Forums FFS

 Spéléologie, canyoning, fédération XML

Vous n'êtes pas identifié. Les règles des forums ont changé. Même si vous avez déjà un compte, vous devez vous identifier à nouveau. Cliquez sur S'identifier.

Annonce

Bienvenue dans cet espace de discussion sur la spéléologie, le canyonisme et la plongée souterraine

#1 17/10/2008 10:22:22

Lorenzo
Administrateur
Lieu: lyon
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 211
Site web

OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Susciter les adhésions, accueillir et fidéliser les pratiquants

Pourquoi ?
Pour permettre la pérennisation de nos activités. Pour que nos clubs continuent à vivre et se développer. Pour que nous poursuivions les explorations.


Comment ?
En développant des actions de promotions vers le grand public (JNSC…)
En suscitant la mise en place de conventions avec les collèges, les lycées, les universités, les fédérations scolaires...
En aidant les clubs à mieux accueillir les nouveaux adhérents
En valorisant les clubs formateurs
En développant les EDS
En répondant aux attentes des fédérés

Hors ligne

 

#2 25/10/2008 20:01:08

BTH
Membre forums FFS et FSE
Lieu: Paris, Normandie et ailleurs
Date d'inscription: 27/01/2005
Messages: 629
Site web

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Bonjour,

La réflexion sur le fonctionnement fédéral (objectif 1) a digressé pour aborder un sujet un peu différent touchant à une plus grande ouverture de nos pratiques (spéléo etcanyon), dans un contexte confédéral ou de fédération élargi de sports de nature.

Il m'a semblé utile d'isoler ce thème ici, bien que ce ne soit pas tout à fait non plus dans le scope de cet objectif 2.
La digression pourrait y entrer, si on rajoutait au descriptif actuel de l'objectif 2 :
...
"En s'inscrivant dans un contexte de nature et un champ d'activités plus vaste"

On pourrait aussi élargir le champ de l'objectif 1 (et/ou 3) ou définir un nouvel objectif, permettant d'intégrer cette réflexion sur l'ouverture de la spéléologie traditionnelle à d'autres formes de pratiques du karst et du patrimoine souterrain.

Bref, je laisse le soin aux animateurs du forum de gérer cette incertitude au mieux pour la richesse du débat public.

En attendant, voici l'échange entre Jean-Pierre HOLVOET (jph, président adjoint de la FFS) et moi même :

jph a écrit:

Imaginez que demain la fédération de spéléologie disparaisse au profit d'une fédération beaucoup plus vaste regroupant par exemple la FFME, la FFCAM et la FFS.
Je précise au passage qu'il ne s'agit pas de science fiction, cette idée  a été évoquée voilà quelques mois par le ministère du temps de LAMOUR. Elle pourrait ressurgir.

Vous pourriez alors mesurer ce que peuvent ressentir aujourd'hui les canyonistes qui ont le sentiment de n'être pas totalement reconnus au sein de notre fédération.

Je crois que ceci est un autre débat qui sort du champ de l'objectif 1 "Fonctionnement fédéral" et qui entre dans un débat plus large sur le développement et l'ouverture  (objectif 2 et/ou 3 ?).

Toutefois, puisque tu l'abordes ici, j'essaye d'imaginer ce que tu évoques, à savoir la fusion ou la réunion de notre petite fédération avec d'autres fédérations de sports de nature (FFME, FCAM, FFRP, FFESSM,..). Cette idée me faisait très peur quand je ne connaissais pas bien notre microcosme fédéral, son état, ses ressources, sa taille, son mode de fonctionnement...

Dernière modification par BTH (25/10/2008 20:05:12)


Have fun surfing, caving, canyoning or trekking
Bon surf, bonne spéléo, bon canyon, bonne rando...

Hors ligne

 

#3 02/11/2008 19:26:15

PMA
Membre
Date d'inscription: 02/11/2008
Messages: 4

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Bonjour,
Dans cet objectif 2 c'est la ligne "scolaire" qui m'intéresse le plus. C'est d'ailleurs le sujet de 2 mémoires d'instructeurs actuellement en cours de rédaction. Les propositions de ces mémoires pouvant être utilisées en collège et en lycée. Pour le primaire je n'ai pas assez d'expérience pour faire des propositions. Un article que j'ai réalisé, devrait paraitre dans la revue EPS1 (activités sportive pour le primaire).
Celui de Pierre Bernard Laussac (la spéléo en tant qu'activité sportive au lycée ) et le mien (Pierre-Michel Abadie; la spéléo en tant que support pour les activités à caractère scientifique et technique). Ces 2 mémoires sont donc complémentaires.
______________________________________________________________________________________________________________________
Pour la partie sportive, l'Education Nationale (EN) offre 2 portes d'entrées:
* l'UNSS (collège et lycée)
*Les options au Bac (option ponctuelle et option en cours de formation). L'option ponctuelle étant de mon point de vue, la plus simple et la plus rapide à mettre en place. (lycée uniquement)

Il est difficile de détailler tout cela sur ce forum, mais dans tous les cas, je pense que nous devrions:
* Intégrer des enseignants d'EPS dans nos stages EFS comme le font d'autres fédérations. Pour cela il faut prendre des contacts au niveau Inspection générale (niveau nationale) et inspection régionale (IPR rectorat). Ces enseignants seront nos meilleurs ambassadeurs et pourront assurer dans une certaine mesure une partie du travail de terrain.
* Intégrer la spéléo dans les activités de l'UNSS. Une fiche a été rédigée (suite à contact DTN) et proposée à l'UNSS nationale. Cela implique de notre part une ouverture d'esprit minimum et de l'imagination pour adapter notre pratique au cadre UNSS; cadre assez souple tout de même.
________________________________________________________________________________________________________

Pour la partie sciences et techniques, là aussi 2 portes d'entrées, en collège comme en lycée:
*Les projets à caractères scientifiques et techniques (projet que je développe au sein du lycée où j'exerce)
*Les ateliers scientifiques et techniques (voir l'AST développé par José Mulot)

Là aussi le cadre du forum est un peu petit pour débattre de cela en détail, mais un travail de la commission assurance pourrait peut être permettre de mettre au point avec notre courtier en assurance un produit spécifique. Celui permettant à des enseignants brevetés fédéraux, d'emmener des élèves sous terre, dans cadre des prérogatives de leur brevet.
Je ne pense pas que sur un projet ou un AST se déroulant sur 1 an un BE puisse s'investir de façon approfondie. Tarifs trop élevés pour les possibilités de l'EN (il faut être réaliste). Ce type de projet est en lien très étroit avec les contenus pédagogiques, la spéléo n'en constituant qu'une portion support. Il faut être enseignant de la spécialité avant tout.
_______________________________________________________________________________________________________________

Voilà déjà quelques propositions très concrètes. J'en ai encore quelques unes, mais n'allons pas trop vite. La réforme des lycée est en cours et pour l'instant il est bien difficile de savoir si nous pourrons encore nous appuyer sur ce qui vient d'être décrit.

PM Abadie
Président adjoint EFS
Enseignant lycée saint-cricq (public)
64000 Pau
__________________________________________________________________________________________________________________
l'URL vers le sommaire du projet les savanturiers
http://www.lycee-saint-cricq.org/site/s … ticle78177

Hors ligne

 

#4 04/11/2008 09:12:45

Eléa Lucatelli
Membre
Date d'inscription: 06/07/2007
Messages: 91

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Bonjour a tous

Je suis de l'avis de PM concernant la mise en place de conventions avec les collèges, les lycées, les universités, les fédérations scolaires.

Etant en plein dans le cursus scolaire cette année je passe mon bac de sport cette année. Et j'aurai bien voulus avoir comme option la spéléo mais j'ai dû me rabattre sur l'escalade. En effet la spéléo n'est pas dans la liste des sports de mon lycée. (Après discussion avec toi au stage la semaine dernière j'ai regardé sur mon académie et je n'ai pas trouvé.)

Maintenant si ont initié les profs d'EPS peut être que la spéléo apparaitre dans les lycées, ou collèges. Que cela soit dans le cadre du Bac mais aussi de l'UNSS.

Hors ligne

 

#5 04/11/2008 14:36:44

guigui.c
Membre
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 30/09/2008
Messages: 48

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Bonjour tout le monde,

Ce que tu dis PM est assez intéressant je trouve! De bonnes idées qui me rappellent quelques souvenirs!
J'aimerais donc vous faire partager ce que j'ai vécu au lycée!

Pour ma part, le temps du lycée est loin mais j'en ai gardé bon souvenir, non pas pour les études même si intéressantes, mais surtout pour la vrai découverte du plein air! J'entends par vrai découverte le fait que je faisais seulement un peu d'escalade et n'avait fait qu'une ou deux fois du canyon avant d'arrivée au Lycée La Mache (Lyon 8ème , Bachut)!

Le principe de ce lycée est que les étudiants de première année de BEP bénéficie d'un "Stage plein air"! Je m'explique:
Pendant 4jours une trentaine d'élèves, généralement regroupés par section (agencement, élec, chaudronnerie, mécanique), on la possibilité de faire des activités plein air (escalade, kayak, rando, via ferrata, et surtout spéléo) encadrés par BE, profs de sports et profs! Tout ceci se passe en Ardêche, à côté de Vallon Pont-d'Arc! Généralement tous ces élèves en reviennent ravie et peuvent suite à ça faire au cours de l'année d'autres sorties ponctuelles!

En effet une association "de plein-air" à été créée en parallèle, pour permettre de faire découvrir, de continuer ces activités ou encore de déceler, pour la spéléo, d'éventuels nouveaux adhérents (surtout pour le club des URSUS)! Un planning est rédigé à l'avance entre J.Gudefin (directeur des BTS et spéléo bien connu) et désormais nous (un pote et moi),  pour décider des sorties à faire! Nous sommes donc très attentifs à ceux qui disent vouloir réitérer l'expérience et les invitons après plusieurs sorties, à rejoindre un club afin de se perfectionner!

En plus de tout ceci, lorsqu'une nouvelle année commence pour les BTS, une proposition leur est faite: 4jours d'intégrations avec au programme des visites d'entreprises, mises en situation dans leur disciplines, mais également une sortie en canyon!

Voilà, tout ceci dans un seul et même lycée! On constate qu'il y a quand même, une petite poignée d'élèves qui ressortent du lycée avec l'envie de revivre ces expériences et un infime pourcentage d'entre eux à vouloir se mettre dans un club!

J'en profite également pour préciser une chose: je suis opérateur en accrobranche, et j'ai pu voir passer bon nombre d'école, de lycées qui viennent faire de la pédagogie sur nos parcours! Bon nombre de lycées viennent réaliser des journées d'intégration!

Je pense donc qu'il est très important de se lancer dans la promotion de la spéléo à travers les écoles, et lycées! A mon avis quand on est à l'école, on est assez sensible à la nature, lorsqu'on sait quoi nous montrer bien évidemment, et donc la partie science et découverte cavernicole trouverait sa place! En revanche dans un lycée, les élèves sont plutôt "bougeons" et là il faudrait plus parié sur la technique et l'intensité des sorties!

Tout ceci n'est pas forcément très facile à mettre en place rapidement mais pas impossible! En tout cas bravo à ceux qui essayent!
A+ guigui

Hors ligne

 

#6 04/11/2008 21:27:48

stef
Membre
Date d'inscription: 04/11/2008
Messages: 2

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

bonjour,

je fais le lien entre ce thème, "élargissement et consolidation des pratiques" et la baisse des subventions + la baisse du nombre de licenciés dont il est question en introduction du projet fédéral.

Dans un contexte un peu tendu, et sans vouloir enfoncer des portes ouvertes, "l'union fait la force".

Nous sommes deux fédé à partager l'activité plongée souterraine, la FFS et la FFESSM. Ne pourrait-on pas trouver des synergies, des modes de coopérations communs ? Comment parvenir à travailler ensemble sans pour autant que chaque fédé ait le sentiment de perdre son identité ?

Sans être hyper au courant de comment elle fonctionne, l'équipe plongée sout, qui a un excellent site internet, donne l'impression de réussir à fédérer des spéléonautes en s'affranchissant de questions de "territoires fédéraux".

Stephane Werth
Président du tout jeune CDS 28 (Eure et Loir)
mais aussi plongeur souterrain FFESSM.

Hors ligne

 

#7 07/11/2008 16:30:43

Eric LEFEBVRE
Membre
Date d'inscription: 17/06/2005
Messages: 5

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Bonjour,

Ce thème (fédérer, recruter,...) n'est pas nouveau, il figure dans les rapports d'orientation depuis des lustres.
Les ressources humaines et matérielles engagées dans cette direction (rappelons que les eds & les jns remontent à la présidence Possich au début des années 2000), n'ont pas permis jusqu'à maintenant d'atteindre un objectif de croissance du nombre de fédérés. Tout au plus a en on freiner la chute - c'est toujours ça.
Mais bon, ce n'est pas vraiment novateur.

Ce qui pourrait l'être, c'est les conventions avec les écoles, mais pour quoi faire ? --> réponse: générer de l'activité économique pour les BE - je n'ai rien contre, mais est-ce l'objectif de la fédé ? devons nous transformer en vrp de la profession pour vendre des journées de guidage ? Les pros sont ils demandeurs ?

Je m'excuse pour cette intervention un peu résignée smile

Eric LEFEBVRE
Membre du CD FFS

Hors ligne

 

#8 07/11/2008 19:37:23

jph
Membre
Date d'inscription: 25/01/2005
Messages: 33

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Vous trouverez ci-dessous une analyse, un état des lieux qui justifie l'objectif 2.
Chacun doit pouvoir compléter cette analyse et surtout indiquer si cet objectif et les objectifs intermédiaires qui l'accompagnent répondent bien aux enjeux précédemment décrits.


OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Susciter les adhésions, accueillir et fidéliser les pratiquants

Pourquoi ?
L'évolution des licenciés montre une stagnation de nos effectifs alors que dans le même temps les autres activités de pleine nature enregistre une augmentation de plus de 3 %.
Le nombre de nouveaux fédérés est d'environ 1100 à 1200 par an mais seulement un tiers d'entre eux reste plus de 3 ans.
Quant à la moyenne d'âge, elle augmente de manière continue même si le rythme de cette augmentation continue tend à se réduire (39,47 ans en 2007).
Le nombre de clubs est en baisse constante sans que pour autant le nombre moyen de membres par club soit important puisqu'il n'est que de 14 membres en moyenne et que seulement 8 clubs dépassent les 50 membres.
Le nombre de fédérées féminines reste stable autour de 22,3 %.
Le nombre de fédérés de 18 à 23 ans est relativement faible.
Parmi les indicateurs retenus par le MSJSVA le développement du nombre de pratiquants est un des critères de subventionnement.
Les EGS soulignaient que l'objectif d'augmenter le nombre de fédérés devait avoir pour but un rajeunissement de la fédération afin d'assurer l'avenir de nos activités. Il était également souligné que le fait d'être plus nombreux permettait d'être plus forts pour défendre le point de vue des spéléologues et des canyonistes, sans toutefois dépasser certaines limites pour éviter les risques de surfréquentation, de dégradation et de pratique essentiellement consumériste.
Donc, susciter des adhésions, accueillir et fidéliser les pratiquants doit donc permettre la pérennisation de nos activités et la poursuite des explorations
Cet objectif doit aussi permettre à nos clubs de continuer à vivre et  à se développer.


Comment ?
En développant des actions de promotions vers le grand public (JNSC…)
En suscitant la mise en place de conventions avec les collèges, les lycées, les universités, les fédérations scolaires...
En aidant les clubs à mieux accueillir les nouveaux adhérents
En valorisant les clubs formateurs
En développant les EDS
En répondant aux attentes des fédérés

N'hésitez pas à faire part de vos avis ou déjà à indiquer les actions que vous menez où allez mener pour atteindre ces objectifs
Cordialement
JPH

Hors ligne

 

#9 08/11/2008 18:56:49

JLROUY
Membre
Date d'inscription: 17/01/2006
Messages: 27

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Si on se place un tout petit peu en amont de ce point, on pourrait commencer par considérer comme licenciées toutes les personnes qui "passent" sous terre, soit en club, soit avec les pros :
1- ça gonfle considérablement les effectifs,
2- ça ne crée pas à proprement parler de surpopulation (puisque de toute manière, peu reviendront...)
3- ça motive les clubs à faire découvrir l'activité, puisque ça leur permet de justifier d'un grand nombre de licenciés lors de demandes d'aides, et qui plus est, de jeunes dans la plupart des cas, ce qui est très porteur !
Résultat : si plus de personnes font découvrir l'activité, on a des chances  d'avoir un pourcentage plus élevé de personnes qui resteront dans les clubs au final !
C'est sans doute naïf comme raisonnement, mais si on organise les choses correctement, ça peut rapidement faire remonter (et rajeunir !) les effectifs.

Hors ligne

 

#10 09/11/2008 09:21:28

Amm
Membre
Lieu: 77250
Date d'inscription: 02/12/2005
Messages: 290

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

jph a écrit:

Le nombre de clubs est en baisse constante sans que pour autant le nombre moyen de membres par club soit important puisqu'il n'est que de 14 membres en moyenne et que seulement 8 clubs dépassent les 50 membres.

Je crois qu'il serait intéressant de laisser plus de liberté aux clubs. j'ai établi un forum "créer un nouveau club". On voit que la rigidité fédérale ne fait que comliquer les choses et qu'il y a déjà de nombreuses entorces, par exemple pour intéger des sous-groupes d'un club multi-sports pré-existant.

Je crois qu'une piste serait de ramener le fédéralisme à l'individu et de laisser :
- la liberté d'association
- la liberté de se fédérer
Sans établir toutes les contraintes actuelles pour lier l'un à l'autre.

Concrètement les clubs ne payeraient plus leur afiliation et les fédérés payeraient tous la même cotisation fédérale. Ca donnerait quoi si on fait une projection numérique ?

Cette histoire de clauses types dans les statuts du club pour qu'il puisse être affilié ça complique tout quand le club n'est pas que spéléo ou que le club souhaite intégrer des non fédérés (c'est quand même leur droit).

Euh ça pose quel problème cette proposition ?

Hors ligne

 

#11 09/11/2008 18:17:02

domi lx
Membre
Date d'inscription: 06/01/2006
Messages: 29

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Pour abonder dans ton sens, Amm, je dirai simplement ceci :
Je suis dans un club de + de 50 membres, et à peine 20 fédérés, et encore .....
On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre! Plus on touche aux libertés du spéléo, plus il se braque, c'est bien connu ! Essayons de remplacer le vinaigre par du miel !!!

Hors ligne

 

#12 09/11/2008 19:52:39

ltanguille
Administrateur
Date d'inscription: 23/10/2008
Messages: 17

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

d'après toi c'est quoi le vinaigre c'est quoi le miel ?

concernant la proposition de laisser l'affiliation à l'individu et laisser la liberté à un club peux tu être plus précis sur ce qui à ton avis constitue un frein ?

Hors ligne

 

#13 10/11/2008 10:29:06

ltanguille
Administrateur
Date d'inscription: 23/10/2008
Messages: 17

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

à mon sens susciter les conventions avec les établissements scolaires n'est qu'un moyen il ne peut être un objectif en tant que tel. Si effectivement notre objectif est de développer vers scolaires alors quels sont nos moyens ?
allons nous demander à des bénévoles d'organiser les activités sur du temps scolaires? ou demandons nous plutôt aux EDS de se développer dans ce sens ?
en effet une pratique scolaire dans un département karstique est déjà compliquée à mettre en place alors dans les autres c'est de l'ordre de l'irréalisable sauf sur le modèle que je connais du lycée de la Mache à Lyon, ou grâce à l'action de jacques gudefin le stage plein air de fin d'année propose, entre autre, la spéléo et délocalise les élèves pendant une à deux semaines.
il me semble que les actions ponctuelles en milieu scolaires seraient plutôt de la sphère des pros et je mets dedans les EDS, ensuite au milieu fédéral de suivre et de fidéliser ceux qui auront été séduit par l'activité. ceci signifie qu'il faut cultiver le lien naturel entre le milieu bénévoles et le milieu professionnel.
de ce point découle :
le développement des EDS,
les actions de communications ciblées vers le public d'age scolaire avec la praticipation aux journées portes ouvertes par exemple,
des actions avec les pro comme l'est déjà la labellisation

Hors ligne

 

#14 12/11/2008 15:21:20

Judi
Membre
Lieu: Ardèche
Date d'inscription: 24/12/2006
Messages: 379
Site web

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Bonjour,

Il me semble que c'est déjà le cas pour certaine EDS qui propose des sorties spéléos dans le cadre scolaire.
Par contre, nous sommes dans "l'impossibilité" de valoriser cette pratique, puisque la plus part du temps les jeunes ne sont pas toujours licencié, et ainsi nous ne pouvons intégrer cette activité dans celle de l'EDS qui s'adresse aux jeunes (-18 ans je crois) licencié.
Il me semble que les EDS qui font déjà cela (Ardèche, Ain, Alpes Maritimes, Pyrénéens Atlantique et surement d'autres) sont celle qui se sont munie d'un permanent capable d'assurer cette possibilité et en profite ainsi pour financer une partie de ce poste.

Il faut à mon avis différencier deux actions vers le publics scolaire. Les actions ponctuelles avec une sortie pour les jeunes et celle s'inscrivant dans un programme de plusieurs sorties où la les clubs ont grand intérêt à s'investir surtout si il s'agit de lycéen car le retour fait à coup sur des licencié supplémentaire.

Amitiés grottesques


Salutations grottesques

Hors ligne

 

#15 19/11/2008 19:54:01

Eléa Lucatelli
Membre
Date d'inscription: 06/07/2007
Messages: 91

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

PMA a écrit:

Pour la partie sportive, l'Education Nationale (EN) offre 2 portes d'entrées:
* l'UNSS (collège et lycée)
*Les options au Bac (option ponctuelle et option en cours de formation). L'option ponctuelle étant de mon point de vue, la plus simple et la plus rapide à mettre en place. (lycée uniquement)

Suite a une  discussion  que   j’ai eu avec mon professeur il n’est pas possible de prendre la spéléo qu'elle soit en option ponctuelle ou en cours de formation. Grâce à notre cher président qui par les reforment  qu'il a mit en place à déjà supprimé tous les sports en option. Il n’en reste plus que 3 qui sont :
L’escalade
La natation
Gym
En tout cas dans mon Académie
Donc maintenant  que la spéléo soit proposé à l’UNSS ce la ne les gênent  pas  le seul souci c'est le manque de qualification.
Depuis que je suis au Collège et même au Lycée je pars en Ardèche et à chaque fois ils prennent des BE pour la spéléo, le canyon, canoë kayak et il y a que l'escalade qu'ils enseignent.
A+,
Eléa

Dernière modification par Eléa Lucatelli (19/11/2008 19:56:51)

Hors ligne

 

#16 19/11/2008 21:02:57

pascal
Membre
Lieu: 30
Date d'inscription: 21/02/2005
Messages: 99

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

BONSOIR,

Au collège de la Chapelle en vercors et au lycée de Die(26), il y a bien de la spéléo, si je ne me trompe pas.
Pascal

Hors ligne

 

#17 20/11/2008 08:16:06

Amm
Membre
Lieu: 77250
Date d'inscription: 02/12/2005
Messages: 290

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

ltanguille a écrit:

concernant la proposition de laisser l'affiliation à l'individu et laisser la liberté à un club peux tu être plus précis sur ce qui à ton avis constitue un frein ?

Je suis désolé de ne pas avoir répondu à cette question [09/11/2008 19:52:39] elle s'est trouvée un peu noyée dans le flux et c'est en relisant l'ensemble du forum que j'ai constaté  ma carence.

Le sujet est « comment faciliter la création de nouveaux clubs ». Alors je vais expliquer ma position par du concret. Je suis dans un département, le 77, où il n'y a plus qu'un seul club au quel j'étais adhérent. Pour des raisons relationnelles divers, j'ai préféré le quitter. Depuis un moment, j'avais l'idée de fonder un "nouveau" club. Voir :
Forums FFS/La spéléologie en général/Créer un nouveau club
http://forum.ffspeleo.fr/viewtopic.php?id=3387

Je me suis donc mis à prospecter et a essayer de trouver un montage administro-juridique pour construire ce dont j'avais l'idée.

1/J'ai examiné les structures sportives qui existaient dans le voisinage et je suis tombé sur les clubs omnisport. Ca aurait permis de se rattacher à une structure préexistante (association loi 1901 article 5). Se posait alors le problème de l’affiliation à la FFS. J’ai posé divers questions, à droite, à gauche sur le comment faire : je n’ai pas eu de réponse. J’ai questionné sur le « comment avez-vous fait » et là j’ai découvert une multitude d’entorses à la bible fédérale. Je résume : d’après les textes en vigueur à la FFS c’est impossible d’affilier une association qui n’est pas loi 1901 article 5 (capacité juridique) mais néanmoins il y a des exceptions. J’ai des témoignages

- En tant que Section de club omnisports, il n'est pas nécessaire de créer une association 1901 pour être reconnu. Mon club "parisien", la section spéléo-canyon du Club Multiactivités d'Aubervilliers (CMA) est dans ce cas […]. Beaucoup de sections de MJC sont dans ce cas. Le cas des sections CAF est un peu différent je crois

- Dans l'absolu, il n'est même pas nécessaire d'être une association à statuts déposés pour être reconnu. Une association de fait ("Collectif Nébélé (64)", "Ambiance Spéléo Mursoise (84)" en sont des exemples) est reconnu de droit (via la même loi de 1901), même si elle n'a pas toutes les prérogatives d'une association "déposée", notamment en terme d'agrément et de subvention.

En gros : c’est la pagaille (pour rester courtois) en particulier quand on examine le point 4 ci-après

2/ j’ai examiner comment créer un nouveau club et j’ai consulté les instructions fédérales en la matière (document EXEMPLE DE STATUTS POUR LES CLUBS DE SPELEOLOGIE ET/OU DE CANYON j-p.Holvoet / 10/02/2005). Et alors on trouve :
Article 8 : L'association est affiliée à la Fédération Française de Spéléologie (FFS). […]Elle s'engage à se conformer entièrement aux règlements établis par la FFS et ses structures déconcentrées; et notamment à faire adhérer à la FFS tous ses membres pratiquant la spéléologie et/ou la descente de canyon;

Ah diantre mais comment font donc les clubs du CAF. Et là aussi, en cherchant j’ai vu qu’il y avait de tout.. Voir [09/11/2008 18:17:02] du même forum (et j’ai eu d’autres réponses du même type).

domi lx a écrit:

Pour abonder dans ton sens, Amm, je dirai simplement ceci : Je suis dans un club de + de 50 membres, et à peine 20 fédérés, et encore ..... On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre!

Comme les statuts doivent être approuvés par la Commissions Statuts et règlements fédéraux (dont une des missions est : Vérifier la conformité des statuts des nouveaux clubs aux statuts fédéraux et au fonctionnement fédéral.) ça fait un peu « à la tête du client » du fait des exceptions et parce qu’il n’y a pas de référentiel. En gros ça fait désordre et rien ne garantit que les statuts validés par la commission sont ceux effectivement déposés en préfecture.

3/ je ne renonce pas si facilement. Mon projet était ambitieux : je le voulais spéléo mais multi départemental (je sais, je complique tout)… et se pose la question du CDS de rattachement. C’est le siège social de l’association qu’on me dit… hé bien pour un club multi département c’est pas gagné.

Je ne visais pas l’essaimage d’un club préexistant et la date de création du club pouvait se trouver n’importe quand dans l’année. Pouf… je tombe de Caribe-en-Sylla avec le problème des licences et de l’assurance. Deux alternatives :
- Soit je crée le club, je l’affilie en payant de mes deniers, puis en agglomérant des membres ont prend les licences au nom de ce club en tentant d’absorber ma mise de fond
- Soit on agglomère des membres déjà fédéré

Une troisième solution existe : c’est d’adhérer à un gros club pipo, qui ne fait rien d’autre que d’être affilié (j’en connais maintenant au moins un) et de délivrer des licences à moindre coût que le prix gastronomique des licences individuelles. Il faut avouer que, dans ce cas, on marche réellement sur la tête.

Conclusion
On voit que c’est quand même le parcourt du combattant pour créer un club et que c’est bien la FFS qui, en très grande partie, complique les choses. Si on laissait la liberté individuelle de se fédérer ou pas, évidemment tout le monde étant au même tarif, une grande partie de mes problèmes kafka-ien n’existerait plus et je pourrai me concentrer sur les objectifs et le fonctionnement de mon projet de club, quelque soit le nombre de membres à la création qu’ils aient ou pas l’intention de se fédérer. Le club peut même se créer, au début, sur la base de l’article 2 de la loi de 1901 (Les associations de personnes pourront se former librement sans autorisation ni déclaration préalable, mais elles ne jouiront de la capacité juridique que si elles se sont conformées aux dispositions de l'article 5)

J’en conclue que la situation actuelle favorise les clubs existants et consolide ce climat de beni oui-oui conservateur qui pourrit tant de projet novateur. Politiquement je suis pour l’encadrement réglementaire (je suis agent de l’État) mais il ne faut pas d’un encadrement à la c… qui tue l’initiative.

Ai-je répondu à ta question ? smile un peu long peut-être mais, bon, tu voulais des explications...

Hors ligne

 

#18 20/11/2008 17:21:32

Bernard ASN
Membre
Date d'inscription: 13/02/2007
Messages: 2

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Bernard Daudet
J'aimerais avoir le texte de ce projet fédéral

Hors ligne

 

#19 20/11/2008 21:20:46

BTH
Membre forums FFS et FSE
Lieu: Paris, Normandie et ailleurs
Date d'inscription: 27/01/2005
Messages: 629
Site web

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

Amm a écrit:

Conclusion
On voit que c’est quand même le parcourt du combattant pour créer un club et que c’est bien la FFS qui, en très grande partie, complique les choses.

Si on laissait la liberté individuelle de se fédérer ou pas, évidemment tout le monde étant au même tarif, une grande partie de mes problèmes kafka-ien n’existerait plus et je pourrai me concentrer sur les objectifs et le fonctionnement de mon projet de club, quelque soit le nombre de membres à la création qu’ils aient ou pas l’intention de se fédérer.

Le club peut même se créer, au début, sur la base de l’article 2 de la loi de 1901 (
Les associations de personnes pourront se former librement sans autorisation ni déclaration préalable, mais elles ne jouiront de la capacité juridique que si elles se sont conformées aux dispositions de l'article 5
)

J’en conclue que la situation actuelle favorise les clubs existants et consolide ce climat de beni oui-oui conservateur qui pourrit tant de projet novateur. Politiquement je suis pour l’encadrement réglementaire (je suis agent de l’État) mais il ne faut pas d’un encadrement à la c… qui tue l’initiative.

Salut François,

Là où tu vois de la complication, je vois de la souplesse.
Les différents exemples que tu cites et que je connais bien moi-ausi (CMA, Collectif Nébélé, AS Mursoise,..) montrent au contraire qu'on arrive toujours à bâtir un montage "administratif" qui permet de pratiquer, d'être assuré et de participer à la vie fédérale, chacun à sa manière.

L'obligation à faire se fédérer les membres du club doit être prise, selon moi, au sens d'une obligation "de moyens" ou "d'efforts raisonnables" et non comme une "obligation de résultat".

Quand l'esprit fédéral est bien présent au niveau du club, du CDS (projets rassembleurs) et dans l'image que donnent les responsables nationaux, alors cette adhésion va presque de soi.

Quand la Fédération montre surtout ses appareils procéduriers, ses dogmes, ses penchants d'exclusion et ses éléphants wink, c'est moins facile; et dans ce cas, je préconise de ne pas se battre contre les moulins et d'attendre que la structure nationale s'auto-asphyxie wink

Dernière modification par BTH (20/11/2008 21:22:54)


Have fun surfing, caving, canyoning or trekking
Bon surf, bonne spéléo, bon canyon, bonne rando...

Hors ligne

 

#20 21/11/2008 07:08:40

Amm
Membre
Lieu: 77250
Date d'inscription: 02/12/2005
Messages: 290

Re: OBJECTIF 2 : ELARGISSEMENT ET CONSOLIDATION des PRATIQUES

BTH a écrit:

Là où tu vois de la complication, je vois de la souplesse.

Malgré mon anticonformisme et mes révoltes, j’apprécie une certaine rigueur quand il s’agit de vivre ensemble. Libertaire ne veut pas dire non-courtois et je vis comme une injustice cette marche à géométrie variable, dans l’arbitraire, de l’encadrement de la fédé. C’est pas moi qui ait écrit cette prescription à la con : faire adhérer à la FFS tous ses membres. Alors soit on la laisse, et tout le monde la respecte, soit on la vire.

Pour la suite de ton intervention : je partage.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.2.23
Traduction par FluxBB.fr