avec ses proches.

Adieu Christian
Lorenzo

Hors ligne

 

#2 05/05/2021 22:00:33

Eric P88
Membre
Date d'inscription: 03/01/2013
Messages: 844

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

J'ai connu Christian en tant que Président du SSF. J'ai souvenir de quelqu'un de calme, posé et sympathique.
Sincères condoléances à sa famille et à tous ses amis.

Hors ligne

 

#3 17/05/2021 21:27:47

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 1029

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

Bonsoir...

Les témoignages devraient se multiplier;
En attendant, voici celui de Georges Marbach datant de 2004, exhumé de la revue Spéléo-Magazine par Fabien Darne sur le liste Spéléo.fr...

*****
Extrait de l'article de Georges Marbach "Au-revoir... et merci !" paru dans Spéléo magazine n°46 (2004).

Christian Dodelin, une force sereine

[...]
Né le 25 octobre 1948 à Pavilly (76) d’une vieille famille normande, il découvre la spéléo à 22 ans. Dès 1975, il devient correspondant de l’EFS et CTD de la Seine-Maritime, postes qu’il assurera jusqu’en 1978. Educateur spécialisé, il consacre son mémoire à la spéléologie à visée éducative. Mais il a vite fait de constater que sa Normandie natale est un peu juste pour assouvir pleinement sa passion. Il envisage d’émigrer vers les Pyrénées. Malheureusement, ses seules possibilités professionnelles se trouvent à Toulouse, et pour Christian, Toulouse ou Rouen c’est du pareil au même : lui veut vivre au bord des gouffres ! Il continue donc sa carrière normande, et c’est en 1976, au cours du stage Instructeur de Font d’Urle1 qu’il découvre les Préalpes. En 1978 c’est donc les Alpes qui l’accueilleront, même si à son goût elles ne sont plus assez sauvages, et que les autoroutes les ont déja défigurées. Cela aurait pu être Gap, finalement ce sera Chambéry, et l’installation dans les Bauges.

Dès lors, il peut satisfaire sa passion, la spéléo de très haut niveau, au sein du Spéléo-club de Savoie, auquel il s’inscrit en 1979. A l’époque, il y avait là des « grosses pointures » qui tournaient fort : Robert Durand, Patrick Lesaulnier, Juan Espejo, les frères Yoccoz, Jacques Nant, Marc Papet, Jean-Louis Fantoli… « Le Dod » s’intègre tout naturellement à cette équipe. C’est l’époque des gros coups : Tanne aux Cochons, Tanne Froide, Pissieu, Crolleurs, Benoite, Garde, Litorne… En 1983, la Tanne des Cochons devient le dixième gouffre de France, avec la profondeur de -817. Cette période bénie dure jusqu’en 1989, et, pendant ces dix ans, les kilomètres de première se succèdent à un rythme effrené.

Parallèlement, Christian Dodelin s’investit à fond dans la vie fédérale, notamment à l’EFS dont il est le responsable des stages moniteurs-instructeurs de 1981 à 1987. Comme si cela ne suffisait pas, à la demande de Robert Durand, il prend le poste de CTD secours de la Savoie en 1984, une fonction qu’il remplit toujours, et où il a su cultiver d’excellentes relations avec le préfet et le Service départemental incendie et secours (SDIS) : un modèle de collaboration harmonieuse et efficace !

En 1986, il intègre le Comité Directeur du SSF pour prendre en charge l’organisation des formations.

Comme il lui reste du temps (!) il devient encore président du Spéléo-club de Savoie, puis du comité départemental de spéléologie 73 (CDS 73) de 1990 à 2000, tout en étant tour à tour (mais en même temps) membre du Comité directeur de la région Rhône-Alpes, délégué chiroptère de la commission scientifique pour la région, BE spéléo, paléontologue amateur, naturaliste fana de chauves-souris et de faune cavernicole, membre du conseil municipal de son village et chef de chorale !

Professionnellement, il est toujours éducateur spécialisé (et réputé) de la Protection judiciaire de la jeunesse de Savoie. Séparé, il a deux enfants dont l’un est féru de biologie comme son père, avec qui il a écrit un manuel de détermination des chauves-souris d’après leurs ossements.

[...]
Par son métier, il connaît les vertus de l’écoute et de la parole. C’est d’ailleurs un bavard impénitent : décider de l’appeler au téléphone mérite réflexion… Christian garde toujours son calme ; en négociation, il semble partir du principe que ses adversaires se rendront compte tout seuls de leurs erreurs. Il fait systématiquement le pari de l’intelligence, ce qui ne marche malheureusement pas toujours !

Quand on demande à Christian Dodelin quelle a été sa contribution majeure au SSF, sa réponse est immédiate : « laisser s’exprimer à fond le savoir-faire de tous ceux qui disposent d’une compétence ».

Nul ne doute que ses collaborateurs regretteront ses qualités humaines.

C’est évidemment au SSF que Christian Dodelin laissera, pour les spéléos, sa marque la plus profonde. Après y avoir rempli les fonctions dont on vient de parler, il succède en 1996 à Pierre-Henri Fontespis-Loste. La transition s’opère sereinement. Le SSF est depuis longtemps une commission fédérale particulièrement solide, qui a su se construire une véritable culture, qui est reconnue par les pouvoirs publics, et considérée comme un modèle par la communauté spéléo internationale. Christian Dodelin aurait pu s’imaginer conduire une présidence studieuse mais sans heurts, où il n’aurait eu qu’à consolider encore les positions acquises et le rayonnement de cette belle machine. Mais il ne pouvait pas prévoir la montée en puissance de l’appétit des pompiers pour le « gâteau » que représente pour eux le secours spéléo, et la médiatisation croissante des accidents souterrains, attisée par les pompiers eux-mêmes, qui flairent là l’occasion de valoriser leur image de marque en s’attribuant les mérites de l’action des spéléos. Or, c’est sous son magistère que surviennent de très grosses opérations : Vitarelles (cf. Spéléo 33) Crolleurs, Fontanilles (cf. Spéléo 38) et avec elles tous les excès, dérives, jalousies et règlements de comptes qu’on imagine dans ce nouveau climat (cf. Spéléo 39). C’est là que Christian Dodelin va donner toute sa mesure, maintenant le cap, gardant la tête froide, rendant coup pour coup sans se départir d’une attitude calme et lisse sur la forme qui lui permet de rester intraitable sur le fond.

Christian développe également son action à l’international, notamment par des échanges et par l’encadrement de stages à l’étranger. Il contribue ainsi à augmenter encore le rayonnement de la spéléologie française à travers le monde.

il privilégie enfin le renforcement des structures départementales du SSF, en multipliant les contacts sur le terrain : au cours de son mandat, il n’est pas un seul département français qu’il n’ait visité une ou plusieurs fois, pour un stage, une entrevue, une réunion de travail. Il consolide ainsi les structures locales du SSF, qui sont le véritable garant de l’excellence fédérale en opération de secours.
[...]
********

Je me permets d'y ajouter un cliché dont j'ai oublié la date (années 90 ?) : Christian Dodelin et Anne Johannet à la sortie d'une tanne du Margériaz

https://cds39.fr/temp/CD.jpg

Hors ligne

 

#4 18/05/2021 12:54:33

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 224
Site web

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

Bonjour,

Voici celui de Patrick Lesaulnier.

Patrick a écrit:

Christian,
Mars 1973, notre première rencontre dans les grottes de Caumont en Normandie. Christian résidait tout près de Rouen, éducateur de formation il entre au début des années 70 dans un club spéléo local : le Groupe Spéléologique Universitaire. L’envie de se former, transmettre, le hante ; il  passe rapidement son monitorat fédéral à Fond d’Urle dans le Vercors. Dès lors nous sillonnons la France dans tous les sens des Pyrénées au Jura, des Alpes aux Causses aucune « classique » de l’époque ne nous échappe.

Avril 1978 il prend la direction d’un stage moniteur à Meyrueis, la pédagogie insufflée par Christian lors de ce stage révolutionne  l’approche du monde souterrain au sein de l’École Française de Spéléologie.

1979, Christian décide de quitter sa Normandie natale pour se rapprocher des grands plateaux karstiques Alpins. Il s’installe sur le bassin Chambérien avec sa petite famille, puis au plein cœur du massif des Bauges, il adhère cette année-là au Spéléo Club de Savoie.

La soif de découvrir et faire découvrir la spéléo l’habite. De découvertes spéléo à l’organisation de stages moniteurs à l’encadrement auprès de publics jeunes, vacanciers…..Christian se dépense sans compter.

Hors ligne

 

#5 18/05/2021 12:58:32

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 224
Site web

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

Jacques Nant a écrit:

Dès son entrée en Savoie et qui plus est dans le Spéléo Club de Savoie, Christian apporta son expérience, sa sagesse, son analyse et sa motivation inébranlable pour que les kilomètres de première défilent chaque année sous nos massifs. Il a été de tous les grands coups, c’était un explorateur, un homme de pointe complet, bravant en tête les vides immenses, les étroitures sacquées ou les gouffres très difficiles que nous explorions en Bauges ou en Chartreuse. J’ai eu la chance de le côtoyer tout au long de ces longues années et d’effectuer des explorations communes qui ne m’ont laissé que des bons souvenirs impérissables.

Notre passion et notre collaboration alla bien plus loin car Christian était aussi un naturaliste hors pair.
Combien de milliers de squelettes de petit mammifères à t’il expertisé, combien de micro-organisme a-t-il  trouvé dans nos cavités. Dans ce domaine-là il était aussi très reconnu, publiant de nombreux textes et analyses, faisant là aussi avancer nos connaissances bien lacunaires avant sa venue. 

Christian fut aussi de ceux à l’origine des secours en Savoie et en tant que premier instructeur, des stages de l’École Française de Spéléologie. Dans ces deux domaines il  embrassa rapidement des fonctions nationales puis internationales, apportant là aussi sa grande expérience aux nombreux secouristes ou stagiaires qu’il a managés dans de nombreux pays, exportant avec brio le savoir-faire Français.

En plus de toutes ses fonctions Christian trouvait encore le temps depuis de nombreuses années d’être président du comité départemental de Savoie, ne lâchant rien jusqu’à ce jour où la maladie fut la plus forte. 

Aujourd’hui sa disparition nous laisse orphelins, il va nous falloir trouver la force de poursuivre sur cette même voie qu’il nous a tracé. Christian nous ne t’oublierons jamais.

Hors ligne

 

#6 18/05/2021 13:02:27

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 224
Site web

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

Gérald et Anne de Belgique a écrit:

Un grand spéléo français et un ami, Christian Dodelin, nous a quitté ce matin.
Il avait 73 ans. C'est une terrible maladie qui a eu raison de cette force de la nature !
Christian était bien connu en Belgique où il venait très souvent.

Jeune, il a participé à beaucoup de grandes explos du Spéléo-Club de Savoie.
Il a œuvré au sein de l'École Française de Spéléo, puis surtout et longtemps dans le Spéléo-Secours. Il a présidé le Spéléo Secours Français et la Commission Secours de l’Union Internationale de Spéléologie.
Il a été très actif à tous les niveaux en Savoie et dans les relations entre les spéléos et le Géoparc des Bauges.
La liste est longue et nous ne savons certainement pas tout...

On l'a beaucoup vu à la Société Spéléo de Namur et il nous a accueilli plus d’une fois en activité spéléo dans les Bauges.
Christian suivait aussi de près les entrainements et les réalisations du Spéléo-Secours belge. Il aimait nous rencontrer lors d'entrainement et même de réunions.
Et puis en 2013, spécialement pour nous, il a organisé un exercice franco-belge dans le Réseau de Garde-Cavale dans les Bauges (Savoie) qui restera dans les mémoires de tous ceux d'entre nous qui y ont participé.
Il était aussi un grand spécialiste des chauves-souris qui a initié des tas de spéléos à la découverte et à l'identification des « bestioles » comme il les appelait souvent.
Chaque hiver, il venait à Namur pour référencer les quelques dizaines de chauves-souris qui hibernent dans la carrière souterraine des Grands Malades... entre deux comptages de centaines de bestioles en Savoie ou ailleurs en France.
Christian était très présent dans les congrès et colloques français et internationaux. C'est là que beaucoup d'entre nous l'ont sans doute rencontré et ont pu apprécier son écoute et sa jovialité.

A Doumette, à sa famille, ses proches et amis, au Spéléo-Club de Savoie et à tous ceux qui l'ont bien connu, nous adressons nos plus amicales condoléances.
Christian, nous ne t'oublierons jamais...

Hors ligne

 

#7 23/05/2021 10:49:40

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 224
Site web

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

Yann Tual a écrit:

Christian était un homme de discussion de modération et de négociation, sans sacrifier pour autant ses convictions.
Les relations entre le SSF et les pompiers sont assez exemplaires en Savoie, Christian fut l'un des artisans majeurs de ces bonnes relations.
Je n'oublierai pas les longues discussions que nous avons eu, lors des exercices secours, assis sur les pierres d'une salle, en bas d'un puits, laissant passer d'autres secouristes plus pressés que nous de sortir, profitant de ces moments pour partager nos ressentis, échanger sur des aspects techniques.
J'ai apprécié écouter les nombreuses anecdotes qu'il avait accumulé au fil de son expérience.
Nous avons également accompagné ensemble des jeunes dont il s'occupait, la place de l'humain prédominant chez lui celle de la technique.

Hors ligne

 

#8 24/05/2021 18:20:05

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 224
Site web

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

Jean-Pierre Barbary a écrit:

Quelle paire d'années maudites ...
Salut Christian homme et compagnon humble
ton départ fait ressurgir de merveilleux souvenirs communs ils sont nombreux et agréables et ne se sont jamais dissipés avec le temps...
A cet UV technique instructeur sur l'Alpe que tu connaissais si bien, pendant que nous pendulions dans ce P 205 histoire d'attraper quelques lucarnes non explorées, calé en haut du puits comme au perchoir de l'assemblée tu poursuivais imperturbable le dialogue...
Cet encadrement d'un mémorable stage secours pour les spéléos hongrois dans tes Bauges d'adoption, où nous enseignions notre passion pour cette activité et ces techniques dans une ambiance conviviale et festive mais toujours studieuse...
Le congrès international de l'UIS à Kalamos et toujours nos conversations assis au bord d'une piscine sous l'azur grec...
Que dire de tes tribulations chinoises :
aux confins du massif de la Shuanghe lors d'une épique marche d'approche où la mort nous frôla, tes déambulations égarées dans le labyrinthe de Shuanghedong en compagnie de l'ami Robert conclues par un pragmatique bivouac d'attente;
Ton inlassable et remarquable travail sur la Bio lors de cette expédition.
Dans ce pays même sans la maitrise du mandarin tu arrivais encore à discuter et capter l'attention des gamins chinois...

Moi qui en ai peu j'aimais beaucoup tes volubiles conversations ouvertes documentées et constructives et celles-ci manqueront à beaucoup. La fédération et notre communauté spéléologique perd un de ces grands artisans.

A Doumette à tes proches sincères condoléances, tu vas nous manquer !

Alors Repose en paix l'ami.

Hors ligne

 

#9 03/06/2021 17:18:40

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 224
Site web

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

Georges Mercier a écrit:

Un homme très dévoué à l'écoute de chacun des spéléos.
Condoléances à toute sa famille et une pensée pour la fédération.

Hors ligne

 

#10 09/06/2021 12:39:13

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 224
Site web

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

Hors ligne

 

#11 10/06/2021 23:27:32

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 1029

Re: Christian Dodelin (1948-2021)

Christian Dodelin : le Normand à l’ADN karstique !

Si la FFS n’a pas, selon moi, connu de personnalité plus impliquée que le Frach’, le « Dod » constitue son meilleur challenger.
Originaire de Normandie, il a depuis sûrement toujours la spéléo dans la peau. On l’a vu il y a plus de quarante ans avec son club le GSNU de Rouen, fréquenter le refuge de Besain et dérouler des trains d’échelles à Malrocher. Mais le Jura ne pouvait satisfaire son appétit d’exploration. Et c’est près des redoutables Tannes du Margériaz qu’il a finalement déposé ses valises et son fût de carbure.
Moniteur fédéral en 1973 (il avait à peine 25 ans), puis instructeur en 1980, le Dod ne s’est pas contenté d’aligner des kilomètres de première, il se devait de les faire découvrir à d’autres. Il a organisé en Savoie un bon nombre de stages : perfectionnement, moniteur, instructeur…
Des situations inoubliables pour moi, le « petit Jurassien », quand je l’ai vu virevolter à dix mètres de haut dans les méandres du Creux de la Litorne alors que mes jambes tremblaient ; lors de cette UV instructeur de l’Alpette où j’étais en état de décomposition au sommet d’un énorme puits de 205 m à équiper : « Je sais que tu vas le faire »… Le Dod savait. Donc il ne restait plus qu’à le faire !
Le souvenir le plus poignant pour moi remonte au 31 décembre 1984. Un camp de club dans les Bauges, une vilaine entorse à -200 en fin d’après-midi (un 31 décembre !). Après de longues et douloureuses heures d’extirpation, je finis par m’écrouler vers 23 h dans un fauteuil au gîte. Le Dod venait d’arriver. Il découpe ma botte, m’emballe dans des glaçons, et lance en riant « Bonne année en Savoie ! ». Il avait abandonné son réveillon en famille pour nous. Toujours pour la spéléo, pour les spéléos…
Notre dernière rencontre était il y a deux ans, chez lui, avec le jeune Julien B-G qui venait de découvrir la fabuleuse salle Fitoja. Le Dod, déjà affaibli, avait déroulé pour lui le gigantesque plan du réseau, et raconté, raconté, encore raconté des décennies d’explorations. Le karst faisait vraiment partie de son ADN.
Christian Dodelin est resté président du CDS de Savoie jusqu’à son dernier jour.

Rémy Limagne (in CDS-Info Jura n°290 - mai 2021)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr