Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 11/05/2018 21:09:05

Florian RIVES
Membre
Date d'inscription: 27/08/2015
Messages: 10

Attitude à adpoter face à une situation délicate

Salut !

Une petite question qui mérite réflexion : Quelle attitude faut-il adopter lorsqu'on est témoin d'une mise en danger d'un autre groupe lors d'une sortie sous terre ?

Pour la petite histoire, cela fait deux fois que ça m'arrive, et je n'arrive toujours pas à savoir quelle est la meilleur attitude à adopter...

Expérience 1 : Lors d'un congrès, une cavité est tout équipé, avec beaucoup de passage. Le groupe qui était devant moi était composé d'une dame agée, et d'une débutante (cavité avec fractio etc..). La dame étant "l'encadrant" de la débutante. Je passe les détails, mais leur sortie s'est mal passée (l'encadrant en bas de la verticale entrain de crier sur la débutante pour expliquer le passage de fractionnement, sans aucune visu, débutante qui pleure etc... d'autres boulettes en ont suivis...).

Attitude adopté : Expliquer gentiment à la dame qu'il serait peut etre préférable d'etre devant la débutante pour avoir un meilleur visu et des explications plus claires pour la débutante.
Réponse de l'encadrant concerné : pas contente du tout ! Pour elle, tout était très bien.

Expérience 2 : Nous descendons dans une cavité, et un groupe de spéléos est déjà dans le trou (7 personnes + 1 encadrant ayant l'initiateur spéléo). Tout l'équipement était sur mono point, avec 2 noeuds magiques, des techniques de progression dangereuse (poignée non chaussée sur MC, longé dans une sangle...) etc etc ....

Attitude adopté : Pose de notre équipement et les leurs par dessus les notre pour qu'ils soient sécurit à la remontée. Aider les personnes à la remontée sur corde. Expliquer gentiment à l'encadrant que l'équipement n'est pas conforme (à l'abri du groupe pour ne pas leur faire peur).
Réponse de l'encadrant concerné : pas content du tout ! Pour lui, tout était très bien...

La question : les deux personnes qui étaient considérées comme "encadrant" des personnes qu'ils amenaient, n'ont pas aimé du tout l'aide apportée, ou les petites remarques gentiment faites... (Forcément, c'est jamais agréable de reconnaitre une boulette !).

Il s'agit la d'un sujet délicat, je pense, mais si quelqu'un à des réponses à ce type de situation que l'on peut rencontrer dans nos pratiques, ça pourrait etre très intéressant car j'ai également eu des personnes qui m'ont dit : "laisse les faire, c'est leur problème". Or, on assiste bien à une mise en danger d'une personne ou d'un groupe.

Au plaisir de vous lire,

Florian

Hors ligne

 

#2 12/05/2018 22:31:16

ytual
Membre
Date d'inscription: 30/12/2008
Messages: 95

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

Bonjour Florian

Tu as raison d intervenir et de le faire avec modération et gentillesse, (évite le phénomène de réactance),  si la personne que tu interpelles semble rejeter ta proposition, il est fort probable que ton intervention l amène plus tard a réfléchir a ses erreurs, bien sur elle se trouvera des excuses, se prouvera qu'elle a raison (biais de confirmation), mais tu provoquera de toute facon plus de réaction que si tu ne l'interpelle pas du tout...et si elle recidive et qu'une deuxieme personne l interpelle, l effet sera plus important.
Ton intervention peu aussi interroger les personnes qui l'accompagne, voir qui t'accompagne toi.
Notre interrogation sur nos difficultes a nous remettre en cause, sur notre incapacité à savoir que notre vision de la réalité est faussée par de nombreux biais, nous amenera a progresser dans de nombreux domaines...
Si cela t intéresse et pour comprendre les deux biais cognitifs  que j'ai cité plus haut, voici un premier site présentant de facon succincte quelques biais cognitifs dont nous sommes tous victimes
cordialement
yann


http://www.psychomedia.qc.ca/psychologi … -cognitifs


"heureux, même au fond du gouffre..."

Hors ligne

 

#3 13/05/2018 06:02:34

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3025

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

salut ytual ,

cékoa , le phénomène de réactance ?

à+

titou des G

Hors ligne

 

#4 13/05/2018 09:41:35

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3025

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

salut ,

effectivement , je suis a 1000% d'accord avec le point de vue de Ytual ...

si tu ne réagis pas à la mise en danger d'une personne , ce pourrait être de la" non assistance a personne en danger " , ça peut couter cher ... agir avec tact et modération ...

assure toi tout de même qu'il ne s'agit pas d'un émigré sans papier  qui tente de passer en  France depuis l' Espagne , en passant par le réseau de la Pierre saint Martin ,lol ( faut en vouloir me diras tu !!...)

car là tu risque d'être poursuivi pour "délit de solidarité " lol  ... 

ils partent vraiment  en cou***es, ces juristes !!! LOL big_smile

ok, a plus... wink

Titou des G

Dernière modification par bisounours83 (13/05/2018 09:43:07)

Hors ligne

 

#5 13/05/2018 20:11:49

Paul GU
Membre
Date d'inscription: 14/12/2013
Messages: 12

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

Personne n'aime être remis en cause.
Si ces personnes sont persuadés de bien faire, pense que s'ils ne te connaissent pas, même si tu as 20 ans d'expérience de plus qu'eux, tu n'as aucune légitimité dans leur esprit.

La méthode que j'utilise : "est ce que vous permettez que je vous fasse une remarque" ou pour le débutant "est ce que vous permettez que je vienne aider"
Jusqu'ici, la réponse a toujours été oui, et du coup ils sont obligé d'écouter - ce qui n'empêche pas de continuer à dire les choses avec nu maximum de diplomatie.

Hors ligne

 

#6 14/05/2018 09:10:13

Nono25
Membre
Date d'inscription: 16/12/2017
Messages: 71

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

Non assistance à personne en danger est une infraction qui sanctionne le comportement (l’inaction ou l'inertie) plus que le résultat. Elle n’est pas un délit fréquemment poursuivi... et encore moins condamné.

Mais l’indifférence est à mon avis plus grave  ainsi peut on vivre avec alors qu'il y a accident ou même simple risque d'accident ?

De nombreuses fois je suis intervenu avec plus ou moins de délicatesse et "même pas mal".
Il m'est arrivé de raccompagner un groupe dehors ou d'exiger le silence en croisant un groupe plus qu’excité et bruyant empêchant toute relation audible dans un ressaut... ou d'exigé un nettoyage par un groupe qui abandonne ses détritus.
Certes quelques fois j'ai attiré l'ire et des réflexions entichées de noms d'oiseaux mais peu importe car à chaque fois in fine mon autorité a été respectée car je crois qu'elle a été celle de notre activité.
un petit rappel  de la possibilité d'une plainte aux groupes litigieux est parfois très efficace.

Il est préférable de croiser un spéléo grincheux que le spéléo secours.
Nono

Dernière modification par Nono25 (14/05/2018 09:18:13)

Hors ligne

 

#7 14/05/2018 09:34:57

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 948

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

Bonjour,

Petite expérience et réflexion d'il y a vingt ans sur le "droit d'ingérence"...
A lire ici : page 41
https://info-efs.ffspeleo.fr/199701info_efs_31.pdf

RL

Hors ligne

 

#8 14/05/2018 11:02:13

Nono25
Membre
Date d'inscription: 16/12/2017
Messages: 71

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

Rémy  merci pour cet élément de culture de 1997
20 ans déjà hmm

cet article pose  l'éternelle question  du droit moral d'intervenir face à passer son chemin au nom de la  non ingérence.

L'ingérence est l'action de se mêler d’une affaire ou de toute autre chose sans en avoir l’autorisation ou le droit. sad
Cependant le droit d'ingérence n'a pas de base juridique solide, il appartient essentiellement au droit international ;
et si le droit d'ingérence existe le devoir d’ingérence l’est aussi ! Je trouve donc le terme d'ingérence "inapproprié".

Ainsi pour répondre de nouveau à la question de Florian :
Quelle attitude faut-il adopter lorsqu'on est témoin d'une mise en danger d'un autre groupe lors d'une sortie sous terre ?

Quitte à déranger quelques incompétents sous terre : intervenir ne demeure t'il pas un devoir moral ?
et ne pas intervenir  serait ce de la prudence ou de la lâcheté ?  neutral

Nono

Hors ligne

 

#9 14/05/2018 11:02:22

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3025

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

salut,

marrant cela , mais quand j'avais 17 ou 18 ans , j'écoutais respectueusement mes ainés plus expérimentés , sur les choses de la spéléo , de la montagne , etc...

il me serait pas venu a l'idée de les envoyer paître , comme on dit ... peu, voire très peu d'engueulades ...

à+

TdesG

T des G

Hors ligne

 

#10 14/05/2018 17:01:40

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3025

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

salut Remy ,

j'ai soigneusement lu le récit situé a la fin du bulletin dont tu nous a mis le lien , pour arriver à la conclusion que , à la fin de ce récit , c'est quasiment du Spéléo Secours que réalisent les gars qui étaient descendus pour désober ... il est logique , que dans ces cas là , ils soient intervenus ...

je pense que , lorsque l'on est compétent pour faire une chose , alors , il faut la faire ...  , cela demande du tact , de la diplomatie , et du savoir vivre ...

par exemple , en spéléo sur corde , je me débrouille pas trop mal , sans être excellent , bien sur ... quand je vois un gars se délonger au bord d'un puits , je lui fait spontanément la remarque sur le danger qu'il courre ... de même si quelque chose semble clocher sur  son harnachement ...  bloqueur mal positionné , par exemple, descendeur mal employé  ...

par contre , je suis complétement ignorant des techniques correctes et appropriées pour descendre un Canyon en sécurité ... je me garderais donc forcément de prodiguer des conseils dans cette discipline ...

j'ai bien fait un peu de grimpe , mais rien a voir avec le Canyon ...

le navrant ,dans cette histoire,  c'est que ces pauvres débutants ont peut-être étés dégoutés à vie de la pratique de la Spéléologie ..

perso, je me suis déjà fait remonter les bretelles par des copains spéléos plongeurs chevronnésroll , et je les en ai remercié , en fait , et me suis écrasé :

" Thierry , attache ton casque !! l'endroit est dangereux " ...  et il est vrai  qu'il était bien mieux que j'attache mon casque , car la galerie en question était casse gueule par endroit ...big_smile

il m'est aussi déjà arrivé de refaire un nœuds en tête de puits , car celui mis en place par le gars qui l'avait tricoté , ne ressemblait vraiment à rien ... c'étais pas un nœud , un vague tricotage peut être ...

il est courant aussi de voir certains spéléos  totalement dépourvus  de "lampe de secours " , lors de descentes en galerie , faisant aveuglement confiance aux couteuses lampes helvètes qui ornent leurs casques ... je me demande ce qu'ils ont dans le cigare , des fois ...

il m'arrive de leur faire remarquer leur imprévoyance , bien que ce soit un peu comme "pisser dans un violon " , mais bon , je leur ai dit ...sad

comme par exemple les filles qui préfèrent logiquement s'isoler un peu de la gente masculine pour poser culotte afin de faire leurs besoins ...  si leur frontale tombe en rade à ce moment , et qu'elles sont dépourvues de lampes de secours , on est alors pas loin d'un drame ...sadsad

ok, à +

TdesG

Dernière modification par bisounours83 (14/05/2018 17:21:48)

Hors ligne

 

#11 15/05/2018 10:32:34

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 73
Site web

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

C'est délicat la décision d'intervenir dans la pratique des autres à partir de constats comme précédemment signalés :
En sachant que cela peut aussi être retourné en terme de déni de compétences ; et que celui qui le fait peut se retrouver lui aussi en difficulté, in situ ou a postériori, soit avec ce cas d'intervention ou lui-même dans d'autres situations, tant la variété des techniques est grande, mouvante, souvent actuellement aussi la multiplicité des engins utilisables, en vente qu'il devient difficile, aussi, de tous connaître :
- conflit de parole et/ou défis de compétences à la clé, disputes et possibles aussi nouvelles situations problématiques, voire effet agravant les risques ;
- confusion sur les apparences aussi possibles ;
J'ai vécu de nombreuses situations de ce genre :
. adjonction d'un membre à une équipe par conjonction de connaissance (pas au niveau ou pas autonome, ou équipé rock-n-roll (passéiste et non en forme (au Berger avec la région Auvergne fin années 80)) ;
. changement de projet dans l'équipe on the fly : discorde et disjonction (cohérence des projets collectifs et entente)
. désaccord sur une suite (pas tranquile météo dans le Llech et après qu'un groupe en nous doublant nous fait perdre presque 30' ; j'ai menacé mes pairs de sortir au dernier échapatoire sans eux (nous spélologuions et eux se la jouaient fun (années fin 80 aussi, fini pour moi le canyon après Galamus (fermé à la fin de cette année, et la perception des risques dans le Tapoul qui débutait notre sortie vers la Coume où je passe qq minutes ss la première cascade (4 morts cette saison là après : dont l'information SSF m'a conforté dans cette posture)…
. reversus, à certains moments de méforme, ou pour des expérienciations (un peu des essais de transfert de techniques ou …?), il est arrivé que des témoins, pour partie partenaires  ou co-présents, ne soient pas très d'accord avec certaines déclinaisons de pratiques expérientielles (tenues surprenantes en équipements personnels, et autres apparentes facéties, pourtant à mon avis pas accidentogènes ; ni, dernier point, peu impliquantes pour les autres (mais cela n'est qu'une affaire de jugement), (…).

Hors ligne

 

#12 16/05/2018 08:34:29

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3025

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

Paul GU a écrit:

Personne n'aime être remis en cause.
Si ces personnes sont persuadés de bien faire, pense que s'ils ne te connaissent pas, même si tu as 20 ans d'expérience de plus qu'eux, tu n'as aucune légitimité dans leur esprit.

La méthode que j'utilise : "est ce que vous permettez que je vous fasse une remarque" ou pour le débutant "est ce que vous permettez que je vienne aider"
Jusqu'ici, la réponse a toujours été oui, et du coup ils sont obligé d'écouter - ce qui n'empêche pas de continuer à dire les choses avec nu maximum de diplomatie.

salut Paul GU ,

dis moi , c'est de la PNL  ( Programmation Neuro Linguistique  smile )  , que tu fais là ?

l'art de formuler  tes phrases ...

cela me rappelle l'usage des "Mots Magiques " qui permettent d'obtenir très souvent , ce que l'on désire :  Bonjour , S'il vous plait , Merci , Au revoir ... essayez , vous verrez , ça marche !!!

de la courtoisie , tout simplement ...wink

mais cette magie  semble s' etre perdu , de nos jours ...  c'est plutôt : " Eh !!  Bâtard !! t'as pas une clope ?? " 

"t'as mis ton Croll comme un Troll  !!"        ( avec la rîme , s'il vous plait !!)   lol

forcément , ça fonctionne pas toujours ...sad roll


à+

titou des garrigues ...

Hors ligne

 

#13 16/05/2018 11:30:55

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 73
Site web

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

bisounours83 a écrit:

Paul GU a écrit:

La méthode que j'utilise : "est ce que vous permettez que je vous fasse une remarque" ou pour le débutant "est ce que vous permettez que je vienne aider"
Jusqu'ici, la réponse a toujours été oui, et du coup ils sont obligé d'écouter - ce qui n'empêche pas de continuer à dire les choses avec nu maximum de diplomatie.

salut Paul GU ,
dis moi , c'est de la PNL  ( Programmation Neuro Linguistique  smile )!
de la courtoisie , tout simplement ...wink
mais cette magie  semble s' etre perdu , de nos jours ...  c'est plutôt : " Eh !!  Bâtard !! t'as pas une clope ?? " 
"t'as mis ton Croll comme un Troll  !!"        ( avec la rîme , s'il vous plait !!)   lol
forcément , ça fonctionne pas toujours ...sad roll

tu peux aller vers des formes fines /
mettre en mot l'action, proche de la description du faire ou du faire en acte (explicitation), MAIS,
la première étape (en lien avec cette courtoisie que tu invoques) est celle d'un contrat (on a parlé, il y a une vingtaine d'année de 'contrat de communication', affiner en un deuxième 'contrat d'attelage', qui prolonge le précédent dans le mode de la manière dont les contenus d'échanges peuvent venir par la posture (communicationnelle) que l'on propose d'adopter :
si au delà du bonjour, et de ces constats tus en contenus (forme d'inquiétude généré chez soi à la perception de l'activité de l'autre (s)), un contrat, non annoncé, de communication ne peut s'échanger en accord, quelqu'il soit : oral, postural, kinesthésique… même l'odeur !), pas la peine d'insister en présence-témoin ; alors, on peut rester à distance sans interaction, ou quitter-revenir (volontairement ou pas) ; on peut aussi passer en mode 'thérapie' ! risqué, mais, à l'évaluation de la situation, devenue d'urgence : divers modes à doubles effets, contre-intuitif, paradoxaux deviennent possibles ; on peut fuir aussi ;
il reste intéressant tout de même de garder la possibilité d'échange payant : dans le domaine des pratiques physique l'utilisation du langage ericksonnien peut s'essayer : par soit imitation de ce que fait l'autre (doubler un équipement y revient un peu) ;
introduire une pseudo-bévue est de mauvais goût, mais, son effet miroir peut rejoindre l'effet copie de la précédente technique avec à la clé des risques de réponse violente ;
mimer ou reproduire, comme si l'on voulait apprendre le savoir que l'on pense comme il est est aussi proche de cela ;
… etc

Hors ligne

 

#14 16/05/2018 12:20:57

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3025

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

bon , si tu le dis , c'est que cela doit être vrai !!

t des G

Hors ligne

 

#15 16/05/2018 20:38:32

FBE
Membre
Date d'inscription: 22/02/2014
Messages: 236

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

Salut Flo

Tu connais mon opinion sur le sujet. Nous en avons discuté le soir de la première expérience que tu cite. Nous étions ensemble dans la cavité. Je considère qu’il était nécessaire d’intervenir ce jour là, même si ça a quelque peu bouleversé « l’encadrante ».

Mais comme tu veux du vécu, je vais vous raconter mon vécu.

C’était au siècle dernier, plus précisément le 04/05/91, ça faisait quelques années qu’avec des copains nous pratiquions la spéléo en  autodidactes. Nous étions dans le Jura, au gouffre de la Lésine du Champ Guillobot. Pas un énorme truc, un P39 suivi d’une jolie salle concrétionnée, amplement suffisant au regard de nos compétences de l’époque. Nous étions 11 en bas du puits lorsque 4 vrais spéléos nous rejoignent, l’un d’eux s’approche de moi et me dit sèchement  « t’es fière de ton équipement, ça ne te pose pas de problème les frottements ? ». Ce spéléo en question n’était autre que le regretté Frachon, mais ça je le découvrirai bien plus tard. Bref ce jour là ça nous a fait réfléchir, surtout que quelques semaines plus tard un autre « ponte » de l’EFS de l’époque est venu nous voir en nous disant « j’ai appris que vous faites de la spéléo j’organise une journée technique départementale en falaise, vous n’êtes pas fédérés mais si ça vous intéresse, ben vous êtes les bienvenus, pi ça vous ferait pas de mal ». Résultat création d’un nouveau club fédéré dans le département et toujours actif de nos jours, un grand merci aux grincheux de l’EFS pour nous avoir secoué les neurones.

Alors si ça a marché avec mes collègues de l’époque et moi, ça doit pouvoir marcher avec d’autres de nos jours non ? Alors sans hésiter aujourd’hui dans un cas identique, je n’hésite pas à intervenir (avec plus de diplomatie bien sûr) car mieux vaut une bonne engueulade qu’un accident.

Hors ligne

 

#16 18/05/2018 09:36:49

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3025

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

hugh !!

bien causée , FBE !!!

à+

Titou des G

Hors ligne

 

#17 27/05/2018 22:17:18

ytual
Membre
Date d'inscription: 30/12/2008
Messages: 95

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

salut Titou, je n ai pas repondu a ta question alors voila:

a réactance est un mécanisme de défense psychologique mis en œuvre par un individu qui tente de maintenir sa liberté d'action lorsqu'il la croit ôtée ou menacée. Effectuée de manière plus ou moins consciente, la réactance peut survenir quand l'individu a l'impression que quelqu'un ou quelque chose (une règle, une offre) limite les choix qui se présentent à lui normalement. La réactance est d'autant plus importante lorsque l'individu se sent poussé à croire ou faire quelque chose. La réactance psychologique est un résultat possible dans les appels à la peur, comme dans le modèle étendu des processus parallèles de Kim Witte. (wiki)

;-)


"heureux, même au fond du gouffre..."

Hors ligne

 

#18 28/05/2018 12:41:52

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 73
Site web

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

merci YTUAL, le mot réactance que tu utilises est intéressant ; tu cites la WP, et on peut aller voir "la psychologie inversée" /
https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_invers%C3%A9e
si l'on ne critique pas ici radicalement (antipsychiatrie) la possibilité d'en saisir un "odeur" d'analogie d'obédience un peu mécaniste, bien avant 1966, d'autres travaux sans le mot, et en de nombreux champs scientifiques, de l'intervention et des soins ont usé de cela ou l'on thématisé ; petit tour (par mots clés) :
schismogénèse, puis école Palo Alto ;
idée de résistance (analyse) ;
effet contre-intuitif ou paradoxal ;
hystéresis…
jeux et stratégies (menteur, bluffeur, …) ;
et bien sûr en didactiques et activités physiques ;

il arrive à chacun de pouvoir percevoir comme une agression, ou ?, une intervention d'autres alors que leur intention ne vise pas cet effet, et que même elle était mue par de la bienveillance…

Souvenir, au GREX (séminaire recherche), après un exposé dans la discussion Pierre VERMERSCH ne disait rien, mais très souvent placé en diagonale opposé lors des table ronde ou dans les groupes d'entretien et de travail, j'avais remarqué qu'il n'était pas dans une de ses postures habituelles ; puis, un collègue co-chercheur l'interpelle et lui demande pourquoi il ne prenait pas la parole :
"et bien moi, il ne m'a pas bougé" répond-il laconiquement et se referme de voix et corps ;
ahaha ;
çà a déclenché une trentaine d'autres interventions débattantes assez animées.

Quant à "chambrer", déstabiliser, exploser, taquiner à des fins participatives, éducatives ou autres, je ne crois pas que ce soit une posture éthique de communication en collectifs ou en couple, même si m'aime si.
AF.

Hors ligne

 

#19 28/05/2018 13:08:59

acha45
Membre
Lieu: Montluçon
Date d'inscription: 17/02/2014
Messages: 73
Site web

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

"et quand tu fais çà, tu fais quoi ?"
   c'est déjà violent
"quand je passe sur les équipements des autres, j'aime échanger avec eux de nos pratiques… et toi"
   bof
"mmm"
   ouille
"et à ce moment là, qu'est qui t'as fait signe ou a retenu ton attention ?"
   blabla
"tiens, j'équipais comme cela"
   engagement (charge de l'imparfait !! ce commentaire contient un jeu de mot entre temps et qualité)
… en psychoactif (danger de régressions - rupture - ou effets retour surprenant ou procédés parallèles / simultanés / "dysassociés")
"ce week-end, je suis allé causer avec mon père… " (il est décédé, si l'autre ne le sait pas, et que nous en parlons, il peut être entendu n'importe quoi dit de sa part, lors de son vivant (enfin invérifiable et "passassion" de messages clairs ou autres possibles)

mais le plus beau :
    témoignages d'Erickson dans un livre qui contient 4 conférences
ou
    les métalogues de Bateson (Step To Ecology On Mind)
http://nomadicartsfestival.com/wp-conte … f-Mind.pdf (liens dynamiques dans le sommaire)
çà se lit et relit sans soif, ni rarement la même compréhension (en effet l'homme a la possibilité d'apprendre, toujours à l'éveil d'assimilations et accommodations, à condition bien sûr que puisse s'ouvrir, au moins, un schème d'assimilation (PIAGET).
Deuteronomie ?
Voir (qui, je crois qu'il en a plusieurs dans les deux volumes Vers une écologie de l'esprit (Seuil éditions) métalogue entre le père et la fille !):
Metalogue: About Games and Being Serious (page 38 du .pdf cité supra, le pages livre et .pdf diffèrent à cause du foreword)

"
DEFINITION: A metalogue is a conversation about some
problematic subject. This conversation should be such that not
only do the participants discuss the problem but the structure of the
conversation as a whole is also relevant to the same subject. Only
some of the conversations here presented achieve this double
format.
Notably, the history of evolutionary theory is inevitably a
metalogue between man and nature, in which the creation and
interaction of ideas must necessarily exemplify evolutionary
process
"

voilà pour aujourd'hui ?

Merci, content d'avoir relu des bouts (536 pages)

Hors ligne

 

#20 28/05/2018 16:19:48

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 3025

Re: Attitude à adpoter face à une situation délicate

Salut ytual

Merci pour cette explication ... smile

Sinon, on peut dire que cela commence a devenir " perché " comme discussion, non? roll

A +

T des G. wink

Dernière modification par bisounours83 (28/05/2018 16:20:57)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr