Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 18/09/2013 22:26:43

Angel
Membre
Date d'inscription: 17/07/2009
Messages: 21

Première exploration et Pourquoi avoir continué

Mes débuts en spéléo ont commencé en vacances, chez les grands parents qui habitaient dans le Vaucluse.
Nous allions nous promener souvent, dans le Luberon. Dans le sac, des lampes de poche.
Dès que nous voyons un trou, nous rentrions dedans - avec le(s) frère(s).
Ca n'allait jamais bien loin. Sauf une, dans les gorges de Régalon - de la fraicheur en sortait.
Elle s'enfonçait loin. Mais demi-tour, des gardiennes toutes velues ont réussi à faire peur à mon frère.
C'est vrai qu'il y a de belles "mamans araignées" - dans le boyau d'entrée de cette grotte.
-
Le temps passe ...... je fais une colonie de vacances. Dans les activités proposées: spéléo.
Avec éclairage acéthylène, qui ne marchait pas bien. Mais super expérience, bon souvenir !!
Je me dis: Un jour, je ferai de la spéléo !!
-
Je continue seule mon exploration de cette grotte de Régalon. Les parents attendent dehors.
Toujours avec lampes de poche tenues à la main.
Sweat et k-way à capuches car je ne crains pas les araignées mais je ferme toutes les ouvertures quand même!
J'avance dans le boyau d'entrée, franchie une étroiture et avance dans une galerie. Magnifique !
Avec du recul, elle n'est pas si magnifique que ça. Mais la première grotte explorée reste magnifique.
Tiens, du fil électrique. Bizarre. Mon idée du moment: des spéléos sont venus ici et ont mis de l'électricité pour s'éclairer.
Je ne savais pas qu'on pouvait en faire une autre utilisation.
J'avance, crapahute un peu. Je suis ce fil, mon guide. Et là, je tombe sur un trou béant.
Qui fait toute la largeur de la galerie. Et de l'eau au fond. Zut !! Je ne peux pas poursuivre.
Et le fil qui continue de l'autre côté. Comment ils ont fait ?? Les parois sont argileuses, pas de traces d'équipement.
Faudra que je revienne. Le temps sous terre passe moins vite que dehors. Les parents commençaient à s'inquiéter.
-
Le temps passe. L'âge de travailler. Permis de conduire.
J'y retourne à Régalon. Seule. Mon objectif, aller de l'autre côté de ce trou béant.
Je pique les piquets de la tonnelle des parents; ça pourra peut-être me servir de mât, en les emboîtant. Le mât en horizontal, et tel un cochon pendu, je réussirai peut-être à passer de l'autre côté. C'est parti.
Ah oui, quand même ! L'étroiture ne me paraissait pas si étroite.
Par chance, au premier passage bas, ça siphonne. Tant mieux car avec mes piquets de tonnelle, je serai peut-être bien tombée dans le trou. En sortant, coup de téléphone à l'aîné des frères, informé de ma sortie. Les consignes: appeler les pompiers, si à une heure convenue, je n'appelais pas (connaissais pas SSF, à l'époque :-).
Je n'ai pas eu l'occasion d'y retourner. Mais j'y pense parfois. Qu'est ce qu'il y a derrière ce trou. Jusqu'où va ce fil ?
-
Pourquoi avoir continué la spéléo ?
Car l'exploration, la découverte, l'aventure, m'ont plu.
-
Pourquoi avoir continué ?: LES RENCONTRES ont joué beaucoup.
-
Encore quelques explorations en solitaire dans les alentours de la maison: excavations de carrières de pierre.
L'heure est venue de chercher des spéléologues. Pas facile, car Internet n'était pas dans toutes les maisons - Pas dans la notre.
Par hasard, je tombe sur une publicité. A moins que ce soit ma mère qui me l'ai mis dans les mains :-) - Passons -
Je me rends à un tout petit forum des associations, où il y a un stand spéléo. J'ai pris mon album photos de spéléo, pour montrer ce que j'ai fait. Je me dis que le milieu est fermé. Je rencontre mon premier spéléologue. Il a l'air bien sympa. Il regarde attentivement mes photos - qui sont nulles !!
- Je pourrai en faire avec vous - je lui demande??
- Heu, avec moi, non. Mais tu peux aller dans un club qui te fera faire des initiations.
Si ça te plaît, si tu te débrouilles; on se reverra .... plus tard - grossomodo, il me répond.
Mon premier spéléologue rencontré est individuel - mais fédéral ! 10 ans ont passé, nous sommes amis, nous faisons de la spéléo ensemble.
-
J'intègre un club dont les membres m'ont bien accueilli, initié, supporté..... Je fais de nouvelles rencontres. Je me fais de nouveaux amis.
Je vais aux week-ends Commission Jeune (Co.J.) , pendant lesquels on s'amuse bien. Je visite différentes zones karstiques de France.
-
Pourquoi avoir continué, encore ? J'ai rencontre mon mari, dans le club de spéléo. Même si le degré de passion est différent; comme nous pratiquons tous les deux la spéléo, il arrive à me comprendre - à supporter les chauves souris, les bouquins, la collection de calbondes,  ........ les heures passées derrière l'ordinateur à écrire sur la liste Speleo-fr ou sur le forum.
-
Voilà où j'ai commencé. Et pourquoi j'y suis encore.
Angel

Hors ligne

 

#2 23/09/2013 21:40:21

miguel
Membre
Date d'inscription: 21/04/2009
Messages: 270

Re: Première exploration et Pourquoi avoir continué

Sympa ton récit Angel! et bonne explo


Les garçons font du football, les filles de la danse et les Dieux font de la spéléo smile

Hors ligne

 

#3 24/09/2013 21:36:19

Eric P88
Membre
Date d'inscription: 03/01/2013
Messages: 567

Re: Première exploration et Pourquoi avoir continué

Intéressant smile
J'avais ouvert un fil de discussion, mais en spéléo général, sur ce même sujet.
Si tu ne l'avais pas vu, ci-joint le lien pour connaître mes débuts wink
http://forum.ffspeleo.fr/viewtopic.php?id=4329
A+

Dernière modification par Eric P88 (24/09/2013 21:36:51)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr