Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 08/02/2013 23:28:00

Eric P88
Membre
Date d'inscription: 03/01/2013
Messages: 549

La semaine d’après, je fêtais mes 20 ans...

J'aurais pu également intituler : "une sortie en classique...pas si classique que cela !"

Voici un autre style de CRES, mais je ne veux pas monopoliser le forum, alors si personne d'autres se lance, je ne vous parlerai pas d'autres explos bien sympas...

C’était du 1er au 5 novembre, fin des années 70, notre club comme de nombreuses années se rend au Rocher de Leschaux, où le spéléo club d’Annecy avait quelques habitudes…et un chalet en pente… qui avait suivi le glissement de terrain. smile

Cette sortie était axée spéléo (d’autres c’était ski de fond et nouvel an…).

On allait enfin se confronter à ce monstre, ce puits qui a nécessité pendant longtemps l’usage d’un treuil : Le puits Carole dans le RL21. (P176 m)

Le club a laissé la technique échelle 3 ans plus tôt, certains ont des jumars, d’autres les nouvelles poignées, on a fait tous les grands puits du Doubs (Lalégarde, Bois d’Ully, Baume Ste Anne, le Jardel, etc.) On est prêts, mais se lancer dans un P180 mythique quand on est spéléo de la plaine, ça demande quand même un peu de motivation !

En discutant un peu, on décide de faire avant un autre gouffre qui descend  profond sans la nécessité de mettre de cordes : le gouffre Philippe (RL65) car pour certains de l’équipe ce sera la seule exploration du séjour. On monte vers le col, on s’équipe et nous voilà partis dans la descente. Au bout de quelques temps, certains craquent dans le méandre et désirent remonter. Comme presque toujours depuis 4 ans, je ferme la marche.  Entre l’hésitation de continuer ou de remonter et ensuite le temps que je fasse une opposition en hauteur  pour qu’ils puissent passer, les 2 spéléos de devant sont…loin devant. sad

Je me retrouve seul, j’essaye de les rattraper, en vain. Je ne connais pas le gouffre et pour une raison de méandre serré en bas, je reste en hauteur…et je ne vois pas que je reste de trop à niveau alors que le fond descend très fort. L’opposition devient de plus en plus large, le méandre tourne, je ne vois pas la suite, je veux aller voir derrière le virage, je ne vois pas le fond, mais ma lumière ne porte pas très loin.

Tout d‘un coup je glisse sur une partie un peu argileuse, le réflexe de survie, j’écarte les membres de toutes mes forces, je suis en mauvaise position, dos au vide, presque allongé, je ne tiendrai pas longtemps comme cela.

[Le fait de redécrire ce moment, j’en ai encore des frissons, j’ai les mains trempées…].

Je regarde, il n’y a plus que 20-30 cm de roche sous mes coudes avant un élargissement de plusieurs mètres ! yikes

Je cale le coude droit sur un petit becquet de roche, je remonte comme je peux le coude gauche et puis …je lâche les pieds et me voilà pendu dans le vide, je repose un peu les abdominaux et me remets en opposition avec les genoux.

Nota : j’ai eu une drôle de sensation que je n’ai jamais revécue quand je tenais que par les coudes : j’ai eu un soulagement presque euphorique, que la situation n’était plus grave, envie de desserrer les coudes et que j’arriverai à me rattraper au sol.  Afflux d’adrénaline ???

Au prix de nombreux efforts, j’ai réussi à me remettre en opposition fesses-pieds. J’allume l’électrique, je ne vois pas le fond. Dans ma tête « plus de 15 m, heureusement que je n’ai pas lâché ». Je fais une boule d’argile, la jette, j’entends rien. J’en refais une plus grosse : idem. Merde, où sont les autres ? Comment je vais repartir ?

Après de longues minutes de silence, j’entends du bruit et puis une lueur très basse, puis enfin de la lumière : je hurle, je demande de l’aide, qu’on m’attende…Enfin une liaison venant du bas « c’est qui là-haut ? Tu fais quoi ? ». J’essaye d’expliquer, mais surtout qu’ils m’attendent.

Il y avait en réalité entre 30-35 mètres de hauteur. yikes yikes yikes

J’ai mis plus de 15 minutes pour oser passer de mon oppo fesses-pieds à une oppo de progression sur les 4 membres.

Après une telle aventure, il n’y a pas 36 solutions : on arrête ou on remet vite le couvert, sauf que remettre le couvert dans un P176, ce n’était pas le plus relaxe.
Bon l’avantage, tu es sur corde et il n’y a pas d’opposition.
Une première équipe de 4 a équipé le gouffre, et mon équipe de 3 on a déséquipé.
Le troisième jour on a fait la fête !

Conclusion du WE : on avait tous l’appréhension du grand gouffre avec son grand puits, et dans un gouffre insignifiant (ou presque) je me suis fait une des plus grandes  peurs de ma vie.
La semaine d’après, je fêtais mes 20 ans, ma famille n’a jamais su cet épisode qui aurait pu être autre.

La leçon primordiale à retenir (qui malheureusement s’est reproduite à plusieurs reprises dans mes longues années de pratique) : on ne laisse jamais un spéléo seul, on l’attend.

Hors ligne

 

#2 09/02/2013 23:17:30

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 1945

Re: La semaine d’après, je fêtais mes 20 ans...

oui, mais bon, quand on aime, on à toujours vingt ans ...

titou des G

Hors ligne

 

#3 18/03/2013 21:38:06

Eric P88
Membre
Date d'inscription: 03/01/2013
Messages: 549

Re: La semaine d’après, je fêtais mes 20 ans...

Voici un autre style de CRES, mais je ne veux pas monopoliser le forum, alors si personne d'autres se lance, je ne vous parlerai pas d'autres explos bien sympas...

Ne me faites pas regretter d'avoir écrit cette phrase ! yikes

ça fait des jours, et des jours.... que j'aimerais vous parler d'un gouffre Espagnol dont le club a fait la première fin des années 1970, jusqu'au milieu des années 1980.... smile

A+

Hors ligne

 

#4 18/03/2013 21:55:55

bisounours83
Membre
Date d'inscription: 05/05/2007
Messages: 1945

Re: La semaine d’après, je fêtais mes 20 ans...

Eric P88 a écrit:

Voici un autre style de CRES, mais je ne veux pas monopoliser le forum, alors si personne d'autres se lance, je ne vous parlerai pas d'autres explos bien sympas...

Ne me faites pas regretter d'avoir écrit cette phrase ! yikes

ça fait des jours, et des jours.... que j'aimerais vous parler d'un gouffre Espagnol dont le club a fait la première fin des années 1970, jusqu'au milieu des années 1980.... smile

A+

vas y, lache toi ...

Titou des G

Hors ligne

 

#5 27/08/2013 22:42:34

Eric P88
Membre
Date d'inscription: 03/01/2013
Messages: 549

Re: La semaine d’après, je fêtais mes 20 ans...

bisounours83 a écrit:

Eric P88 a écrit:

Voici un autre style de CRES, mais je ne veux pas monopoliser le forum, alors si personne d'autres se lance, je ne vous parlerai pas d'autres explos bien sympas...

Ne me faites pas regretter d'avoir écrit cette phrase ! yikes

ça fait des jours, et des jours.... que j'aimerais vous parler d'un gouffre Espagnol dont le club a fait la première fin des années 1970, jusqu'au milieu des années 1980.... smile

A+

vas y, lache toi ...

Titou des G

Enfin, 2 nouveaux sujets dans cette partie de forum, ce n'est encore pas la grande activité, mais ça avance smile
Je scannerai quelques vielles diapos pour préparer le récit de cette belle première...à l'époque ! wink

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr