Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 28/09/2005 21:28:28

Jean Bottazzi
Membre
Date d'inscription: 26/05/2005
Messages: 161

Spéléo, plongée... tomber la cloison

Depuis quelques années, il s'est créé au sein de la fédé une cloison réglementaire entre spéléo et plongeur.
Le spéléo qui veut pratiquer la plongée est astreint à présenter un certificat médical anuel obligatoire.
Il doit donc se déterminer et s'identifier.
Il est contraint à une démarche supplémentaire.

A ma connaissance, aucun bilan n'a été fait suite à cette mesure.
Chacun a fait ce qu'il a jugé bon individuellement.
- continuer comme avant
- faire des faux certificats
- arrêter la plongée
- quitter la fédé
je ne suis pas sûr qu'il y en ait un seul qui se soit mis à se faire examiner sérieusement tous les ans.

Il est notoire que ce dispositif est absurde.
Des pointures de la plongée sont médicalement inaptes.
Les aptes ne sont aucunement à l'abri d'une méforme.
Quand le spéléo devient-il plongeur ?

Ce dispositif met en porte-à-faux les présidents de club.
Il contribue à exclure les plongeurs et à les isoler.
Il rend encore moins accessible la plongée aux spéléos.

Quel bilan pour cette mesure ?
Quels moyens pour revenir en arrière ?

Dernière modification par Jean Bottazzi (28/09/2005 21:34:53)

Hors ligne

 

#2 30/09/2005 14:03:53

Jean Bottazzi
Membre
Date d'inscription: 26/05/2005
Messages: 161

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Michèle a écrit:

De quand date cette mesure ?

=> 2001

Michèle a écrit:

De qui vient cette mesure ?

=> Nous l'avons vu venir par la fédé

Michèle a écrit:

A-t-elle été l'objet de négociations ?

=> Oui

Michèle a écrit:

Menées par qui ? Avec quels résultats ?

=> j'ai peu d'info là-dessus.

Michèle a écrit:

Les spéléos concernés ont-ils été consultés ou associés à cette prise de décision ? Sinon, pourquoi ?

=> Dans l'année précédente, il y a eu une enquête de la comission médicale auprès des plongeurs. Je ne sais pas s'il faut vraiment lier les deux événements. Cette enquête n'évoquait aucunement l'idée d'une quelconque réglementation. Sinon, je crois qu'il y aurait eu débat avant.

La méthode au minimum est détestable. On fait des frais pour enquêter sans informer puis on règlemente sans consulter. A frais égal, on pouvait diffuser une brochure d'information sur les risques et les basiques de prévention sur le plan médical, on aurait eu ainsi une certaine efficacité en terme de prévention.

Michèle a écrit:

Si elle n'est pas respectée, quelles sont les conséquences ? Et pour qui ?

=> Ca agrave les charges contre le président du club en cas de décès d'un plongeur.
Ca pousse le président à réclamer ce PQ supplémentaire et à l'archiver.
Ca devrait le pousser à exclure de son club le plongeur récalcitrant (en tout cas, c'est concrètement ce qu'on lui demande).
...

Hors ligne

 

#3 30/09/2005 18:16:58

Sylvaine MARTEL
Membre
Date d'inscription: 03/09/2005
Messages: 89

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Bonjour,

Juste à titre d'info, la fédé de plongée oblige chaque plongeur, chaque année à fournir un certificat médical*.
C'est très carré et très suivi par les fédérés.

Chaque plongée en club est soumise à l'accord préalable du président du club, encadrée par des personnes diplomées et assermentées toujours par le président.

C'est super strict, on se couvre comme on peut (!!).
Il a été question, il y a quelques années, de demander ce certificat à tous les fédérés, mais comme nous ne faisons pas de compétition, la poire a été coupée en deux, seuls les nouveaux et les plongeurs devaient fournir ce certificat !

*il en est de même pour chaque fédé sportive

Hors ligne

 

#4 07/10/2005 00:19:08

AF
Invité

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Sylvaine MARTEL a écrit:

Bonjour,

Juste à titre d'info, la fédé de plongée oblige chaque plongeur, chaque année à fournir un certificat médical*.
C'est très carré et très suivi par les fédérés.

Chaque plongée en club est soumise à l'accord préalable du président du club, encadrée par des personnes diplomées et assermentées toujours par le président.

C'est super strict, on se couvre comme on peut (!!).
Il a été question, il y a quelques années, de demander ce certificat à tous les fédérés, mais comme nous ne faisons pas de compétition la poire a été coupée en deux : seuls les nouveaux et les plongeurs devaient fournir ce certificat !

*il en est de même pour chaque fédé sportive

Ben justement :

1/ Plein le cul du sport et de cette génération d'assistés (EPI, CE et j'en passe) et de couvertures, parapluies en réaction à la manie américaine de porter plainte dès qu'une goutte de pluie tombe sans prévenir !

2/ J'habite à 1 km de la mer, mon dernier brevet FFESSM date de 1977 et je me tape de savoir que je peux ou pas descendre plus bas que 30m sans être accompagné blablabla : quand j'ai envie je plonge, seul, et basta !. Je suis assez grand pour savoir a) si je joue ma vie ou pas b) et si oui si j'en ai envie ou pas !

3/ Je me suis mis dans un siphon chaque fois que j'ai été suffisamment motivé pour aller voir se qui s'y passait (dedans ou derrière) et mes palmes sont des accessoires de franchissement d'obstacle naturel comme mon descendeur ou autre; après que ce soit beau et qu'il y ait des sensations est une autre problématique...
Pendant des dizaines d'années et de commission plongée (relisez les vieux spelunca, ça vous instruira, je dis pas ça aux vieux, hein !) un mec qui allait dans un siphon était un peu à part certes, mais avant tout un spéléo !

La cloison est arrivée avec camarade Touloumdjian devenu grand manitou de la plongée souterraine à la FFESSM, justement, dans les années 1975/76... et sa volonté de tout règlementer !

Alors s'il y en a qui ont la mémoire courte, moi, ça va j'ai pas encore les neurones décatis !

 

#5 07/10/2005 01:00:27

jojomigrateur
Invité

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

AF a écrit:

1/ Plein le cul du sport et de cette génération d'assistés (EPI, CE et j'en passe) et de couvertures, parapluies en réaction à la manie américaine de porter plainte dès qu'une goutte de pluie tombe sans prévenir !

2/ J'habite à 1 km de la mer, mon dernier brevet ffessm date de 1977 et je me tape de savoir que je peux ou pas descendre plus bas que 30m sans être accompagné blablabla : quand j'ai envie je plonge, seul, et basta !. Je suis assez grand pour savoir a) si je joue ma vie ou pas b) et si oui si j'en ai envie ou pas !

Je partage l'avis de l'ami  "Autofocus", (à moins que ce soit Alain Franco smile)) )... La spéléo dérive lentement dans une optique qui voudrait que le risque le plus infime soit totalement exclu de la spéléo, alors qu'avec un simple brin de jugeote on sait que dans l'absolu c'est parfaitement impossible.

Tranquillement, quelques irresponsables tentent de tout réglementer, faisant passer le libre-arbitre individuel au second plan. Il n'y a plus de notion de risque "raisonnable" et de risque accepté en parfaite connaissance de cause.

Je m'étonne encore qu'on ait pas encore inventé le permis de marcher sur un trottoir et celui d'"exercice de la spéléologie" que beaucoup considèrent comme une activité hautement suspecte...

jjm

 

#6 07/10/2005 09:04:19

Sylvaine MARTEL
Membre
Date d'inscription: 03/09/2005
Messages: 89

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Salut,

Ho, mais y'a pire que ça !! si si !
Il y a quelques années j'ai passé mon niveau 1 dans un club de plongée.
D'un point de vue des responsabilités légales, si demain je vais plonger avec un pote dans le lac, que ce pote a des années de pratique derrière lui mais pas de niveaux et qu'il a beaucoup à m'apprendre , s'il arrive un accident, les textes disent que lors d'une plongée, c'est la responsabilité du plus haut breveté qui est engagé !!  Ca fait frémir non ?

Toutefois, si la famille de la victime est conciliante et comme il y aura enquête, l'expérience de la victime peut être mise en avant ! DONC je crois que :
- soit on est marginal (d'un point de vue légal) et on l'est jusqu'au bout et surtout on n'entre jamais dans l'autre circuit (c'est autant valable à titre individuel qu'au niveau de notre fédé)
- soit on adhère à fond aux réglements (désolé pour le gros mots !) de la fédé plongée, et bonjour l'angoisse.

Hors ligne

 

#7 07/10/2005 09:21:40

Sylvaine MARTEL
Membre
Date d'inscription: 03/09/2005
Messages: 89

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Heu!
Tout ça mis à part, j'ai trouvé que la formation au niveau 1 était très riche et très interessante.

Hors ligne

 

#8 07/10/2005 16:48:05

Sylvaine MARTEL
Membre
Date d'inscription: 03/09/2005
Messages: 89

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Michèle a écrit:

Les lois sont faites pour être respectées

Bien sûr, même les plus débiles, mais je ne rentrerai pas plus dans le sujet, je risque d'être grosssière !

Lorsque je dis d'être marginal, c'est bien d'en amont  ue je parle, cad refuser dès le début le "con-promis" !

La fédé est sous la tutelle de Jeunesse et Sports, les autres fédés font de la compétition, pas la notre.
Dans les autres fédés il faut un certif pour faire de la compét. et la question s'est posé alors concernant les spéléos qui sont à la traine. Après le reste je ne sais pas, il est possible que dans la tête des cravateux ils se soient dit spéléos-plongeur ça ressemble à plongeur, hop, on leur demande leur certif !
Mais au début la question s'était posée pour tous les spéléos ...

Jean pose la question des moyens pour revenir en arrière, qui peut répondre ?
C'est un sujet inquiètant, car comme le dit Michèle, un jour, d'autres spécificités pourraient être demandées, le permis "d'exercice de la spéléologie" peut être smile.

Hors ligne

 

#9 07/10/2005 20:47:43

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 214
Site web

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Salut,

Voici un début d'explication (brut):
Extrait du règlement intérieur de la commission médicale de la FFS :

...
Article 7 - Règlement médical
7.1 Conformément à l'article 3622-1 du nouveau Code de la santé publique, la première délivrance d'une
licence sportive est subordonnée à la production d'un certificat médical attestant l'absence de contre-indication à la pratique des activités physiques et sportives.
Pour la pratique de la plongée souterraine, la délivrance du certificat médical doit être annuelle (arrêté du 28 avril 2000).
Les qualifications que doivent posséder les médecins amenés à réaliser cet examen sont :
- le Certificat d'études spéciales ou la Capacité de médecine hyperbare, ou
- l'agrément de la Fédération française d'études et de sports sous-marins.
..."

source : Chapitre C du Mémento du dirigeant


D'autres part, voici une partie du texte envoyé avec l'appel de cotisations 2005 :

"IMPORTANT : Conformément à la loi du 23 mars 1999 et au règlement de la COMED, article 7 (adopté au Comité Directeur F.F.S. des 17-18 mars 2001), il est précisé que : « la première délivrance d’une licence sportive est subordonnée à la production d’un certificat médical attestant la non contre-indication à la pratique des activités physiques et sportives. Ce certificat peut être délivré par un médecin de médecine générale.
Pour la plongée souterraine, la délivrance du certificat médical doit être annuelle.
Conformément à la décision prise lors de l'assemblée générale d'Ollioules en juin 2003, il est désormais également possible de faire signer le certificat médical d'aptitude à la plongée par un médecin généraliste, à l'aide d'un questionnaire médical téléchargeable sur le site de la Commission médicale ( site de la comed)
Il appartient au Président du club de recueillir les certificats médicaux mentionnés ci-dessus qui doivent être fournis au moment de la demande de licence et conservés au siège du club."

A+
Lorenzo

Hors ligne

 

#10 07/10/2005 23:06:17

Jean Bottazzi
Membre
Date d'inscription: 26/05/2005
Messages: 161

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Merci Lorenzo pour cet éclairage.

Ca m'amène à deux questions :

- Qu'est-ce qui empêche de placer dans l'appel de cotisations 2006 ce qui suit :

"... Pour la plongée souterraine, la délivrance du certificat médical doit être annuelle.
Conformément à la décision prise lors des états généraux de la FFS en novembre 2005, l'application de cette recomandation est laissée sous la responsabilité de chaque spéléo" ?

Car si je lis bien, l'AG d'Ollioules est déjà en contradiction avec l'arrêté du 28 avril 2000.
Je ne m'en plains pas mais je m'en étonne. Peut-on ou ne peut-on pas avoir un réglement intérieur qui contredise un arrêté ?

- L'arrêté du 28 avril 2000 est absurde et inaplicable, il faut le faire annuler.
C'est quoi, la recette pour faire anuler ce type d'arrêté ?

Je pense que les deux actions sont compatibles et cohérentes.
Et qu'elles sont nécessaires, car c'est bien à nous de poser les bons jalons de notre activité.

Dernière modification par Jean Bottazzi (07/10/2005 23:13:10)

Hors ligne

 

#11 09/10/2005 15:23:20

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 214
Site web

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Jean Bottazzi a écrit:

...
- Qu'est-ce qui empêche de placer dans l'appel de cotisations 2006 ce qui suit :

"... Pour la plongée souterraine, la délivrance du certificat médical doit être annuelle.
Conformément à la décision prise lors des états généraux de la FFS en novembre 2005, l'application de cette recomandation est laissée sous la responsabilité de chaque spéléo" ?

J'espère bien que l'appel de cotisation 2006 sera dans les clubs depuis longtemps quand les états généraux commenceront.
De plus, les Etats Généraux n'ont pas la valeur statutaire d'une AG.

Jean Bottazzi a écrit:

Car si je lis bien, l'AG d'Ollioules est déjà en contradiction avec l'arrêté du 28 avril 2000.
Je ne m'en plains pas mais je m'en étonne. Peut-on ou ne peut-on pas avoir un réglement intérieur qui contredise un arrêté ?

De mémoire (mais celle-ci défaille de plus en plus), c'est grace à des négociations entre la Commission Médicale  FFS (Co-Med) et je sais plus quel Ministère...`

Jean Bottazzi a écrit:

- L'arrêté du 28 avril 2000 est absurde et inapplicable, il faut le faire annuler.
C'est quoi, la recette pour faire annuler ce type d'arrêté ?

La réponse n'est pas dans mes compétences

A+
Lorenzo

Hors ligne

 

#12 10/10/2005 14:17:47

Sylvaine MARTEL
Membre
Date d'inscription: 03/09/2005
Messages: 89

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Lorenzo a écrit:

Plus, les Etats Généraux n'auront pas la valeur statutaire d'une AG.

En gros , il faudrait que les plongeurs se rassemblent au sein de leur commission avant la prochaine AG pour que le sujet puisse y être traité dans les règles ?

Hors ligne

 

#13 10/10/2005 14:40:05

jojomigrateur
Invité

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Sylvaine MARTEL a écrit:

En gros , il faudrait que les plongeurs se rassemblent au sein de leur commission avant la prochaine AG pour que le sujet puisse y être traité dans les règles ?

Et en beaucoup plus rapide, je leur suggère d'envoyer "péter" tous ces roitelets paperassiers qui ne sont que des empêcheurs de spéléo-plonger entre potes...

En lisant ce fil de discussion, je me rend compte que 25 ans plus tard, la guéguerre entre plongeurs FFS et FFESSM en est au même point, ce qui en dit long sur l'efficacité des interminables débats !

jjm

 

#14 10/10/2005 18:28:46

jo
Invité

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

jojomigrateur a écrit:

En lisant ce fil de discussion, je me rend compte que 25 ans plus tard, la guéguerre entre plongeurs FFS et FFESSM en est au même point, ce qui en dit long sur l'efficacité des interminables débats !

jjm

En lisant ces lignes, j'ai l'impression que c'est un problème interne à la FFS plutôt qu'un problème avec une autre fédé.

Que vient faire la fédé de plongée ici ?

 

#15 10/10/2005 21:20:49

Jean Bottazzi
Membre
Date d'inscription: 26/05/2005
Messages: 161

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

jo a écrit:

jojomigrateur a écrit:

En lisant ce fil de discussion, je me rend compte que 25 ans plus tard, la guéguerre entre plongeurs FFS et FFESSM en est au même point, ce qui en dit long sur l'efficacité des interminables débats !
jjm

En lisant ces lignes, j'ai l'impression que c'est un problème interne à la FFS plutôt qu'un problème avec une autre fédé.
Que vient faire la fédé de plongée ici ?

Je propose qu'on ne développe pas trop ces questions, qu'on parte de l'idée que tout est sauvable et qu'il nous "suffit" de le vouloir et de définir le chemin pour le faire.
Comment faire donc, quelques soient les bons ou moins bons héritages de ceci ou cela, pour faire le bilan de cette mesure et pour revenir en arrière ?
Si un premier adoucissement a effectivement pu être négocié avec le ministère (a confirmer), c'est bien, ça montre qu'on peut s'expliquer et, pourquoi pas, faire comprendre que ce dispositif est inadapté à notre activité.
La spéléo consiste à utiliser l'outil qui va le mieux pour dévoiler ce que la nature a créé de secret. On est à des kilomètres d'une quelconque notion de compétition ou de recherche d'exploit sportif qui pourrait éventuellement justifier des problèmatiques de suivi médical et de surveillance anti-dopage. Si MJS ne l'a pas encore compris, c'est qu'il faut (encore ?) expliquer.

Hors ligne

 

#16 11/10/2005 00:37:00

Bernard
Membre
Lieu: Devant son écran
Date d'inscription: 26/08/2005
Messages: 17

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Jean Bottazzi a écrit:

La spéléo consiste à utiliser l'outil qui va le mieux pour dévoiler ce que la nature a créé de secret. On est à des kilomètres d'une quelconque notion de compétition ou de recherche d'exploit sportif qui pourrait éventuellement justifier des problèmatiques de suivi médical et de surveillance anti-dopage. Si MJS ne l'a pas encore compris, c'est qu'il faut (encore ?) expliquer.

Personnellement, ça ne me gêne pas trop d'aller une fois par an voir mon médecin du sport, faire un petit test d'effort pour voir si je peux encore forcer sans trop de risque dans une étroiture verticale, et récupérer moyennant 20 euros quelques certificats de non contre indication à la spéléo, au roller, à la natation, à la chaise longue, etc...
En plus, mon président est content quend je lui en ramène une copie.

Je comprends que certains collègues libertaires ou très soucieux du trou de la sécu trouvent cette formalité inadmissible.

Je leur dit seulement qu'on ne peut pas se battre sur tous les fronts et qu'il faut peut être choisir des thèmes plus importants pour la défense de l'éthique et de la libre pratique (au hasard : gratuité des secours, lutte contre les discriminations, gestion et protection du patrimoine karstique, etc...).

Allez dites 33 et mettez vous sous la fontaine à pastis, ça va passer smile

Dernière modification par Bernard (11/10/2005 00:37:52)

Hors ligne

 

#17 12/10/2005 13:45:44

JBottazzi
Invité

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

En réponse à Bernard, dans le désordre.

- Je comprend que certains collègues conformistes ou respectueux d'un certain mandarinat puissent aimer rendre visite à leur docteur une fois par an. Grand bien leur fasse, je ne prône aucunement l'interdiction pour être fédéré de voir son docteur chaque année.

- Selon le réglement en vigueur (se référer à Spélunca), si demain je plonge, ma licence est invalidée jusqu'à régularisation. Pour peu que je sois décrété inapte, je suis "excomunié" pour l'année. Suis-je encore assuré ?

- C'est bien gentil de dire que 20 euros et un petit trou de sécu c'est pas grand chose. Est-ce un argument pour l'imposer ?

-Concrètement, il faut trouver un toubin assez sérieux et compétent pour que cet argent serve au moins à t'informer valablement sur ton état de santé et assez compréhensif pour te donner quand même ton PQ. Qui va prétendre que les certificats médicaux pour license sportive sont toujours donnés après un examen sérieux ? Qui va prétendre que les contre-indications ont une valeur absolue ?

- Enfin et surtout, s'il y a un front sur lequel on se doit d'être fort et cohérent, c'est celui de notre identité et de notre unité. Je ne dis pas que tous les spéléos sont identiques et veulent la même chose, mais qu'on ne peut pas laisser notre identité se définir à l'encontre de notre pratique. Lorsqu'on nous assimile à une sorte de sport de compétition en milieu naturel, il faut dire "non !". Sans cela, je ne vois pas de fondement moral à la gratuité des secours nous concernant et je ne vois pas en quoi nous pourrions être un interlocuteur crédible dans la gestion et protection du patrimoine. Quand aux discriminations, si on les intègre dans notre réglement intérieur...

Ce règlement est inadapté car il ne tient pas compte de notre pratique, l'accèpter revient à conforter nos interlocuteurs extérieur dans leur ignorance et à péréniser un malentendu.

- Personellement, je ne plonge plus. En grande partie suite à cet événement et surtout par soucis de cohérence. Mais je continue à râler car je me sens encore extrèmement concerné en tant que spéléo.

- question à 20 euros : comment est mort le père d'Astérix ?

 

#18 12/10/2005 19:55:35

jojomigrateur
Invité

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

salut,

Pour obtenir une licence à la FFESSM il faut faire un détour chez un médecin spécialiste dument agréé par ses soins. Une liste de toubibs est publiée pour chaque département sur le site fédéral.

Pour le Parachutisme, même combat... Il faut passer par une visite chez un des médecins agréés par la fédé.

Mis à part que les deux activités commencent par la lettre P et qu'il faut à peu près le même temps pour y laisser la vie, c'est la physiologie qui justifie qu'il faille redoubler de précautions. A partir de là, on peut discuter sur l'opportunité d'imposer une visite médicale qui nie le libre arbitre de l'individu.

Il y a des activités plus ou moins "risquées" pour l'organisme, surtout lorsque l'on avance dans l'age. La plongée est concernée, mais également, par exemple la haute montagne.

Le certificat médical n'est qu'un parapluie juridique pour les fédérations. Un non licencié qui souhaite participer à une course sur route doit fournir un certificat médical de moins de trois mois, ce qui explique qu'il y a de plus en plus de coureurs sans dossards dans les compétitions.

c'est un des résultats du "tout sécuritaire"

jjm

 

#19 12/10/2005 20:46:20

Jean Bottazzi
Membre
Date d'inscription: 26/05/2005
Messages: 161

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Sur un autre fil du forum, "le Diable" parle de culture.

Notre activité a un très fort socle de culture de sécurité basée sur la prise de conscience des risques au niveau individuel et sur le partage d'expériences.
C'est ça qu'il faut entretenir, développer et mettre en valeur.

C'est ça aussi qui est attaqué et mis en péril au profit de la déresponsabilisation généralisée.
"quand je suis niveau 1, je sais ce que je peux faire..."

Hors ligne

 

#20 13/10/2005 16:30:35

Cazot
Invité

Re: Spéléo, plongée... tomber la cloison

Hello,
Je suis vraiment candide dans cette histoire de certificats médicaux pour les plongeurs et je me pose un certain nombre de questions. S'il vous plait n'y voyez aucun parti pris.

- Pourquoi cette mesure a t-elle été imposée aux plongeurs ?
Vous parlez de "parapluies" et autre déresponsabilisation.
Je ne comprends pas tout :
qui a intéret à se cacher derrière un certificat médical ?
Le président du club ?...
D'autres personnes ?

- Je ne voudrais pas être naïf mais cette mesure qui parait-il est inadaptée, n'est elle pas profitable à la communauté spéléo plongeur (ne me sautez pas dessus par pitié!).
Je pense par exemple au constat qu'a fait la commission médicale sur le nombre d'accidents cardiaques sous terre qui peut être mis en parallèle avec l'augmentation, entre autres, de l'age des fédérés.
L'age moyens des plongeurs spéléo augmente-t-il lui aussi?

- Bozzo a raison de demander qu'il soit fait un bilan.
La question que je me poserais si j'étais décideur ce serait :
est ce que cette mesure a contribué à limiter les accidents de plongée spéléo (et, cyniquement, le coût des sauvetages...) suite à des défaillances physiologiques ?
Si oui, elle est utile, si non, peut être sert elle à autre chose ???
Mais il doit être difficile de répondre, d'autant que si j'ai bien compris, beaucoup de plongeurs spéléo ont fait de la résistance face à ces certif med.
Difficile de faire un bilan dans ces conditions.

Emmanuel

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr