Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 04/12/2005 13:49:17

BTH
Membre forums FFS et FSE
Lieu: Paris, Vassieux et ailleurs
Date d'inscription: 27/01/2005
Messages: 629
Site web

Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Bonjour,

Lors du mini forum physique consacré au thème "Communication fédérale et internet", il a été discuté de la communication sous toutes ses formes et en particulier de notre revue fédérale officielle SPELUNCA
(cf Actes EGS : Commnication fédérale et internet ).

Cette réflexion autour de SPELUNCA est d'autant plus d'actualité que nous arrivons au numéro 100 de cette Vème série. Or traditionnellement un numéro 100 est l'occasion de se reposer des questions sur le contenu rédactionnel et la cible d'une revue...

La question principale posée lors d'un bref échange de vues sur notre belle revue trimestrielle SPELUNCA était la suivante :

La diffusion de SPELUNCA doit elle être étendue à l'ensemble des fédérés ?

Cette question de base sous-tend évidemment des questions corrollaires importantes :

1 - La forme de ce SPELUNCA étendu doit elle évoluer ?

(infos administratives  "bruits de fond" seulement ? mise en page moins luxueuse ?
Création d'un troisième support plus proche des revues publiées par les autres fédérations de sport de nature ?
Mieux utiliser des supports complémentaires lis à l'internet ?...).


2 - Comment financer le surcoût de diffusion à l'ensemble des fédérés ?

(augmenter arithmétiquement le prix de la licence du montant de l'abonnement élargi à SPELUNCA ?
Economiser sur le prix de l'abonnement en diminuant la qualité d'édition ?
Allouer une part du budget fédéral à cette diffusion élargie au détriment d'autres actions fédérales ?...)


Ces questions générales et particulières ne sont sans doute pas les seules à se poser.
D'autres vont surgir au fil des réflexions et des échanges sur ce forum et ailleurs.

Fédéré internaute, vous avez la parole sur ce forum FFS...
Et vous, spéléo non encore fédéré ou ancien fédéré, votre avis nous intéresse également...

En attendant, n'oublions pas que SPELUNCA est fait par des spéléos pour des spéléos...
A vos articles donc !!


Have fun surfing, caving, canyoning or trekking
Bon surf, bonne spéléo, bon canyon, bonne rando...

Hors ligne

 

#2 07/12/2005 01:11:00

Vetus Reptator
Membre
Date d'inscription: 08/11/2005
Messages: 15

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Spelunca, nouvelle série ?

Tout d’abord, il me semble difficile de se poser la question de Spelunca sans se poser celle des autres publications fédérales et spéléologiques en général. D’une manière générale, un média, quel qu’il soit, répond à plusieurs questions :
-    que ses auteurs ont-ils à dire ?
-    à qui s’adresse-on ?
-    que ses lecteurs recherchent-ils ?
-    de quels moyens dispose-t-on ?
-    ………
Depuis ses origines, Spélunca publie principalement des résultats d’explorations, plus rarement des articles scientifiques.
Pendant longtemps, ce fut même systématique : le moindre trou visité par RdJ au cours de certaines campagnes y est décrit.

Depuis 20 ou 30 ans, on note une évolution :
seuls des réseaux importants, en France et, de plus en plus souvent, à l’étranger sont jugés par leurs auteurs dignes de figurer dans la prestigieuse revue.
Le reste se retrouve, et encore de moins en moins souvent, dans les revues des CDS et surtout des clubs, à côté d’articles de plus en plus nombreux d’un intérêt purement interne : anecdotes, activités loisir, romans spéléos…

Cette fonction me semble fondamentale :
Spelunca est l’image publique de notre fédération et est diffusée dans diverses bibliothèques, y compris à l’étranger.
Elle doit garder un contenu de qualité, c’est pour cela que je me suis insurgé, il y a deux mois, contre un article de type topoguide (canyon de la Réunion) qui n’y avait, pour moi, pas sa place.

Si on veut que Spelunca reste une publication qui se garde, il faut motiver les gens qui font de l’explo, mais aussi de la recherche à thème spéléo, à y publier.
Bien des topos et bien des textes dorment dans d’obscures revues locales, même pas toujours recensées au BBS. Ils ne donnent même pas toujours lieu à quelques lignes en tant qu’écho des profondeurs.
C’est dommage.

Il faut relancer cette fonction fondamentale de vrai lieu de publication de notre travail que les bulletins de club, quasi-confidentiels, ne peuvent avoir.
S’il y a des problèmes financiers, on doit pouvoir rogner sur la présentation (papier, quadrichromie…) mais il faut que nos résultats y soient.

Spelunca est également, au travers de ses pages roses – -pas plus érotiques d’ailleurs que celles du dictionnaire ! -- notre « journal officiel ».
Sous sa forme actuelle ce pavé est davantage un document pour notre histoire qu’autre chose.
Sans doute sa présence est-elle obligatoire, mais je n’ai encore jamais rencontré personne qui fasse régulièrement l’effort de le lire en détail pour y trouver éventuellement deux lignes qui l’intéresseront dans six mois.

A l’heure d’internet, je serais partisan de réduire au maximum cette partie à ses résultats utiles :
élections et décisions auxquelles on peut avoir à se référer.

Les autres textes doivent être accessibles sur la toile, conservés en archives etc.

La suite de mes élucubrations en cours de débat.

Vetus Reptator


Vetus Reptator (Michel Wienin)
S.C.S.P.  Alès (Gard)

Inferior   Angustior   Lutosior

Hors ligne

 

#3 08/12/2005 00:21:32

Stoche
Membre
Lieu: Carcassonne
Date d'inscription: 01/11/2005
Messages: 55
Site web

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Spelunca doit rester une belle revue et son principal problème vient du manque d'auteurs.

On retombe hélas toujours sur les mêmes constatations.
Les spéléos capables de bien torcher un article sont quand même assez rares et ils sont surtout débordés, "surboukés".

Si je prends mon cas personnel (ceci sans porter de jugement sur la qualité de mes productions) :
je publie relativement beaucoup mais j'ai toujours privilégié les bulletins locaux (clubs et CDS) plutot que Spelunca.
Non que je désapprouve la revue, bien au contraire, mais tout simplement par manque de temps.
Il faut aussi mettre au propre des topos, organiser des sorties, préparer des dossiers...
Toutes ces charges qui s'accumulent le font au détriment de la publication fédérale.

Et pourtant la matière est là, qui ne demande qu'à être exploitée.

Un début de solution serait qu'une personne (salariée) de la fédé puisse recenser les articles intéressants de revues de clubs ou de CDS, retrouve leurs auteurs et, avec leur consentement, les aide à sortir une version de leur travail pour la revue fédérale.

Bien sûr, je suis conscient du fait que, vu notre faible nombre de licenciés et nos maigres ressources, cette solution ne pourra certainement pas être mise en oeuvre; mais il serait quand même intéressant de creuser cette idée pour apporter un début de solution à ce problème récurrent.

Au plaisir de vous lire

Hors ligne

 

#4 08/12/2005 09:53:09

Jean Bottazzi
Membre
Date d'inscription: 26/05/2005
Messages: 161

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Stoche a écrit:

Non que je désapprouve la revue, bien au contraire, mais tout simplement par manque de temps.
Il faut aussi mettre au propre des topos, organiser des sorties, préparer des dossiers...
Toutes ces charges qui s'accumulent le font au détriment de la publication fédérale.
Et pourtant la matière est là, qui ne demande qu'à être exploitée.
Un début de solution serait qu'une personne (salariée) de la fédé puisse recenser les articles intéressants de revues de clubs ou de CDS, retrouve leurs auteurs et, avec leur consentement, les aide à sortir une version de leur travail pour la revue fédérale.

Je crains plutôt une forme d'autocensure de la part des auteurs potentiels.
Publier dans Spelunca ne prend pas plus de temps que dans une revue locale et infiniment moins que dans une publication autonome.
Le seul temps supplémentaire, c'est la gestion des photos, et c'est sans doute ce que chacun aimerait pouvoir ajouter à ses articles.

Il ne faut pas se mettre des barrières infranchissables.
Il y a 1000 façons d'écrire, mais qui peut prétendre qu'une seule est acceptable ?

Il y a par contre des choses qui me désolent.
Trop souvent, celui qui publie se trouve montré du doigt parce qu'il n'aurait pas dû, que c'était pas à lui de le faire, qu'il a oublié de citer untel, qu'il donne l'impression d'avoir tout fait, qu'il s'approprie le travail des autres, que le nom du trou n'est pas celui-là... 
C'est nul, c'est chiant, c'est destructeur.
Une mauvaise lecture de notre charte peut être suicidaire et il serait salutaire de tourner 7 fois sa souris sur le bureau avant de laisser passer dans Spelunca une critique adressée à un auteur...

Publier dans Spelunca ne donne pas de titre de propriété ou de notoriété. C'est un service rendu.
L'auteur n'est que scribe au service de ceux qui ont planté les spits.
Que l'auteur le prenne comme ça ou non ne change rien. Le planteur de spits, comme l'auteur, disparaitront avant la décomposition du dernier exemplaire de l'article qu'ils ont ensemble produit.
___________

Bon, quelques lignes maintenant pour revenir sur une autre question : Les infos fédérales dans Spélunca.
Si j'ai bien lu, un chiffrage est en cours sur l'hypohèse 1 fédéré / 1 Spelunca.
PersonNellement, et en prenant en compte les potentiels nouveaux venus, je ne crois pas qu'un surcoût de cotisation lié à cette opération soit dramatique.

Si on part du principe que chaque fédéré doit être informé, cela a un coût.
Et payer pour recevoir juste les pages roses sous plastique aurait tendance à m'irriter passablement (il y a à craindre qu'on ne fasse que nourir les poubelles).
Je préfère payer plus et recevoir Spelunca.

Je crois que l'opération 1 fédéré / 1 Spelunca (moins, en fait, car il y a les familles...) est une démarche intelligente qui peut, si on l'explique bien, profiter à tout le monde, aux pages roses et aux pages quadri.

Si on en fait une priorité fédérale, la question du coût peut se poser autrement.
Symboliquement, ce serait Spelunca envoyé à tout fédéré, coût des pages roses non inclus dans le prix du numéro, et financement de Spelunca assumé par la FFS, c'est à dire bien entendu aussi par les cotisations...

Il ne serait pas interdit de monter le prix du numéro pour les ventes hors fédérés, s'il y en a un nombre conséquent...
Mais là, c'est une approche plutôt comerciale qu'il faut avoir...

Hors ligne

 

#5 08/12/2005 12:18:25

Sylvaine MARTEL
Membre
Date d'inscription: 03/09/2005
Messages: 89

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Bonjour,

Je reviens enfin sur ce thème qui m'interresse d'autant plus que j'en ai été (un peu ) l'instigatrice dans le thème :"Revue fédérale sur papier glacé" ( http://forum.ffspeleo.fr/viewtopic.php?id=664 ).

Tout d'abord, un petit récapitulatif sur ce qui s'est dit aux EGS et ce sur quoi le doigt à été pointé :
Il s'est avéré qu'un gros problème de communication entre les spéléos de base et la fédé (et vice versa) existait.
En effet, les infos descendent jusqu'à une certaine limite (CDS ou clubs ) mais sont parfois, voire souvent pas dispatchées.
Après de nombreuses argumentations diverses-z-et variées, on s'est aperçu que :

- Certains fédérés s'en foutent.
- Certains présidents ne font pas leur boulot.
- Certains présidents ne dispatchent pas l'info car ils croient que ça n'intéresse personne.
- Certains fédérés de base restent à la base et ne s'investissent pas.
- Les infos existent, il y a de nombreuses publications : le descendeur, lettre de l'élu, etc...mais que les infos ne sont pas adressées directement aux spéléos de bases, et qu'elles ne circulent pas.
- Les sujets traités lors des réunions de CD et votés en AG ne sont pas connus avant mais publié après, dans Spelunca, rendant ainsi le spéléo de base passif dans les directions prise par la fédé.
- Tous les fédérés ne reçoivent pas Spelunca
- Tous les fédérés ne sont pas connectés [NDM : à internet]
- Toutes les infos susceptibles d'intéresser le spéléo de base ne sont pas publiées dans Spelunca
...

Aussi :
- Les infos ne remontent pas non plus : certains sujets abordés lors de cette table ronde étaient inconnus des personnes présentes.

A tout ça , j'ai proposé une publication gratuite, adressée à TOUS les fédérés.
Inutile de vous dire que lorsque l'idée de distribuer Spelunca gratuitement à été évoquée, l'idée a été d'abord balayée de la main car trop cher ! Puis le débat a pu un peu s'ouvrir, tant mieux !

Je ne sais pas si la publication en question doit forcément être Spelunca. L'idée était plus de centraliser TOUTES les infos, que ce soit le descendeur, la lettre de l'élu, le memento du président, les cahiers de l'EFS (car même si on n'est pas cadre, il y dedans des infos très interressantes pour tout le monde), les CR d'AG,...

Mais aussi : les questions qui seront abordées lors des futures AG, cela pour permettre aux clubs ou CDS de se réunir en réunions extraodinaires (pourquoi pas), pour traiter des sujets et afin  que les grands élécteurs fassent leur boulot, c'est à dire remontent l'avis général et votent dans cette optique là.

Cette publication peut être envoyée aux présidents de CDS qui feront passer l'info au club pour qu'ils dispatchent l'info, mais on n'est jamais certains que l'info arrive bien aux destinataires, c'est pourquoi il serait souhaitable que l'info arrive chez les spéléos.

Il pourrait s'agir d'une publication mensuelle ou trimestrielle
Pour le coût, il a été abordé lors de la table ronde l'idée de partenariat avec d'autres srtuctures qui prendraient en charge le surcoût : peut être pourrons nous lire bientôt :
" cette publication est financée par coca cola, ou yoplait, ou microsoft" !! wink

Il existe un moyen qui est internet; ça n'est pas fiable à 100%; en effet , les adresses changent souvent, les messages arrivent parfois jamais ou en retard etc.
Mais l'idée n'est pas mauvaise si on prend en compte la rapidité et le coût.
Chaque fédérés pourrait , lors de son inscription, cocher la case qui correspond à l'envoi par sa messagerie mel des infos de la fédé.
Je sais aussi qu'il existe un moyen de faire accuser réception automatiquement des messages envoyés.
Un service utile.

Pour ce qui est du coût,  l'argument pour moi n'est pas recevable.
Pourquoi la fédé ne prendrait elle pas ce cout entièrement à sa charge ?
Je ne vois pas pourquoi la cotisation serait augmentée.
Je rappelle que si on centralise TOUTES les publications citées au dessus et d'autre encore en une seule, celà aura pour effet de limiter forcément les envois à un seul au lieu de x ou y, à plus de personnes.
Déjà une économie.

Pour ce qui est de Spelunca, je me suis souvent entendue dire que si les comptes rendus d'AG apparaissaient dedans, c'était pour faire du remplissage !
Et bien réduisons la taille de Spelunca aux articles, photos et échos des profondeurs ....

C'est quoi cette folie des grandeurs ?
Spelunca reste une revue spéléo, avec un supplément gratuit et distribué à tous les licenciés.

Pour en terminer , on  peut lire sur la page arrière des premiers Spelunca, lorsque la fédé n'était pas encore la fédé, que la revue était gratuite à tous les adhérents.

J'espère avoir été assez claire, merci aux modérateurs de rendre tout cela plus "lisible"

[NDM : Jai fait comme j'ai pu, comme d'habitude wink ]

Hors ligne

 

#6 08/12/2005 13:32:55

Stoche
Membre
Lieu: Carcassonne
Date d'inscription: 01/11/2005
Messages: 55
Site web

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Jean Bottazzi a écrit:

Je crains plutôt une forme d'autocensure de la part des auteurs potentiels.

L'autocensure existe, c'est sûr :
Certains hésitent à publier parce qu'ils pensent que ce ne sera pas intéressant, qu'ils vont être critiqués, que la cavité n'est pas assez importante.
C'est dommage et regrettable, mais ça peut changer avec la méthode que je préconise.
Mais je donnais mon exemple personnel et je persiste à croire que je ne suis pas un cas isolé.

Contrairement à ce que tu peux penser, il n'est pas plus facile de publier dans Spelunca qu'ailleurs.
La preuve Spelunca manque d'articles alors qu'il existe quelques dizaines de revues différentes (clubs, CDS, Régions) capables d'alimenter Spelunca pendant de nombreuses années.

J'ai déjà publié des articles pour 3 ou 4 supports différents;
eh bien à chaque fois il faut les reprendre à cause de la longueur demandée, des illustrations, du format, etc...

Je viens d'envoyer un article à Spelunca que j'avais déjà publié dans notre revue CDS.
Il a fallu que je le synthétise davantage, que je modifie les illustrations, que je trouve d'autres photos.
Résultat : quelques heures de plus passées à peaufiner l'article.

C'est donc du boulot en plus et si on manque de temps on ne le fait pas;
sauf si on en fait une priorité, ce qu'on devrait se forcer à faire plus souvent.

@+
Stoche

Hors ligne

 

#7 08/12/2005 13:49:32

Sylvaine MARTEL
Membre
Date d'inscription: 03/09/2005
Messages: 89

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Stoche a écrit:

L'autocensure existe c'est sûr :
Certains hésitent à publier parce qu'ils pensent que ce ne sera pas intéressant, qu'ils vont être critiqués, que la cavité n'est pas assez importante.

Bonjour "Stoche",

Il existe pourtant un moyen tout simple pour éviter l'autocensure :
c'est un comité de lecture des articles avant publication.

Ce comité peut être interclubs, surtout si plusieurs clubs ont participé aux explos;
et rien n'empêche de citer dans l'article les relecteurs, tout en signant l'article par l'auteur uniquement, si c'est lui bien sûr qui a écrit l'article.

Certains clubs ont même un responsable publication / historique.

Sylvaine

Hors ligne

 

#8 08/07/2007 22:21:49

BTH
Membre forums FFS et FSE
Lieu: Paris, Vassieux et ailleurs
Date d'inscription: 27/01/2005
Messages: 629
Site web

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Bonsoir,

Pour relancer ce débat, victime du zapping et de l'actualité, voici une question récemment lancée par un nouvel administrateur FFS sur la liste de diffusion [speleos-fr] :

Jean Bottazzi a écrit:

Le spélunca dont vous rêvez, c'est quoi ?

Et voici la réponse d'un colistier.

Thomas Sergentet, ASCR (25) a écrit:

Le précèdent spelunca n°105 m'avait beaucoup plu, mais moi aussi je suis
un peu déçu par celui ci [NDR : le 106].

Dans le N° 105 il y a beaucoup moins d'articles sur l'étranger (que je
lis rarement) et plus d'articles techniques , sur des sujets
d'actualités, des explos proches de chez nous, sur les action des CDS
des clubs.
Bref des articles plus terre à terre, plus proche, qui concerne un max
de spéléo et susceptible d'intéresser le plus grand nombre.

Et que l'on me dise pas que la spéléo d'exploration et morte en France,
il y a des tas de trous découvert chaque année, plein de belles
premières encore à faire. Ce qui manque c'est des spéléos qui prennent
le temps d'écrire un peu sur leurs explos car franchement il y a matière.
Perso il faudrait que je m'y mette mais c'est tellement plus facile et
naturel d'aller faire de la spel que d'écrire 4 lignes.
Pfuuu "la spéléo c'est du boulot, lo lo lo "

Merci à tous ceux rédigent des articles.

Dernière modification par BTH (09/07/2007 18:46:08)


Have fun surfing, caving, canyoning or trekking
Bon surf, bonne spéléo, bon canyon, bonne rando...

Hors ligne

 

#9 10/07/2007 10:05:20

Antoine
Membre
Date d'inscription: 09/07/2007
Messages: 1

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Spelunca est la revue des seuls spéléo fédérés. Elle représente une image de la SPELEO française "HAUT DE GAMME" !
Il y a bien d'autres pratiquants (spéléoliste comme disent certains avec un certain mépris !). j'en fais maintenant partie, l'age aidant à se calmer.
L'ouverture, une diffusion plus large par abonnement (non lié à une assurance FFS ) pourrait peut-être donner un bol d'oxygène financier ! Les articles devraient alors tenir compte de la totalité du public et pas seulement ceux qui peuvent s'offrir des grandes expéditions !
La place, en nombre de pages, dans Spelunca est loin d'être en rapport avec les masses pratiquantes! Rééquilibrage ?
C'est peut-être la place du rêve que certains veulent développer ?

Hors ligne

 

#10 18/07/2007 11:56:35

candela.patrick
Membre
Date d'inscription: 13/10/2005
Messages: 62

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Bonjour, dans le dernier Spélunca l'écho des profondeurs "version française" m'a laissé sur ma faim. Plus la moindre découverte dans notre beau pays ? Est-ce dû à un manque chronique de matière ou les découvertes mineures n'intéressent- elles plus Spélunca? D'autres part, il m'est arrivé d'envoyer des articles et je n'ai jamais eu de nouvelles sauf du genre: "nous accusons réception de votre dossier et nous vous tiendrons informé de la suite donnée". Mais jamais de suite. Ce qui n'encourage pas vraiment. La part faite aux expés à l'étranger me semble être de plus en plus importante ce qui ne doit pas correspondre à l'attente de la plupart des spéléos. La rubrique "bruits de fonds" me paraît insipide et devrait peut être se raccourcir un peu. A nous aussi spéléos d'apporter de la matière et de faire en sorte que cette revue redevienne la notre. Aux responsables d'accepter aussi d'intégrer des articles simples sans prétentions et qui correpondent à la majorité. A+ Patrick Candéla.

Hors ligne

 

#11 18/07/2007 12:22:14

BTH
Membre forums FFS et FSE
Lieu: Paris, Vassieux et ailleurs
Date d'inscription: 27/01/2005
Messages: 629
Site web

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

candela.patrick a écrit:

A nous aussi spéléos d'apporter de la matière et de faire en sorte que cette revue redevienne la notre. Aux responsables d'accepter aussi d'intégrer des articles simples sans prétentions et qui correpondent à la majorité.

Bonjour,

Voici une suggestion d'article simple et sans prétention limitant la "dérive élitiste" de SPELUNCA :

Etablir une rubrique "Courrier des lecteurs - Forum".

Ce type de rubrique existe dans la plupart des revues fédérales ou thématiques.
Cela permet à tous les fédérés de mieux se reconnaître dans leur revue fédérale.
Cela amène la rédaction à prendre conscience des avis qui circulent dans le microcosme.
Cela assure un brassage supplémentaire des idées au sein du microcosme.

Grâce aux présents Forums FFS et aux nombeuses listes de diffusion, la source d'approvisionnement est presqu'inépuisable wink.
Pour éviter d'avoir à demander chaque fois l'autorisation de citer les auteurs, il convient d'indiquer clairement dans l'entête des forums que les écrits postés peuvent être repris sur des support écrits de la fédération, sauf mention explicite indiquée par l'auteur sur son message.
Pour rassurer les éventuels timides, il faut savoir que les messages pubiés sur les Forums FFS ont une audience plus importante que ceux couchés sur le papier de SPELUNCA...wink

La mise en page ne demande qu'une correction des co(q)uilles, langages SMS et autres approximations de la langue française, afin que les messages soient compréhensibles par tous et ne nuisent pas trop à l'image des spéléos et de leur publication fédérale wink .

Dernière modification par BTH (18/07/2007 12:24:10)


Have fun surfing, caving, canyoning or trekking
Bon surf, bonne spéléo, bon canyon, bonne rando...

Hors ligne

 

#12 19/07/2007 10:01:26

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 855

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Un petit retour en arrière... de 25 ans ! Je m'amuse en buvant le café à dépouiller le Spelunca d'avril-juin 1982. Voici ce que ça donne:

48 pages au total, + au centre les "pages roses" de vie fédérale (12)

Après le sommaire :
* 2 pages de pub (spéléo)
* Echo des profondeurs France = 11 pages, 16 départements, plus de 100 explos annoncées, 2 topos, 6 photos
* Echo des profondeurs étranger = 1 page, usa canada espagne, Roumanie
* Une étude de 3 pages sur un groupe de cavités du Gard (2 topos, carte morphologique, photos)
* Un document fédéral, 1 page (recommandations spéléo et sécurité)
* Une explo en Savoie, 4 pages (coupe, carte, photos)
* Une explo d'un -1000 en Autriche, 6 pagesà l'étranger (davantage de topos photos que de texte)
* Une rubrique Débat, 3 pages, "spéléo et sexualité"... (si, si, il y a des images !!!)
* Une explo, 2 pages, en Haute Garonne (accès, historique, description, et topo)
* Une rubrique technique, 2 pages, sur la photo en siphon
* Une page nécrologie
* Rubrique EFS, 3 pages sur le stage moniteur en Savoie (encore !? ce devait être un n° "spécial Bozzo")
* Rubrique matériel et technique, 3 pages sur le dessin topo, puis 3 pages sur les amarrages souples
* et enfin une petite page de pub pour Spelunca librairie

NB : à ce moment, seules les pages 1 et 4 de couverture sont en quadrichromie

Remarque personnelle : ça fait beaucoup de bien de regarder parfois dans le rétroviseur... Je me souviens par exemple de la "volée de bois vert" qu'avait reçu le tout nouveu directeur de la publication Lucien Gratté lorsqu'il avait osé lancer la 5ème série de Spelunca en 1981, avec sur la couv une photo de... canyon ! Je précise qu'à ce moment-là on n'envoyait pas une lettre d'insultes d'un clic de souris : il fallait un stylo ou une machine à écrire, du papier, une enveloppe, un timbre, aller à la poste...

Et pour rebondir sur l'idée de BTH : le "courrier des lecteurs" a été lancé justement dans cette 5 ème série par Lucien Gratté. Le dérapage ne se fit guère attendre...  Les insultes publiées vis-à-vis de personnes nommément désignées ont amené le conseil fédéral dès 1983 à publier une mise au point, et à présenter des excuses, et bien sûr à interrompre la rubrique !

Voila, j'ai fini mon café.

RL

Hors ligne

 

#13 19/07/2007 11:55:02

BTH
Membre forums FFS et FSE
Lieu: Paris, Vassieux et ailleurs
Date d'inscription: 27/01/2005
Messages: 629
Site web

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Rémy Limagne a écrit:

le "courrier des lecteurs" a été lancé justement dans cette 5 ème série par Lucien Gratté. Le dérapage ne se fit guère attendre... 
Les insultes publiées vis-à-vis de personnes nommément désignées ont amené le conseil fédéral dès 1983 à publier une mise au point, et à présenter des excuses, et bien sûr à interrompre la rubrique !

Salut Rémy,

Dommage que le Comité de Rédaction ait arrêté cette rubrique "Courrier des Leceurs" sur un échec.

Il y a toujours des excités, frustrés et/ou mal élevés qui profitent des outils collectifs pour règler leurs comptes personnels sad.
Ce n'est pas une raison pour jeter le bébé (forum d'échange et d'expression d'idées) avec l'eau sale du bain (insultes et règlements de compte personnels).

Voici quelques années, j'avais déjà (re)lancé en réunion de CD fédéral, cette proposition de courrier des lecteurs.
Un ancien président (qui se reconnaîtra) m'avais déjà objecté ce risque de dérive conflictuelle de la rubrique.

J'ai du mal à croire que le Comité de rédaction n'ait pas les moyens de filtrer les écrits trop polémiques et personnels.

C'est à se demander si ce n'est pas un prétexte pour limiter le droit d'expression wink

Heureusement, il existe maintenant des outils alternatifs, quoi que hautement subversifs, tels que ce Forum wink

Dernière modification par BTH (19/07/2007 11:56:07)


Have fun surfing, caving, canyoning or trekking
Bon surf, bonne spéléo, bon canyon, bonne rando...

Hors ligne

 

#14 19/07/2007 12:09:20

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 855

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

je ne sais pas si ce forum est subversif, mais en tout cas il est de très bonne tenue !
Je le consulte donc avec plaisir...

RL

Hors ligne

 

#15 12/10/2007 21:19:30

Thomazino
Membre
Date d'inscription: 12/10/2007
Messages: 2

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Spélunca caca ! Comme on dit ici
Je me permets de réagir suite à l'edito du dernier numéro (107) et au compte rendu de l'AG point 19 (Spélunca) page 48 de cette même revue...

Je pense que le rédaction (voire la fédé) prends vraiment les Spéléo pour des débiles !
Si votre revue ne se vend pas c'est qu'elle ne reflète pas la Spéléo française, et l’ambiance des clubs.
Aucun Spéléo de mon entourage ne se reconnait dans cette revue probablement destinée à quelques politiques ou autres élu régionaux.
Les topos de la Patagonie intéressent surtout ceux qui les ont faites ! Et ils les ont déjà : dommage !

Je ne connais pas les choix politique de la rédaction, mais cette revue ne sera jamais « la notre » puisque il semble impossible de la faire changer. Ca reste un beau magazine en papier glacé, qui ne permet même pas d’allumer la cheminé du refuge…

De l’explo il y en a ! Des articles aussi ! Les Spéléo écrivent toujours : voir les revues départementale ou les publications de clubs… Notre dernière revue de club a été téléchargée plus de 2000 fois sur Internet !!!

Nous avons envoyé il y a plus d’un ans un article (inédit) sur une cavité des Pyrénées et la découverte d’un lac souterrain qui doit probablement avoir sa place au rang mondial : La rédaction semble ne pas vouloir publier (tout en ne souhaitant pas l’avouer) cet article qui est probablement d’un style d’écriture bien plus apprécié par les jeunes Spéléo des clubs.

Et les articles techniques devraient être obligatoire… Bravo pour celui des longes : mais vraiment trop rare.

C’est à la direction de la Fédé de savoir ce qu’elle veut faire de sa revue, mais il faut arrêter de pleurer si cette revue n’intéresse personne. Est-il utile de concurrencer Karstologia ?

Quand à ce qui est de rajouter 10 Euro à la licence pour pouvoir distribuer « de force » la revue : c’est carrément scandaleux !!! C’est une idée à Sarkozy ? Et quel pognon foutu en l’air… et l’environnement ? Et le papier recyclé… on attend quoi ?

Je suis abonné à Spélunca depuis bien longtemps. Je suis un des seuls abonnés du club. Mais je pense ne pas me réabonner !
Plus qu'un avis personnel, c'est ici l'avis de tout un club et je pense de toute une génération...

Mon fils est le seul à être encore intéressé par Spélunca:

http://img221.imageshack.us/img221/3536/rimg0060hs0.jpg

Thomas.

Dernière modification par Thomazino (12/10/2007 21:35:44)

Hors ligne

 

#16 15/10/2007 11:14:15

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 855

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Trop mignon le Zwen...

Bien que pas parmi les plus jeunes, je suis un fervent admirateur de vos bulletins de club que moi-même j'ai déja dû télécharger une vingtaine de fois, quand j'ai envie de me détendre ou de faire marrer des copains !
Mais évidemment je dois dire que le style littéraire dans lequel vous excellez et qui me ravit personnellement, s'accomode mal avec celui de Spelunca, revue nationale et quelque part "parole officielle" de la fédération.
Il faut comprendre qu'à une époque à laquelle peut démarrer un procès pour un terme compris de travers, un dessin un peu tendancieux, ou une blague limite "sexiste", la rédaction de Spelunca soit vigilante...

D'ailleurs, le risque de vous porter préjudice n'étant pas nul, je m'abstiens ici de nommer le club et de faire un lien bien que ça me démange !

Cela dit, si c'est le style qui empêche la publication de votre article, ne pouvez-vous vraiment pas envisager d'en changer ? Car si le trou est si important, il mérite sûrement une petite adaptation pour être porté à la connaissance de la communauté...

Enfin, disons que moi j'aimerais bien.

RL

Hors ligne

 

#17 15/10/2007 18:33:52

Thomazino
Membre
Date d'inscription: 12/10/2007
Messages: 2

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

Salut Rémy... Toujours jeune toi !

Concernant l'article cité :

L'article a été écrit spécialement pour Spélunca et le style est assez différent de ce que tu cite au dessus. Nous avons tous estimé cet article comme respectueux du magazine en question. C'est juste un peu nouveau !
Et une publication "allégée" dans la revue régionale s'était déroulé avec succès (mais n'a pas multiplié par 200 les ventes de Spéléoc). D'ailleurs il semble que on nous promette une publication pour le 108... (au pire se sera téléchargement libre sur le net)

Concernant les ventes de Spélunca et après discutions avec les copains:

1-Une réduction du prix de l'abonnement, ne conduira à aucun abonnement supplémentaire dans notre groupe !

2-Une augmentation de la licence de 10 Euro (pour diffusion "forcée" de Spélunca) pourrait conduire à presque 50 % de baisse des licenciés du club : tous ceux pratiquant modérément ou ceux n'étant pas initiateur, SSF, CPT... semblent envisager MAIF ou Vieux-Camp par exemple pour l'assurance...
Tout dépend en fait de ce qu'il y a dans la revue...

Spélunca ne se vendra pas s'il ne ressemble pas aux Spéléo...Il faut de l'humour, des anecdotes, de l'amour et du sexe !!
Ou peut être 2 versions : Un spélunca pour les "politiques" et une version "off" (pas chère) pour nous?

Thomas (vieux et grognon...)

Dernière modification par Thomazino (15/10/2007 19:16:53)

Hors ligne

 

#18 16/10/2007 08:56:47

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 855

Re: Acte II : 3 - Quel SPELUNCA pour demain ?

T'es gentil toi ! Et c'est marrant parce que ce samedi, un type m'a dit "toi quand tu seras plus jeune, c'est que tu seras mort". Sympa...

Bon alors je vais te rassurer : votre article est bien dans le n°108 de décembre. Attention je n'ai rien fait du tout, je me suis juste renseigné. Mais plus important : il sera publié tel quel !
Et là je me régale d'avance. Oh le beau cadeau de Noël qui nous attend...
Le petit Zwen va commencer à manger épicé !

Allez a+

RL

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr