Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#41 03/10/2016 09:20:30

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 1941

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Salut Jef ,

je suis assez d'accord avec toi , sur ce coups là ...

il ne faut exclure personne , car chaqu'un peut trouver sa place , selon  ses capacités , ses gouts , ses aspirations  et ses envies ...

à+

Titou des G

Hors ligne

 

#42 03/10/2016 10:03:53

Jef2192
Membre
Date d'inscription: 17/06/2007
Messages: 999

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Salut Titou,

J'ai cru comprendre que tout le monde est d'accord pour une diversité des ages et des pratiques.

Certains vont à -1000, d'autres recensent les cordes. Certains font de la première, d'autres font la topo, la photo, la publication. Ce n'est pas toujours (souvent) les mêmes.

Le maillon n'est rien, seule la chaine compte (Félix Ruiz de Arcaute serait à l'origine, ou a du moins rendu célèbre dans le milieu spéléo, la maxime : « Le maillon n'est rien, seule la chaîne compte ».)

https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9li … de_Arcaute

A+

Jef du 2& et du 92

Hors ligne

 

#43 03/10/2016 10:44:46

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 1941

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Salut Jef ...

cette citation de F R D A , nous est souvent rappelée par  mon vice président de Club , Jef ...

bonne journée

Titou des G

Hors ligne

 

#44 03/10/2016 10:50:18

Jef2192
Membre
Date d'inscription: 17/06/2007
Messages: 999

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Salut Titou,

Un grand Spéléo, FRDA. J'ai connu un de ses compagnons , Corentin Queffelec. Grands moments que ces 15 jours chez lui dans son chalet en 78 et nos explos ensuite.

http://souterweb.free.fr/speleologues/queffelec.htm

Pour revenir à notre certificat, je regrette un peu que les échanges soient limités sur ce forum alors qu'ils continuent sur la liste française spéléo et la liste club.

Bonne journée

Jef du 21 ety du 92

Hors ligne

 

#45 03/10/2016 11:12:36

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 1941

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

c'est vrai jef , mais les listes semblent plus attractive que ce cher Forum ...

Dommage que nous ne soyons qu'une poignée à animer réellement ce Forum Fédéral ...


curieusement , bien que les spéléos Français vivent dans une Démocratie , ou il est bon de s'exprimer librement ,  beaucoups  hésitent à se mettre derriére leur clavier , pour s'exprimer librement ...

peur d'etre jugé , Timidité ,  maitrise aléatoire de l'orthographe ??

c'est pas bien grave  de ne pas être un Victor Hugo  , pourtant ...

à+

Titou des G

Dernière modification par bisounours83 (03/10/2016 11:15:10)

Hors ligne

 

#46 03/10/2016 11:20:33

Jef2192
Membre
Date d'inscription: 17/06/2007
Messages: 999

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

C'est peut être parce que c'est plus simple sur les listes que le forum. La facilité peut aussi expliquer la faiblesse des échanges ici.

Timidité, maitrise aléatoire de l'orthographe, je n'y crois pas trop quand je lis certaines réactions vives à l'orthographe approximative. On m'a appris jadis à ne pas répondre sous le coup de l'émotion, de prendre le temps de relire, et pas que pour l'orthographe. L'écriture est parfois imprécise si on est trop bref et trop rapide et cela conduit parfois à des échanges vifs qui finissent mal, échanges de noms d'oiseaux et brouille définitive.

Peur d'être jugé, peut être car " tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous " ! Il est parfois prudent de ne rien dire plutôt que de dire ce qu'on pense si on a des idées contraires à celles dominantes. Tout cela est des généralités que tout le monde connait.

Hors ligne

 

#47 03/10/2016 11:31:16

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 1941

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

c'est vrai ce que tu dis , a propos de la simplicité ...

à+ jef

Titou des G

Hors ligne

 

#48 03/10/2016 11:31:40

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 863

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Plus simple oui. Sur les listes, ça coule comme d'un robinet (et ça disparaît aussi vite dans les tuyaux), un simple clic pour s'indigner de tout auprès de tous c'est pas très contraignant, et ça ne laisse pas de trace.
Ici il faut venir, c'est une démarche active et volontaire. Et on y retrouve des conversations archivées, publiques (tiens, bonjour monsieur l'espion du ministère wink
Les propos tenus engagent...

RL

Hors ligne

 

#49 03/10/2016 11:44:23

Jef2192
Membre
Date d'inscription: 17/06/2007
Messages: 999

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Bien d'accord avec toi Rémy. S'indigner sans trop réfléchir sur tout et son contraire, c'est bien dans l'air du temps. Tout doit aller toujours plus vite, on doit se sentir concerné par toutes les causes. Une liste, c'est du vent, je ne cherche pas à tenter d'y rechercher qq chose que je n'ai pas pas archivé dans mon ordi. Notre forum, j'y retrouverais tout ce que je cherche, même ce que j'ai écris depuis 2007.

Jef

Hors ligne

 

#50 04/10/2016 23:34:11

Christian Marget
Membre
Date d'inscription: 05/01/2006
Messages: 10

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Moi j'aime bien les listes pour débroussailler un sujet. Certes ça fuse, il y a des réactions épidermiques, des engueulades, d'autres qui n'ont pas suivi le début et reposent les questions auxquelles on a déjà répondu (éventuellement sur une autre liste), mais justement ce genre d'interventions n'a rien à faire sur un forum. Les mails inutiles, on les vire de sa boîte et on ne garde que ce qui est pertinent.

Bon, revenons-en au sujet initial, parce que je trouve que les derniers messages dérivent pire qu'une liste de diffusion. :-).

Je résume : dans les textes officiels, la délivrance d'une «licence sportive» est désormais subordonnée à la production d'un certificat médical. Pour la spéléo (milieu spécifique), ce certificat doit être annuel alors que dans le cas général il en faut un tous les 3 ans. Cela soulève trois problématiques distinctes.

1. Le bien-fondé de cette mesure est loin d'être établi si l'on en croit les statistiques des accidents. Les avis sont partagés entre ceux qui jugent bon de faire contrôler son état de santé et ceux qui pensent qu'on doit laisser à chacun la liberté d'adapter sa pratique à ses capacités. Les conformistes contre les anarchistes, en quelque sorte, si l'on voulait être manichéen.

2. L'obligation du certificat médical pour obtenir la licence FFS risque fort d'avoir un effet pervers : exclure tous ceux (anciens, éclopés ou autres) qui ne mettent plus guère les pieds dans les grottes mais continuent de donner un coup de main au sein de leurs clubs et des diverses instances de la fédé.

3. On a peu soulevé la question des «purs» canyonistes mais il faut être conscient que dans les dispositions actuelles, la FFS leur imposera un certificat annuel alors qu'un tous les 3 ans suffirait (le critère «milieu spécifique» concerne la spéléo, pas le canyon). Pour ceux à qui ça convient, ça ne change rien. Quant aux autres, il est à craindre qu'ils aillent voir comment ça se pratique dans les deux autres fédérations concernées.

En ce qui concerne le premier point, le débat est loin d'être clos et je crains qu'il ne le soit jamais... C'est avant tout un débat d'opinion.

Par contre, les deux autres points risquent d'avoir une conséquence pratique néfaste, et à brève échéance : vider la FFS d'une partie de ses forces vives, alors même que la relève ne se bouscule pas au portillon. On n'a vraiment pas besoin de ça. Par ailleurs, ça va compliquer singulièrement la gestion de certains clubs qui souhaitent garder tous leurs membres, certificat ou non, mais qui sont obligés de les licencier FFS du fait de leur affiliation. Kafka n'est pas loin...

Henri Vaumoron a fait (sur la liste GE-CDS-CSR) une proposition qui à mon sens pourrait répondre au second point :
- une simple adhésion pour ceux qui veulent continuer à être fédérés sans pratiquer ;
- et la licence pour ceux qui veulent pratiquer (avec certif, donc).

J'invite vivement nos instances dirigeantes à réfléchir à cette suggestion et, s'il y a des obstacles, à nous en faire part.

Je souhaiterais faire une proposition complémentaire, peut-être naïve mais qui ne me paraît pas compliquer excessivement les choses : le certificat actuel, proposé par la fédé, comporte 3 cases «spéléo ou canyon (loisirs)», «spéléo ou canyon (encadrement)» et «plongée souterraine». Ne pourrait-on pas allonger cette liste, et prévoir
- randonnée souterraine
- spéléo (loisir)
- canyon (loisir)
- spéléo (encadrement)
- canyon (encadrement)
- plongée souterraine ?

Rando souterraine = parcours accessible en marchant à son rythme, avec la possibilité de s'arrêter pour se reposer (pas d'étroiture, pas de verticale, pas de plafond trop bas, pas ou peu d'eau... et par conséquent accès facile pour les secours).

À chaque case cochée son traitement. L'aptitude à la rando ne devrait pas être difficile à obtenir, et on doit même pouvoir argumenter sur le fait que ce n'est pas un milieu spécifique car accessible aux secours classiques. Les certificats «canyon» seraient valables 3 ans. Ah ! si tous les problèmes pouvaient se résoudre avec quelques cases à cocher...

Christian

Dernière modification par Christian Marget (04/10/2016 23:36:37)

Hors ligne

 

#51 05/10/2016 07:25:22

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 863

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Merci Christian de recentrer la discussion !

Tu proposes donc une case de plus. Pourquoi pas ? Honnêtement je ne sais pas ce que ça changerait. Si mon médecin cochait la case "rando", voire "loisir", et pas "encadrement"... Là c'est sûr ça me rendrait malade pour de bon !

Personnellement c'est précisément le procédé "cochez la case" qui me dérange. Et notamment la page trois du certif modèle fédéral. Mon médecin ne la verra pas cette page (qui n'est pas obligatoire dans le décret), et me délivrera un certificat médical ordinaire "mentionnant explicitement" que je peux faire de la spéléo (j'espère...) et du canyonisme (mais ça risque pas d'arriver !).

Mais à part "les vieux", il va se trouver bien d'autres cas problématiques. Et le slogan fédéral "spéléo et canyon pour tous" risque de se vider de son sens... Tu comprendras mieux mon allusion en lisant le prochain Spéléo Magazine wink

Bonne journée

RL

Hors ligne

 

#52 05/10/2016 12:01:31

Prospector09
Membre
Date d'inscription: 23/09/2016
Messages: 2

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Bonjour à tout le monde,

A la lecture de tous ses mails, je m'aperçois quand même que rien n'est très clair dans cette histoire. De nombreux fédérés proposent des solutions intéressantes, mais la plupart du temps on leur répond que ce n'est pas possible...

Est-ce que nos responsables fédéraux vont tenir compte un jour de la base et proposer vraiment des aménagements (quels qu'ils soient) à cet imbroglio de certificat qui nous mène droit dans l'impasse ?
Fédéralement (de mois en moins...)

Philippe Jarlan
Fédéré depuis 36 ans

Hors ligne

 

#53 05/10/2016 18:08:40

Rémy Limagne
Membre
Date d'inscription: 01/06/2005
Messages: 863

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Philippe, je ne suis pas sûr que cette tentation d'opposer "eux" (les élus), et "nous" (la base) contribue à faire avancer les choses. Il y a un point commun entre "les élus" et "la base" : le bénévolat. Il y a une différence : eux ils ont eu les c... de se présenter aux postes à responsabilité.
Un communiqué est en cours de rédaction sur ce sujet.  Chacun pourra juger de sa teneur, et dire qu'il faudrait faire autre chose, ou autrement.
Mais au moins arrêtons de dire qu'ils n'écoutent rien ou ne font rien; car c'est faux.

RL

Hors ligne

 

#54 05/10/2016 19:15:17

Kalibator
Membre
Lieu: Melun (77)
Date d'inscription: 05/09/2011
Messages: 198

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

+1


C'est quand on a les pieds dans le vide
qu'on voie le mieux le gouffre ...

Hors ligne

 

#55 06/10/2016 14:09:54

Prospector09
Membre
Date d'inscription: 23/09/2016
Messages: 2

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Rémy,

Tu as mal interprété mon propos. Loin de moi l'idée que les responsables fédéraux ne font rien ou encore d'opposer la base aux élus.
Je voulais simplement dire, car cela est mon ressenti, que dans cette affaire de certificat, la communication fédérale a été fort maladroite et que par la suite, plutôt que de laisser s'emporter les avis de chacun sur le sujet, une attitude plus active de nos instances (bureau fédéral, CSR, CDS,...) sur la chose aurait été la bienvenue. Pourquoi un groupe de travail ne se penche pas sur la question afin de proposer des solutions pour apaiser les esprits ?
Certes se sont des bénévoles comme nous tous mais ce la ne les affranchit pas de communiquer.

PJ

Hors ligne

 

#56 07/10/2016 01:35:09

Jean Bottazzi
Membre
Date d'inscription: 26/05/2005
Messages: 161

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

On peut même être certain que d'en rester à des échanges de fera rien bouger du tout.

La question importante est de savoir si on veut ou pas faire bouger quelque chose.
Les conséquences sont à mon avis lourdes, mais sur le long terme seulement.
Or, sur le long terme, il n'est pas facile de prévoir ou même de distinguer ce qui est bon et ce qui est mauvais.

Rien ne sera plus jamais comme avant...
Ben oui.
Comme toujours pourrait-on ajouter.

Individuellement, en pratique comme on dit, je comprend qu'on puisse s'en foutre.
Mais s'il se trouve qu'on ne s'en fout pas, que la plupart des spéléos ne s'en foutent pas et arrivent à savoir ce qu'ils veulent collectivement... Alors on trouvera ce qu'il faut pour bouger les lignes.

La recherche d'une vision commune est le seul début légitime d'alternative à la résignation.
Cette vision pouvant aussi être en phase avec ce qu'on nous impose, qu'est-ce que j'en sais, moi ?
C'est pour ça qu'on discute. Je ne crois pas que ce soit inutile.
Je préfèrerais toujours qu'on évolue selon nos choix et pas seulement parce qu'on a la flemme d'envisager autre chose que ce qu'on nous impose.
Pas vous ?

Alors sur le fond.
Je vais le répéter, du moment qu'on accepte l'idée de refuser une licence à quelqu'un sous prétexte qu'il n'a pas prouvé qu'il n'était pas inapte, c'est la spéléologie qu'on interdit.
Les principes d'aptitude ou de contre-indication sont en conflit avec les fondamentaux de la spéléologie.

Que font les spéléologues ?
Ils explorent le milieu souterrain.
Ne mettez pas d'élitisme dans ce propos, un gamin qui va a Jujurieux et en parle à ses potes en sortant a fait de l'exploration.

Sont-ils aptes à le faire ? Le milieu spécifique souterrain leur est-il non-contre-indiqué ?
Le milieu souterrain est contre-indiqué à l'homme qui est naturellement inapte à y survivre.
C'est comme ça depuis que l'homme existe et ça ne va pas changer.

La spéléologie consiste à outre-passer nos inaptitudes.
Toutes nos inaptitudes. C'est dans les gènes de notre activité.
Ceci bien entendu dans la meilleur sécurité possible, tout simplement parce que l'accident quelqu'il soit est le pire des obstacles que l'on puisse rencontrer.

Connaître nos inaptitudes pour pouvoir mieux les gérer, c'est notre activité qui le réclame.
Ce qui est dramatique, c'est de remplacer cette pratique vertueuse, conseillée avec une règle d'accès à la fédération !

Si le spéléologue se défie souvent des règles, ce n'est pas par anarchisme atavique, c'est juste que dans son activité et dans son milieu spécifique le "cas général" ne représente qu'une référence secondaire, la référence principale étant toujours le "pourquoi".
C'est un peu pour ça qu'on est nombreux à être mal à l'aise avec l'évolution qu'on nous impose. Elle nous est culturellement étrangère.

Mais de grâce, qu'on ne nous fasse pas croire que ça ne change pas grand chose. Ça change tout. Mais lentement.
Dans mon petit cas, j'aurais été recalé à l'adolescence par le fameux test à l'effort... et après ? Ce serait peut-être mieux pour la FFS, ou pas, j'en sais rien. Ce serait sans doute mieux pour plus d'une grotte qui se passeraient sans s'en plaindre de mes traces de pas.
Le fait est que l'absence de réglementation contraignante à l'époque et quelques années de Criou et de Trou qui souffle plus tard, les  "3 jours" m'ont orienté vers les comando d'une division alpine (rien n'est parfait, je m'en serais bien passé, le monde est trop injuste). J'ai même fait de la compétition de ping-pong, ce qui m'était interdit, mais comme le gars qui avait sa licence était malade et que je jouais correctement, j'ai joué sous son nom... j'ai perdu je vous rassure... Bref. Combien comme moi ne seraient pas là ? recalés dès la première tentative d'accès à la FFS ?

Et combien aussi viendront attiré par le coté "sport extrême" pas pour les mauviettes, comme un sport de combat, la vache !
C'est le modèle désespérant que je me cogne souvent ici en Chine. Les gars veulent tous faire du spéléo-secours parce qu'ils se trouvent plus balèze après ça. Mais faire de la spéléo tout simplement ? bof. pas assez sexy. Et puis pourquoi s'y abaisser puisqu'ils sont déjà spéléo-secouristes...
Je ne juge pas. Je dis juste qu'on dessine le visage de la FFS de demain avec des mesures de ce genre.

Si on se transpose vers l'avenir, quel est le sens et quelle est la conséquence d'une gestion des licenciés par leurs aptitudes ou non contre-indication ?
Une aventure comme un sorgonaute de l'an 2100 ou l'exploration par des drones serait hautement improbable au sein d'une FFS constituée uniquement de gaillards sélectionnés sur leur aptitude à s'affronter physiquement au milieu spécifique souterrain. Trop d'aptitude limite la réflexion.
Les creuseurs fous, ceux qui sont raisonnables et ceux qui préparent les grillades ne pourraient plus appartenir à une même fédération. Enfin ils pourraient peut-être, en théorie, en ne respectant pas les textes légaux à la lettre, en faisant preuve de persuasion envers leur médecin ou en le sélectionnant... Bref, une fois peut-être...

C'est une affaire d'état d'esprit. Des sportifs font des exploits sportifs. Ils ne cherchent pas à s'économiser ni même à se protéger mais à vivre pleinement leur potentiel physique. Aller sous terre pour se dépenser physiquement deviendrait l'activité standard gérée par la FFS.

C'est peut-être déjà le cas de la majorité des fédérés. C'est une vraie question.
Si vraiment la FFS est la fédération de ceux qui, quitte à faire du sport, préfèrent le faire sous terre, alors oui, la direction imposée est bonne. Mais il conviendrait alors effectivement de changer ce foutu nom. (Fédération Française des Sports Souterrains ?).

Il faut le savoir et le dire haut et fort si c'est le cas.
Dans le cas contraire, Il faut savoir si nous acceptons ou non de nous laisser imposer cette mutation.
Car c'est une conséquence qu'on ne pourra pas éviter sur le long terme malgré tout ce qu'on est prêt à se raconter et se laisser raconter sur un prétendu système qui ne changerait rien.

Pour ma part, je plaide pour revenir une case en arrière, la régression que craint JP Buch.
La licence ne devrait être accordée que sur la base de la motivation et ce y compris la première fois.
Je comprend tout à fait son point de vue. Comed et Médecin de surcroit, la sécurité médicale pour lui ne peut pas être reléguée au rang de condition nécessaire pour pouvoir explorer les grottes. Elle devient un objectif à part entière. Ce qui en soit reste louable.
Simplement, Jean-Pierre n'est pas notre chef. Il est expert et se consacre sans doute plus que quiconque à cette question, soit.
Mais l'avenir de la FFS n'a pas à reposer sur ses seules convictions et je ne conçois pas qu'on se gène pour exprimer des opinions contraires comme je l'ai vu suggéré dans je ne sais quel message.
L'avis général prime.

Que quiconque, individuellement ou à l'échelle du club dont il a la charge estime bon de réclamer un certificat de non contre-indication avant d'aller sous terre avec quelqu'un ne me choque même pas. S'il ne connait pas d'autre solution. C'est son problème.

Pernard par ailleurs a hautement raison, mais entre 1 respecter la loi et 2 la faire bouger, j'ajoute une phase : déterminer notre volonté collective.
Donc à court terme, soutenir notre fédé = bien entendu. Si elle coule, on ne gagne rien. Mais je ne crois pas du tout à ce risque.

Bon, c'est pénible ce débat.
Je m'étais promis de ne pas y rentrer avant d'avoir le temps qu'il faudrait pour m'expliquer correctement...
Mais ne rien dire pose toujours ce foutu problème : si on est très nombreux à se taire et penser la même chose, on se fait mal pour rien. Alors autant encombrer les listes...

J'en reviens à, au XXI siècle en Europe on fait encore des corrida.
Qu'on ne nous dise pas que si on sait ce qu'on veut et qu'on arrive à l'exprimer on ne pourrait pas choisir notre chemin évolutif.
N'oublions pas que les experts du monde souterrain, c'est nous !

Mais tout doit disparaitre.
La disparition de la spéléologie ne sera pas le principal problème de la planète à la fin du siècle.
Les grottes fréquentables seront sur-fréquentées par le spéléisme et les autres auront la paix.
Si c'est vraiment ce qu'on veut... Mais ayons au moins la lucidité d'appeler un chat un chat,

Hors ligne

 

#57 07/10/2016 01:42:51

Jean Bottazzi
Membre
Date d'inscription: 26/05/2005
Messages: 161

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Christian Marget a écrit:

Henri Vaumoron a fait (sur la liste GE-CDS-CSR) une proposition qui à mon sens pourrait répondre au second point :
- une simple adhésion pour ceux qui veulent continuer à être fédérés sans pratiquer ;
- et la licence pour ceux qui veulent pratiquer (avec certif, donc).

J'invite vivement nos instances dirigeantes à réfléchir à cette suggestion et, s'il y a des obstacles, à nous en faire part.

Je souhaiterais faire une proposition complémentaire, peut-être naïve mais qui ne me paraît pas compliquer excessivement les choses : le certificat actuel, proposé par la fédé, comporte 3 cases «spéléo ou canyon (loisirs)», «spéléo ou canyon (encadrement)» et «plongée souterraine». Ne pourrait-on pas allonger cette liste, et prévoir
- randonnée souterraine
- spéléo (loisir)
- canyon (loisir)
- spéléo (encadrement)
- canyon (encadrement)
- plongée souterraine ?
Christian

Dans l'idée que, quitte à proposer quelque chose, autant coller à la réalité, je dirais :
- une licence spéléologue
- une licence spéléosportif

Je n'ai jamais entendu dire que nos contacts ministériels considéraient nos publications comme des anomalies inutiles.
A nous de leur faire comprendre que leur existence dépend d'une conception le la spéléologie qu'ils condamnerait à long terme s'ils ne la sanctuarisent pas.

Hors ligne

 

#58 07/10/2016 11:32:38

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 210
Site web

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Bonjour,

Voici ci-dessous le dernier communiqué fédéral à destination des adhérents et des clubs :

Gaël Kaneko a écrit:

Bonjour à tous,
L’exigence nouvelle d’un certificat médical pour le renouvellement des licences FFS soulève beaucoup d’émotions et d’inquiétudes parmi vous… et nous.

Le conseil d’administration est soucieux d’accompagner tous les fédérés dans leur passion pour la spéléologie et le canyonisme, tout en composant, pour l’heure, avec ce décret ministériel.

Il travaille depuis cet été, se concerte, vous écoute, prend avis et rendez-vous, pour vous imaginer des solutions. Aucun spéléo, aucun canyoniste, ne doit se sentir démuni par cette évolution. La Commission Médicale vous a envoyé par mail un ensemble de documents, que vous êtes libre d’adapter à votre cas, pour vous faciliter l’obtention de ce certificat.
Je vous invite à insister auprès de votre médecin, et auprès de vos adhérents :

Il n’y a pas de contre-indication FORMELLE à la pratique de la spéléologie et du canyonisme
Cette phrase est extraite du document fédéral, elle fait foi et preuve.

Nous sommes tous passionnés et volontaires, nous partageons des valeurs, des objectifs, et nous nous adapterons ensemble aux contraintes sociétales. Cette réforme de structure ne doit pas nous diviser et nous comptons sur votre insupportable opiniâtreté  pour rester fédéré.
Nous avons tous à y gagner.

Gaël Kaneko
président

Fédération Française de Spéléologie
28, rue Delandine - 69002 LYON

Bonne journée

Hors ligne

 

#59 08/10/2016 09:35:00

Roro
Membre
Date d'inscription: 20/09/2016
Messages: 10

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Tout à fait d'accord avec Jean, sur le principe de choix qui appartient à chacun d'entre nous quant à sa pratique. Satisfaire à cette obligation de certificat médical aujourd'hui, c'est accepté que des personnes qui ne connaissent rien à notre activité, nous imposent chaque jour de nouvelle règle, je n'ose imaginer ce qui se passera lors du prochain secours médiatisé ...
Un de nos illustres prédécesseurs parlait de chaîne, aujourd'hui on nous pose une chaîne à la cheville, et certains sont déjà en train d'en négocier le poids. Il ne s'agit pas d'être anar ou je ne sais quoi d'autre, s'agissant d'une mesure qui n'apporte rien, il s'agit de défendre notre liberté de pratique. Je ne suis absolument pas d'accord pour créer plusieurs catégories de spéléos au sein de la Fédération (telle que la proposition de Christian le suggère), entre le vrai et faux-vrai ou le vrai-faux spéléo, que perdons-nous du temps à envisager encore des divisions. Et si nous nous engagions sur cette voie, il faudra élire un représentant pour chaque sous-catégorie, avec respect de la parité et tout le toutim...

Hors ligne

 

#60 09/10/2016 11:48:27

Roro
Membre
Date d'inscription: 20/09/2016
Messages: 10

Re: Un autre débat ? Le certificat médical annuel...

Suite à de multiples réactions concernant la nouvelle obligation de production d'un certificat médical annuel pour le spéléo, je voudrai versé au dossier ces éléments de réponse du MINISTÈRE. Dans sa réponse il est indiqué que le certificat médical n'est obligatoire pour obtenir une licence pour les Fédérations qui organisent des compétitions, sinon, il y a la simple ADHESION SANS LICENCE et à la clé la disparition de notre Fédération qui n'organise pas de compétition CDFD.

"Accueil Service-Public.fr
Une question ?
Valider la recherche dans le site service-public.fr
Accueil particuliers >Loisirs >Sport >À quoi sert une licence sportive ?
Question-réponse
À quoi sert une licence sportive ?
Vérifié le 01 septembre 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Questionnaire de santé
8 sept. 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
L'article 1 du décret du 24 août 2016 relatif au certificat médical rend obligatoire la réponse à un questionnaire de santé lors du renouvellement annuel d'une licence sportive.
Cette obligation débute à partir du 1er juillet 2017.
Dans l'attente, cette fiche reste d'actualité.
Une licence sportive permet la participation aux compétitions de la fédération sportive. Elle se différencie de la simple adhésion à un club. Un certificat médical est nécessaire pour l'obtenir.

Différence avec l'adhésion
La licence sportive permet à son titulaire de participer aux compétitions de la fédération concernée.
Elle doit être distinguée de la simple adhésion à un club. Cette dernière permet seulement de pratiquer une activité sportive au sein d'une association alors que la licence donne la possibilité participer aux compétitions sur l'ensemble du territoire. Un club qui n'est pas affilié à une fédération et ne participe donc pas à des compétitions officielles ne propose pas de licence.
Les clubs membres d'une fédération peuvent faire payer en même temps la licence et l'adhésion.
La première délivrance de la licence est conditionnée par la production d'un certificat médical datant de moins d'un an et attestant l'absence de contre-indication."

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr